Accueil > Cinéma, Top > Top 2017, c’est l’heure du bilan de l’année

Top 2017, c’est l’heure du bilan de l’année

posté le 31/12/2017

Et voilà, l’année 2017 est terminée et il est donc l’heure d’en faire un bilan et surtout de dévoiler les films, séries et comics qu’on a préféré ! Entre auteurs, musique, SF, sourires et drames, il y aura eu de quoi faire sur grand comme sur petit écran. C’est parti !

Et on commence donc avec le Top ciné :

10. Wind River

Assurément le polar de l’année, glacial comme ça a rarement été le cas avec un bon Jeremy Renner, Taylor Sheridan passe de l’écriture à la caméra avec le même savoir-faire et c’est à suivre !

9. Ça

La bande de gamins la plus attachante de l’année et enfin une adaptation de Stephen King traitée avec respect et intelligence, s’intéressant bien plus à ses personnages qu’à l’horreur qui y est pourtant réussie. On a maintenant hâte de voir la seconde partie !

8. Blade Runner 2049

Le défi était impossible, Denis Villeneuve l’a relevé haut la main. Un grand film de SF magnifique et profond avec un Ryan Gosling toujours aussi mutique. On veut évidemment un oscar pour Roger Deakins et on retiendra aussi la superbe révélation Ana de Armas

7. Baby Driver

Edgar Wright a eu sa petite revanche sur l’abandon d’Ant-Man et nous offre la comédie musicale de braquage qui ne va pas arrêter de nous faire taper du pied. Rarement le montage aura aussi bien suivi le rythme d’une bande-orignale bien choisie pour enchaîner les scènes d’action et le rapprochement d’un couple mignon à souhait.

6. Logan

Le meilleur film de super-héros de l’année n’en est pas un. James Mangold redonne enfin ses lettres de noblesse à Wolverine pour lui faire ses adieux dans un western crépusculaire, violent et poignant où la jeune Dafne Keane montre qu’elle a le potentiel pour prendre la relève. On en ressent encore l’uppercut.

5. Au Revoir Là-Haut

Albert Dupontel pose son empreinte sur le récit de Pierre Lemaitre et nous offre une belle fresque qui mêle autant l’horreur de la guerre et drôlerie que le discours politique et social jusqu’à un final plein d’émotion dans lequel Nahuel Perez Biscayart confirme qu’il est la révélation de l’année. Du cinéma romanesque français comme on aimerait en voir plus souvent !

4. La Planète des Singes Suprématie

La parfaite conclusion de l’histoire de César (on le veut cet oscar pour Andy Serkis) pour une relecture intelligente, épique et émouvante de cette grande saga de SF. Matt Reeves montre bien qu’il est l’un des auteurs de blockbuster les plus à suivre.

3. Détroit

Kathryn Bigelow a remit ça ! Encore un film coup de poing qui nous laisse à ramasser à la petite cuillère. Un film fort, important, qui fait transparaitre toute l’injustince dont est (encore aujourd’hui) victime toute une communauté. C’est beaucoup trop réèl et Will Poulter confirme qu’il a le potentiel pour devenir le grand salaud du cinéma des prochaines années.

2. Lost City of Z

James Gray nous offre certainement le film le plus beau de l’année. Le souffle de l’exploration, la beauté des images, le mystère osédant de la jungle, la force d’une relation père-fils. Oui, c’est déjà un classique !

1. La La Land

Il n’a pas bougé de place depuis sa sortie en début d’année. Véritable coup de coeur et une confirmation pour Damien Chazelle qui nous offre une comédie musicale aussi appréciable dans l’hommage que pour son vent de fraicheur. Du beau cinéma rempli d’émotions avec le couple cinématographique le mieux assorti (Emma Stone et Ryan Gosling) depuis au moins une dizaine d’année. Bref, City of Stars aura résonné dans notre tête toute l’année !

Et notons également que Nocturnal Animals (et son regard final d’Amy Adams), Mother ! (et sa version nihiliste totale de l’ancien testament), the Last Girl (et sa petite révélation Sennia Nanua), A Ghost Story (et sa vision poétique et mélancolique du deuil et de l’oubli), Quelques Minutes après Minuit (et son compte pour enfant triste par JA Bayona), Coco (et son message intergénérationnel à faire pleurer) ou encore Star Wars, les Derniers Jedi (et ce bon coup de pied de Rian Johnson dans la fourmilière Star Wars, pour le meilleur et pour le pire) ne sont pas passés loin !
On préferera par contre oublier les plantages de Justice League, Spider-Man Homecoming, War Machine, the Circle, Life, Split et Loving.

Coté séries on va surtout parler de

5. Mindhunter

Parce que David Fincher qui retombe dans les histoires de serial killer ambiance Zodiac, on en reprend 10 heures quand on veut. Ici, ça fait froid dans le dos de la nature humaine !

4. Sense 8

Parce qu’on aime ces personnages et leurs aventures connectées aux quatre coins du monde, quel les Wacho étendent leur univers et les possibilités et qu’heureusement qu’on aura un film de conclusion cette année car on est bien en manque de leur amour !

3. This is Us

Parce qu’on met n’importe qui au défi de ne pas s’attacher à la famille Pearson, qu’on aime leurs bonheurs et leurs peines, leurs sourires et les larmes qu’ils nous font verser. Oui, c’est ça la vie et c’est ça la famille !

2. Game of Thrones

Parce que c’est simplement la série la plus grandiose, épique et passionnante que l’on ait vu à la télévision ! Alors pourquoi 2e ? Juste une petite remarque sur la temporalité et tout de même, le meilleur épisode se trouvait dans la saison précédente. Maintenant il faut attendre 2019 pour le grand final !

1. The Handmaid’s Tale

Parce que c’est la surprise totale et la série engagée la plus forte de cette année. L’Amérique va mal et on voit ce que ça peut donner avec une réalisation impeccable, froide, mélancolique. Portée par Elisabeth Moss, la servante écarlate fait froid dans le dos.

Mais n’oublions pas non plus les délires psychédéliques de Legion et American Gods, la perfection de l’animation familiale des Chasseurs de Trolls de Guillermo Del Toro, les portraits de femmes de Big Little Lies, les coulisses royaux de Grande Bretagne dans the Crown, le message important de 13 Reasons Whythe Deuce, la fresque qui devrait être encore plus passionnante l’année prochaine, Godless et sa superbe réalisation, et Dix pour Cent, qui émeut autant qu’elle fait rire et critique les dessous du showbiz.

Enfin, côté comics, il ne surtout pas oublier de lire, comme tous les ans, Descender et Invincible mais aussi les nouveautés Seven to Eternity, I Hate Fairyland, Black Hammer, Vision, et Tokyo Ghost !

publié dans :Cinéma Top

  1. Pas encore de commentaire