Accueil > Cinéma, Coup de Coeur, Critiques ciné, Evenement > Coup de coeur pour LA LA LAND !

Coup de coeur pour LA LA LAND !

posté le 23/01/2017 FredP

Le nouveau film de Damien Chazelle a fait monter la pression depuis sa présentation à Venise et Toronto. Grand vainqueur des Golden Globes et évidemment favori pour les Oscars, La La Land va maintenant enfin devoir faire preuves en salles. Mais face à ces retours dithyrambiques, ne sera-t-on pas déçu ? Bonne nouvelle, rien cette année devrait nous faire autant chavirer que cette love story musicale magique. Un classique instantané !

Après une claque aussi cathartique que Whiplash, on se demandait bien ce que le jeune Damien Chazelle pourrait nous rĂ©server pour son second film. Et pourtant, le projet de La La Land, il l’avait en tĂŞte dĂ©jĂ  bien avant rĂ©aliser son film coup de poing. Le voici donc maintenant devenu rĂ©alitĂ© et on peut voir qu’il nous fait dĂ©couvrir une autre facette du rĂ©alisateur mais avec une Ă©volution toute naturelle et des thèmes  qui tournent en boucle dans sa tĂŞte avec un peu plus de magie.

Soyons clairs, La La Land est en grande partie un film musical et une magnifique love story entre un joueur de jazz et une actrice en devenir qui rĂŞvent tous deux de succès. Une rencontre, une histoire d’amour naissance et des ambitions qui viennent chambouler les sentiments. Tout est lĂ , de la rencontre au rapprochement jusqu’aux disputes et rĂ©conciliations … et nous n’en dirons pas plus sur l’intrigue car le film rĂ©serve tout de mĂŞme quelques surprises dans son dĂ©roulement assez inattendu.

Avec sa façade colorĂ©e et son jazz sucrĂ©, le film est en apparence bien moins sombre et violent que Whiplash. Mais il ne faut pas forcĂ©ment s’y fier. Derrière les mĂ©lodies entĂŞtantes il n’y a pas que l’amour qui est Ă©voquĂ© mais aussi l’usine Ă  rĂŞve d’Hollywood qui peut justement broyer l’amour, la difficultĂ© de la crĂ©ation, la mort du jazz et la standardisation d’Hollywood. Oui, tout n’est pas forcĂ©ment rose bonbon Ă  Los Angeles et le film montre bien qu’il n’est pas simple d’y faire sa place et encore moins Ă  deux, la crĂ©ation et l’art prenant toujours la place des sentiments.

Mais en plus de ces thèmes Ă©voquĂ©s de manières douce-amère, La La Land est aussi un hommage aux grand classiques des comĂ©dies musicale et du cinĂ©ma romantique de la grande Ă©poque. Impossible de ne pas penser Ă  Chantons sous la pluie ou Jacques Demy par exemple. Mais Damien Chazelle, en plus de ses thèmes, y apporte aussi une nouvelle modernitĂ©. De l’ouverture enlevĂ©e en plan sĂ©quence Ă  la sĂ©quence du planĂ©tarium jusqu’au grand final, la rĂ©alisation et le montage sont un audacieux mĂ©lange entre classicisme au sens noble et modernitĂ©, prenant tout Ă  fait exemple sur le jazz qui doit se rĂ©inventer Ă  chaque instant pour toujours emmener le film vers de nouvelles opportunitĂ©s sans oublier son hĂ©ritage. Il y a lĂ  un vĂ©ritable savoir-faire,une maĂ®trise de la camĂ©ra du genre, un parfait dosage entre les sĂ©quences chantĂ©es et dansĂ©es, les scènes de dialogues classiques ou simplement les montages en musique pour nous emporter.

Et il y a Ă©galement cet incroyable atout qu’est le casting. Le duo Emma Stone – Ryan Gosling est d’un naturel dĂ©sarmant. Parfaitement assortis et complices les deux comĂ©diens sont impliquĂ©s et l’on ressent tout de suite autant de sympathie pour eux que d’envie de les voir ensemble. Donnant tout ce qu’il faut dans les sĂ©quences de danse ou de chant mais aussi par de simples regards qui en disent long, nous tenons lĂ  l’un des plus beaux couples de cinĂ©ma qu’il nous ai Ă©tĂ© donnĂ© de voir depuis bien longtemps.

On se laisse donc facilement emporter avec autant de nostalgie que d’envie de dĂ©couverte par La La Land. Damien Chazelle nous offre lĂ  l’un des films plus beaux films romantiques depuis au moins dix ans sans jamais chercher la facilitĂ© mais au contraire en nous emportant dans un rĂŞve beaucoup moins mignon qu’il n’en a l’air. Et plus que cela, La La Land, c’est du grand et beau cinĂ©ma qui ne devrait jamais se terminer.

publié dans :Cinéma Coup de Coeur Critiques ciné Evenement

  1. Pas encore de commentaire