Accueil > CinĂ©ma > Top 10 – Guillermo Del Toro

Top 10 – Guillermo Del Toro

posté le 15/02/2018

Il Ă©tait temps de retrouver une certaine rĂ©gularitĂ© sur le blog. Du coup, je me suis dit qu’il serait bon de refaire rĂ©gulièrement quelques tops ! C’est parti pour en faire tous les 15 du mois. Et puisque Guillermo Del Toro sort son dixième film ce mois-ci avec La Forme de l’Eau en Ă©tant en plus l’un des favoris aux Oscars, voici mon ordre de prĂ©fĂ©rence des films du mexicain amoureux des monstres.

1 – Le Labyrinthe de Pan 

 

via GIPHY

L’univers merveilleux du conte comme parabole de la guerre et du franquisme, un monstre lĂ©gendaire (l’homme-pâle) qui reste moins effrayant que le Capitaine Vidal. L’enfance sacrifiĂ©e sur l’autel de la violence. C’est beau, magique, Ă©mouvant. Un chef d’oeuvre.

2 – Hellboy – les LĂ©gion d’Or Maudites

via GIPHY

Le symbole mĂŞme de l’incroyable gĂ©nĂ©rositĂ© de Guillermo Del Toro. En allant bien plus loin que le premier volet, avec des personnages complexes, la part belle aux engrenages du temps, un discours Ă©colo, une foire aux monstres fantastique ! Enivrant !

3 – L’Echine du Diable

via GIPHY

La menace de l’adulte du l’enfance, en tant de guerre. Avant le Labyrinthe, la thĂ©matique Ă©tait dĂ©jĂ  lĂ  et formidablement abordĂ©e. Ici le temps s’arrĂŞte pour affronter les fantĂ´mes du passĂ© et plus que de l’horreur, c’est du frisson devant l’ĂŞtre humain.

4 – La Forme de l’Eau

via GIPHY

Le sentiment amoureux universel entre deux ĂŞtre qui voient au delĂ  de la parole. C’est magnifique et on se laisse emporter dans la fluiditĂ© du rĂ©cit, tout autant hommage Ă  la CrĂ©ature du Lac Noir qu’au minoritĂ© mises de cĂ´tĂ© dans les 60’s et encore aujourd’hui. C’est parti pour les oscars.

5 – Crimson Peak

via GIPHY

On pensait arriver devant un film d’horreur. Le rĂ©alisateur nous offre une oeuvre romanesque sombre avec un amour familial maudit dans un dĂ©cor sublime de maison dĂ©labrĂ©e. DĂ©concernant mais sublime.

6 – Cronos

via GIPHY

Premier film de Guillermo Del Toro et tout est dĂ©jĂ  lĂ , les vampires, le temps, Ron Perlman, le monstre plus humain que bien des humains, la fillette, l’image avant les mots, les rouages de montre, la poĂ©sie.

7 – Pacific Rim

via GIPHY

Le geekasm gĂ©nĂ©reux absolu. Oui le scĂ©nario ne va pas loin mais c’est un blockbuster fou que le rĂ©alisateur nous offre avec autant d’hommage qu’un propos universel sur le rapprochement des peuples face Ă  la menace. Plus badass, il n’y a pas.

8 – Blade II

via GIPHY

Premier petit blockbuster du rĂ©alisateur, première adaptation de BD. Après le pas manquĂ© de Mimic, le voilĂ  en train de faire sa place Ă  Hollywood avec une foule d’idĂ©es et une nouvelle variation des vampires.

9 – Hellboy

via GIPHY

Introduction efficace au personnage de Hellboy, le monstre paria qui galère en amour et fait face Ă  Raspoutine et aux nazis. L’installation est lĂ  et va exploser dans la suite.

10 – Mimic

via GIPHY

Deuxième film et introduction Ă  l’univers hollywoodien par un Harvey Weinstein qui va charcuter le thriller fantastique urbain aux accents christiques qu’imaginait le rĂ©alisateur. RĂ©sultat, un film qui se regarde mais qui aurait pu donner tellement plus.

Et il ne faut pas non plus oublier sa contribution chez Dreamworks avec les Cinq LĂ©gendes et Chasseurs de Trolls ! Maintenant, il n’y a plus qu’Ă  attendre ses prochains films !

via GIPHY

publié dans :Cinéma

  1. Pas encore de commentaire