Accueil > CinĂ©ma, Critiques cinĂ© > 300 – Naissance d’un Empire, critique

300 – Naissance d’un Empire, critique

posté le 10/03/2014 FredP

Soldats grecs en abdos et en jupettes sont de retour pour un nouveau bain de sang numĂ©rique. 300 Naissance d’un Empire est grossier, boursouflĂ©, sans grand intĂ©rĂŞt.

Il y a 8 ans, Zack Snyder donnait un bon coup de pied dans la fourmilière du pĂ©plum en dĂ©poussiĂ©rant le genre avec son adaptation très graphique et violente du comic book de Frank Miller. A la surprise gĂ©nĂ©rale, 300 a fait un carton et a mĂŞme imposĂ© certains standards stylistiques dans le genre et dans la sĂ©rie B en gĂ©nĂ©ral, et pas toujours pour le meilleur rĂ©sultat. Devant ce succès, il nous aura fallu attendre longtemps avant de voir enfin une suite au cinĂ©ma, la faute Ă  un Frank Miller qui n’avait pas encore Ă©crit la suite en planches (le comics consacrĂ© Ă  Xerses se fait toujours attendre d’ailleurs et pourrait bien ne jamais voir le jour). Zack Snyder, producteur de ce nouveau volet, s’est donc Ă  nouveau penchĂ© sur le scĂ©nario avec Kurt Johnstad pour Ă©tendre l’univers de 300 et nous raconter ce qu’il se passe pendant la Bataille des Thermopyles menĂ©e par les Spartiates.

Dans ce nouveau film, nous nous intĂ©ressons donc Ă  ThĂ©mistocle et Ă  la flotte grecque se battant sur un autre front, celui d’une bataille navale contre ArtĂ©mise, fidèle lieutenant de Xerses. Mais Snyder, si il est un vĂ©ritable gĂ©nie visuel, n’est pas spĂ©cialement un grand auteur et va vite se perdre dans son rĂ©cit, multipliant les allers-retours au film d’origine, peinant Ă  raccrocher les wagons, si bien que cette Naissance d’un Empire sert Ă  la fois de prequelle (revenant sur les origines de Xerses), de suite (on y retrouve la reine Gorgo après la mort de Leonidas) et de film parallèle Ă  300. Un joyeux foutoir narratif sans queue ni tĂŞte qui a du coup du mal Ă  dĂ©velopper une intrigue qui lui est propre.

Mais en plus de son histoire Ă©crite avec les pieds, les personnages ne sont pas vraiment gâtĂ©s. Si on attendait de voir toute la puissance de Xerses montrĂ©e Ă  l’Ă©cran, ce ne sera pas pour ce film mais pour une Ă©ventuelle suite. Car le film est plus consacrĂ© Ă  son impitoyable lieutenant, la terrible ArtĂ©mise campĂ©e par Eva Green et le fade Sullivan Stapleton en ThĂ©mistocle, dĂ©fenseur des grecs. Les deux se rencontreront d’ailleurs au cours d’une partie de jambes en l’air diplomatique sauvage assez ridicule. Si dans le premier film, tout Ă©tait rattrapĂ© par un Gerard Butler particulièrement charismatique, ici on peine Ă  retrouver cet Ă©lan alors que Stapleton tente tout de mĂŞme de nous embarquer avec au moins quatre discours de motivation qui tombent tous Ă  plat. Face Ă  lui Eva Green fait ce qu’elle peut avec son personnage de femme forte et diabolique et arrive Ă  la limite du ridicule.

On pourrait se dire que tous ces dĂ©fauts d’Ă©critures et de personnages pourraient ĂŞtre rattrapĂ©s par un visuel Ă  la hauteur et des scènes d’action prenantes, mais c’est loin d’ĂŞtre le cas. Puisque nous nous fichons Ă©perdument des personnages, nous suivons donc les batailles sans grand intĂ©rĂŞt et toute leur sauvagerie (il y a ici bien plus de sang numĂ©rique et de tĂŞtes coupĂ©es quand dans le premier volet) donne juste l’impression d’une surenchère inutile dans la violence. D’autant plus que le rĂ©alisateur choisi par Snyder, le rĂ©alisateur de pubs Noam Murro, ne brille pas par son inventivitĂ©. Certes il propose parfois des images impressionnantes mais jamais il n’arrive Ă  rĂ©inventer ce qu’avait fait Snyder 8 ans avant lui et qui parait donc aujourd’hui très dĂ©passĂ©. Le comble sera atteint lorsque le hĂ©ros se battra Ă  cheval pendant la bataille navale. Quand Ă  la 3D, celle si gâche plus l’effet qu’autre chose puisque tout le film se dĂ©roule de nuit et sous la pluie et il est alors parfois difficile de discerner quelque chose dans l’obscuritĂ© du film.

D’une violence exacerbĂ©e et dĂ©cĂ©rĂ©brĂ©e, ce 300 Naissance d’un Empire propose son lot de batailles mais se rĂ©vèle bien vite d’un grand manque d’intĂ©rĂŞt sinon celui du portefeuille. Il faudra attendre encore un peu pour rĂ©volutionner Ă  nouveau le pĂ©plum. En attendant, ça ne rĂ©volution que le mal de crâne inutile.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 09/04/2014 Ă  14:43 | #1

    Hello,

    Ce titre a beaucoup Ă©tĂ© critiquĂ© Ă  sa sortie Ă  cause du manque de qualitĂ© de son script. J’ai trouvĂ© cependant que les scènes de combats incessantes ont su compenser le petit manque au niveau du scĂ©nario. C’est un titre que je conseille vivement aux fans de films d’action.