Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Pacific Rim, critique

Pacific Rim, critique

posté le 12/07/2013

Guillermo Del Toro est de retour et orchestre un combat titanesque entre monstres et robots gĂ©ants dans Pacific Rim. La claque de l’Ă©tĂ© et le fantasme de tout gamin de 10 ans.

Cinq ans que l’on attendait le retour de Guillermo Del Toro aprĂšs son gĂ©nial Hellboy II. Cinq ans pendant lesquels il n’a pas chĂŽmĂ© mais avait vu ses projets avortĂ©s (Les Montagnes HallucinĂ©es jugĂ© trop cher par Universal, les imbroglios juridiques qui l’ont fait fuir du Hobbit, …) jusqu’Ă  ce qu’il trouve le moyen de mettre en images l’un de ses rĂȘves de gosse, celui de voir s’affronter des monstres et des mĂ©chas gĂ©ants et de rendre ainsi justice au genre du Kaiju Eiga (film de monstre gĂ©ant japonais comme le culte Godzilla) avec un budget Ă  la hauteur de ses ambitions.

Ainsi, dans Pacific Rim, nous apprenons que dans un futur proche, une faille dimensionnelle a Ă©tĂ© ouverte dans le Pacifique et des monstres s’en Ă©chappant ont commencĂ© Ă  attaquer les grandes villes cĂŽtiĂšres. Pour lutter contre ce flĂ©au menaçant l’humanitĂ©, les nations se sont unies pour crĂ©er les Jeager, de gigantesques robots contrĂŽlĂ©s par 2 pilotes. Mais la tĂąche est ardue, la dĂ©faite proche et seule l’Ă©quipe du Gipsy Danger semble pouvoir faire face Ă  l’apocalypse.

Le pitch est simple, le rĂ©sultat est spectaculaire. Grand crĂ©ateur d’univers, Guillermo Del Toro nous entraĂźne dĂšs les premiĂšres scĂšnes dans un monde passionnant, foisonnant, toujours surprenant et rempli d’idĂ©es qu’il explore jusqu’au bout. Totalement libre, il donne Ă  ce blockbuster sa patte personnelle en y imprimant toutes ses thĂ©matiques, de l’orpheline au bestiaire de crĂ©atures antiques surgissant des profondeurs de la Terre, de son obsession pour les rouages mĂ©caniques aux bestioles rampantes… Sans chercher Ă  atteindre une forte pointe Ă©motionnelle (son but n’est pas ici de livrer un film comme son chef d’Ɠuvre Le Labyrinthe de Pan), il va simplement chercher Ă  se faire plaisir avec une gĂ©nĂ©rositĂ© folle pour ses spectateurs.

Tout cela se ressent dans sa mise en scĂšne monstrueusement efficace et spectaculaire. Les combats dantesques sont incroyablement lisibles, inventifs et surtout exaltants, servis par un choix toujours judicieux de plans qui font leur effet, un niveau de dĂ©tails inĂ©dit et une technique irrĂ©prochable d’ILM pour rendre tout cela rĂ©aliste. MĂȘme le portage 3D renforce le film, Ă  la fois pour l’immersion mais aussi pour accroitre la puissance de ce choc des titans. C’est impressionnant, gigantesque, monumental … les qualificatifs ne manquent pas pour parler de la claque visuelle que l’on se prend devant ces affrontements et en particulier face au jouissif combat central se dĂ©roulant Ă  Hong Kong.

Évidemment, on pourra reprocher au film un scĂ©nario assez simple avec quelques clichĂ©s mais celui-ci n’est par contre jamais simpliste et ne cherche jamais Ă  jouer au plus malin avec le spectateur. Il se contente simplement d’ĂȘtre assez universel (trĂšs loin des États-Unis, Pacific Rim revĂȘt d’ailleurs davantage une dimension internationale unie qui sort des sentiers battus) et reconnait volontiers ĂȘtre le prĂ©texte Ă  un dĂ©luge d’action auquel on a plaisir Ă  prendre part grĂące Ă  des personnages rapidement dĂ©crits mais tout de mĂȘme attachants (Rinko Kikuchi), charismatiques (Idris Elba) et trĂšs cools (le fidĂšle et gĂ©nial Ron Perlman).

