Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Velvet, Walking Dead et les Gardiens du Globe

Comics en vrac : Velvet, Walking Dead et les Gardiens du Globe

posté le 13/11/2014 FredP

En octobre dernier, il y avait 2 auteurs incontournables en comics : Ed Brubaker pour le premier tome de Velvet, et Robert Kirkman pour la guerre ouverte de Walking Dead et les débuts des Gardiens du Globe.

Après le polar retro fantastique de Fatale et Incognito, Ed Brubaker change de partenaire pour sa nouvelle série. Sean Philips laisse la place à Steve Epting avec qui il avait collaboré sur son génial run de Captain America pour retourner dans l’univers de l’espionnage. Velvet est donc une ancienne espionne qui est maintenant cantonnée au service administratif. Mais quand l’un des meilleurs agents se fait tuer, elle va mener l’enquête en étant poursuivie par sa propre agence qui la croit coupable.
Le pitch de base est plutôt traditionnel, mais comme d’habitude avec « Bru» , les codes sont respectés pour mieux nous emporter dans une intrigue qui devient vite personnelle. Les dialogues et pensées sont particulièrement bien écrits et le personnage de Velvet devient rapidement passionnant à suivre avec son passé trouble et son caractère expérimenté mais recelant quelques failles. Mené comme une course poursuite effrénée faite de bonnes révélations, ce premier tome se lit à toute vitesse, notamment grâce au découpage rythmé et au trait simple et précis mais ne manquant jamais de personnalité de Steve Epting. Une seule envie, connaitre la suite !

De son côté, dans 21e tome de Walking DeadRobert Kirkman met fin au long arc « guerre totale»  et à la menace de Negan qui traîne depuis plus d’un an maintenant. Les communautés sont donc soudées contre cet ennemi imprévisible mais comme on pouvait s’en douter, le scénariste n’allait pas à nouveau envoyer ses héros sur les route. Alors malgré quelques sursauts, ce final s’avère relativement décevant car prévisible et sans grandes envolées épiques ou dramatiques. On sent bien qu’il réserve encore quelques surprises pour Negan (ce qu’il n’avait pu faire avec le Gouverneur) et qu’il veut voir le monde de Rick s’étendre encore un peu. La survie est maintenant bel et bien terminée et il est tant de bâtir une plus grande société avec plusieurs communautés. Il semblerait en tout cas que ce soit le prochain enjeu de la série qui tourne un peu en rond mais qu’on ne peut tout de même s’empêcher de lire tant on adore les personnages humains qui y sont toujours décrits.

La guerre contre les viltrumites va bientôt débarquer dans les pages d’Invincible. Il était donc bien temps pour l’éditeur de lancer envie la série dérivée sur le groupe de super-héros : les Gardiens du Globes. Pour cela, Kirkman s’adjoint les services de Benito Cereno pour l’aider à l’écriture. Les méchants de l’univers d’Invincibles commencent à se réunir et il est temps pour les super-héros de prendre une autre échelle. Le groupe mené par Brit et dirigé par le patron de l’agence secrète doit donc recruter à tour de bras pour pouvoir agir partout dans le monde et palier le manque de personnel parti en vacances.
Les nouveaux super-héros qui font leur entrée ne manquent pas de caractère et la dynamique de groupe avec ses conflits et ses personnages qui se sautent déjà dessus fonctionne plutôt bien. Evidemment, l’univers super-héroïque de Kirkman est respecté avec son rythme et sa fraîcheur qui nous permet de suivre cette aventure de manière plutôt agréable en attendant la suite.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire