Accueil > Cinéma, Top > Bilan 2014, top ciné

Bilan 2014, top ciné

posté le 02/01/2015 FredP

Voilà, 2014 est terminé et il est temps de faire un bilan de l’année. Evidemment, on va révélé le tant attendu top des films de l’année. Mais on parlera aussi des flops, des meilleures séries et des comics qu’il fallait lire !

Commençons donc avec le top ciné !

1. Her

Représentation intelligente et mélancolique de la solitude urbaine qui n’est pas compensée par la technologie. Spike Jonze en fait un magnifique poème, sublimé par l’interprétation de Joaquin Phoenix touchant et par la voix incroyable de Scarlett Johansson. Le grand coup de cœur, le grand film de l’année.

2. Gone Girl

Le scénario le plus diabolique de l’année mis en scène par un David Fincher au sommet de son art pour critiquer notre société faite d’apparence et détruisant l’image du couple parfait. Ben Affleck en homme ordinaire est excellent face à une Rosamund Pike machiavélique qui mérite une nomination aux Oscars.

3. Whiplash

La claque de fin d’année ! Quand on a la musique dans le sang, on peut parfois tout donner. Et pour un premier film, ce face à face est particulièrement réussi, à tel point qu’on hésite à se reprendre une baffe dans la gueule ou à seulement en garder la trace.

4. X-Men – Days of Future Past

L’un des blockbusters super-héroïques les plus intelligents depuis longtemps, qui rend enfin justice aux X-Men et à leur combat pour la tolérance. Un jeu habile avec l’histoire, un casting de dingue, des trouvailles visuelles bien senties, un reboot de la meilleure manière.

5. Mommy

On n’aimait pas la prétention de Xavier Dolan … mais ça c’était avant, parce qu’il faut bien avoué qu’il est doué le petit. Avec Mommy et son trio d’acteurs à fleur de peau, il a provoqué un flot d’émotions incroyables tout en réhabilitant certains tubes des 90′s. L’audace du film et son propos vont nous marquer pendant longtemps.

6. Dragons 2

Voilà le film de fantasy et d’aventures de l’année, avec tout ce qu’il faut de discours adulte et mystique qui n’oublie pourtant jamais les enfants. C’est plein d’émotions, Krokmou est l’animal qu’on veut toujours adopter, ça s’éloigne des clichés du genre en restant particulièrement épique. Bref, un grand spectacle comme on en redemande.

7. Night Call


Encore un film qui illustre bien le malaise de notre société cynique et qui n’hésite pas à aller au bout avec un anti-héros détestable au possible campé par un Jake Gyllenhaal magnétique comme jamais et qui devrait bien être nommé aux oscars. En plus de cela, nous avons eu le droit l’une des scènes de poursuite les plus prenantes de l’année.

8. La Vie Rêvée de Walter Mitty

Un peu de poésie dans ce monde de brutes. Ben Stiller signait là un film magnifique qui donnait bien envie de s’évader (ah ces magnifiques images de l’Islande !) et qui, en même temps, faisait réfléchir sur la solitude de chacun. Avec une BO qui invite aussi à partir, des scènes que l’on peu se revoir à l’infini, c’est l’un des gros coups de cœur de l’année.

9. Fury

Celui-là, on ne s’y attendait pas ! David Ayer nous a mis une bonne claque avec son film de guerre se déroulant dans un tank. Alors oui, Brad Pitt a toujours l’air coincé, mais pour le reste, c’est une mise sous tension permanente dont on ne ressort pas indemne.

10. Enemy

Fascinant, déroutant, tous les adjectif qui permettent de faire part de son malaise et de son incompréhension vis-à-vis de l’étrangeté d’Enemy son valable mais on reste toujours avec cette dernière image en tête et avec un Jake Gyllenhaal habité dans ce double rôle lynchien.

Bilan, le studio Fox a fait très fort cette année avec 4 de ses films dans le top (Gone Girl, X-Men, Dragons 2, Walter Mitty, et la Planète des Singes l’affrontement n’est pas loin), Jake Gyllenhaal est sans aucun doute notre acteur de l’année. Et on pourrait aussi également citer parmis les très bons films qui nous ont marqué cette année La Grande Aventure Lego complètement awesome, la réussite des deux Marvel Captain America – le Soldat de l’Hiver et les Gardiens de la Galaxie, les bibliques et fascinants Noé d’Aronofsky et Exodus de Ridley Scott (même si pour ce dernier on attend surtout la version longue), l’aride the Rover, l’émotion de the Normal Heart qui aurait bien mérité une sortie au cinéma, la folie douce et british de Pride et les scènes d’action de the Raid 2.

Côté flop par contre, on évitera de se refaire le merchandising de Transformers 4, la transformation en clé usb de Scarlett Johansson dans le déplorable Lucy de Luc Besson, le surjeu et les moumoutes d’American Bluff, la bêtise de la suite de 300 ou de Divergente, le ridicule d’Amazing Spider-Man 2 ou le peu de frissons qu’ont offert Annabelle et Rec 4.

Et parce qu’il n’y a pas que le ciné, il faut aussi rappeler que d’excellentes séries nous ont été offertes cette année comme True Detective avec le génial Matthew McConaughey, the Knick et son retour aux débuts de la médecine, Halt and Catch Fire et ses début de l’informatique grand public, the Affair et son couple qui se complet dans l’adultère ou la surprenante et gothique Penny Dreadful. Et pour les séries en continuation, Game of Thrones et Hannibal restent toujours passionnantes à suivre.

Enfin, côté comics, les lectures les plus indispensables de l’année était sans aucun doute l’espionnage de Velvet, l’étrange et fascinant Swamp Thing, le crossover Marvel cosmique Infinity, la suite d’Invincible qui a débouché sur la tant attendue  guerre viltrumite, la conclusion en beauté de Locke & Key, l’intrigue passionnante des Uncanny Avengers par Rick Remender dont le second tome de Fear Agent était aussi un grand moment.

publié dans :Cinéma Top

  1. Pas encore de commentaire