Blockbuster complĂštement assumĂ© par son auteur, Pacific Rim renvoie encore le spectaculaire Ă  une Ă©chelle inĂ©dite et se rĂ©vĂšle bien ĂȘtre la claque que l’on attendait, un vĂ©ritable orgasme geek qui pourra tout de mĂȘme parler Ă  tout le monde. Avec une gĂ©nĂ©rositĂ© Ă  couper le souffle, on espĂšre que le rĂ©sultat au box-office sera Ă  la hauteur de la crĂ©ativitĂ© sans limite de Guillermo Del Toro pour qu’il puisse mener Ă  bien ses autres ambitieux projets.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. JackO
    12/07/2013 Ă  12:54 | #1

    Et Charlie Hunnam personne n’en parle ? Pourtant c’est le personnage principal et un trĂšs bon acteur

  2. FredP
    12/07/2013 Ă  16:17 | #2

    On ne parle pas de Charlie Hunnam car son personnage est assez standard. L’acteur est bon sans pour autant s’illustrer particuliĂšrement mais ne cannibalise pas le film.

  3. JackO
    12/07/2013 Ă  19:01 | #3

    ah mince dommage

  4. 12/07/2013 Ă  19:19 | #4

    j’attends qu’il sorte pour l’Imax 3D car je pense bien que ça va dĂ©coiffĂ© !

  5. lurtz
    14/07/2013 Ă  11:19 | #5

    Bon film en lui mĂȘme si on exclu le fait qu’il est pompĂ© sur la sĂ©rie animĂ©e des annĂ©es 90 Neon Genesis Evangelion , guillermo del toro devait diriger un film live d’Evangelion avec l’aide de Peter Jackson et de sa sociĂ©tĂ© Weta… le projet a Ă©tĂ© abandonnĂ© – Del Toro a continuĂ© sans les droits en le bidouillant pour changer son aspect. Mais les bases sont lĂ …

  6. FredP
    15/07/2013 Ă  19:07 | #6

    Il n’est pas pompĂ© dessus, Guillermo Del Toro lui rend clairement hommage 😉

  7. 22/07/2013 Ă  13:54 | #7

    claque, oui mais visuelle seulement, la dramaturgie est un peu bĂąclĂ©e entre les liens pĂšres-enfants archi convenus et deux Ă©quipages intĂ©ressants expĂ©diĂ©s vite fait mal fait… 3/4

  8. 24/07/2013 Ă  10:02 | #8

    les 5 premieres minutes auraient put Ă  elle seule faire un film complet et Ă  l’ambiance plus posĂ©.
    Ce film est beaucoup trop rapide, les inquiétudes sont trop vite passé à la trappe. On ne frémi pas un poil lors des moments dit « héroïque » de sacrifice.
    Une carcasse creuse ce pacific rim

  9. Fab
    20/08/2013 Ă  14:28 | #9

    claque visuelle, certes, aprĂšs… sans en faire un film torturĂ©, il aurait pu Ă©viter pas mal de raccourci. L’intro ma carrĂ©ment déçu, beaucoup de clichĂ© et puis je ne vois pas ce que Ron Perlman Ă  de gĂ©nial dans CE film. On le voit Ă  peine… J’ai quand mĂȘme passer un bon moment, cependant il y a plein de choses qu’il aurait pu anticiper, et on aurait Ă©tĂ© pas loin du chef d’oeuvre de SF. La ce n’est vraiment pas le cas.

  10. jonathan
    15/12/2013 Ă  12:40 | #10

    ce filme en jette dommage qu’on ne voit pas plus de robot est de monstre mais sinon trĂšs bon film !

  11. jonathan
    15/12/2013 Ă  12:45 | #11

    mois je lui donne 19,5/20

ï»ż