Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Locke & Key 6, Saga 3, Invincible 12

Comics en vrac : Locke & Key 6, Saga 3, Invincible 12

posté le 29/04/2014 FredP

Hasard du calendrier, au mois d’avril, ce sont 3 des meilleures sĂ©ries de comics qui ont vu leurs nouveaux tomes sortir et si Saga et Invincible continuent avec un bon entrain, c’est le grand final pour le fantastique Locke & Key.

Commençons donc par le fin du fin, la fin de Locke & Key. On avait dĂ©jĂ  eu l’occasion d’en parler (beaucoup ici, un peu lĂ ) et d’Ă©voquer Ă  quel point cette sĂ©rie de Joe Hill est formidable, s’attachant Ă©normĂ©ment Ă  dĂ©crire les relations entre ses personnages frappĂ©s par la tragĂ©die mais gardant tout de mĂŞme une lueur d’espoir, tout en entretenant une intrigue fantastique Ă  base de dĂ©mons et de clĂ©s magiques prenante et remplie de mystère. Le tome prĂ©cĂ©dent s’attachait Ă  nous dĂ©crire les Ă©vĂ©nements du passĂ©, les actes du père et l’origine de la venue du dĂ©mon, mais cette fois la famille n’a pas le choix et doit mettre un terme aux agissements du petit Bode possĂ©dĂ© par Dodge.
On pourra peut-ĂŞtre reprocher Ă  ce final un petit manque d’ampleur et de folie par rapport Ă  ce que l’on attendait et une facilitĂ© propre au genre « teenage»  d’utiliser le bal de promo dans la trame de fond pour rassembler le maximum de personnes dans la grotte maudite, mais ce final se recentre sur ce qui fait la spĂ©cificitĂ© de la sĂ©rie : ses personnages. Du coup, pas de grande dĂ©monstration de force Ă©pique (ce qui est un peu dommage) mais cela est rattrapĂ© par les dernières pages retrouvant une atmosphère intimiste, familiale et sincère, tout ce que l’on attendait de la sĂ©rie que l’on relira de bout en bout avec un plaisir certain.

De son cĂ´tĂ©, Brian K Vaughan et Fiona Staples continuent d’explorer les mondes de Saga. Après le sacrifice du père de Marko, la famille se rend chez l’Ă©crivain qui a bouleversĂ© Alana alors qu’en parallèle le prince robot est Ă  leur recherche, tout comme les chasseurs de primes qui doivent faire escale sur une Ă©trange planète recelant d’autres dangers. Toujours dans le mĂŞme esprit mĂ©langeant space opĂ©ra et fantasy et naviguant avec justesse entre la lĂ©gèretĂ© et le drame (comme il le faisait si bien sur Y le dernier Homme), l’auteur nous attache toujours un peu plus Ă  ses personnages. Certes ce 3e tome est un peu moins gĂ©nĂ©reux en idĂ©es vu que nous commençons Ă  connaitre ce monde mais il nous rĂ©serve tout de mĂŞme toujours quelques surprises pour avoir le sourire et l’œil qui s’Ă©tonne en lisant les pages Ă  toute vitesse.

Enfin, le 12e tome d’Invincible est lui aussi disponible. Cette fois Robert Kirkman laisse un peu son hĂ©ros de cĂ´tĂ© (il ne fera l’objet que d’un Ă©pisode s’intĂ©ressant Ă  sa relation avec Atom Eve) pour se consacrer surtout Ă  son père qui fait toujours Ă©quipe avec Alen l’alien et va faire face Ă  quelques rĂ©vĂ©lations tout autant qu’il va chercher des moyens d’arrĂŞter les viltrumites. L’histoire prend donc encore de l’ampleur et ce changement de point de vue qui nous fait avancer est bien prenant, d’autant plus que Ryan Ottley est toujours en forme aux dessins. Enfin la dernière partie du tome est consacrĂ© aux origines d’Atom Eve qui, si elles ne sont pas bien passionnantes et très girly (d’autant plus que l’on change de dessinateur, pas pour le meilleur effet), on juste le mĂ©rite de nous Ă©clairer sur ses relations tendues avec ses parents. Bref, un tome qui ne va pas nous emporter après l’uppercut du prĂ©cĂ©dent mais qui place quelques pions intĂ©ressants pour la suite.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire