Accueil > Cinéma, Top > Flop 2012

Flop 2012

posté le 27/12/2012 FredP

Chaque année, nous avons droit aux tops des meilleurs films de l’année, mais parce que tout n’était pas bien, il faut aussi signaler les films les moins intéressants de l’année. Point de Twilight, de Resident Evil ou  de comédie populaire française à humoriste cette année ici puisque nous avons préféré les boycotter et préserver nos yeux et nos neurones autant que possible mais voici du coup les 10 films que l’on a détesté !

10. Jusqu’à ce que la fin du monde
nous sépare

Le sujet le plus hype de ces dernières semaines et on passe ici complètement à côté. L’introduction était pourtant bonne et Steve Carell est égal à lui-même en dépressif. Mais finalement, en dehors d’une bonne bande-originale, il n’y a pas grand chose à sauver et en particulier une Keira Knightley particulièrement irritante qui ne fait que minauder. Et pendant ce temps, on désespère devant le peu de temps accordé à l’écran au génial Adam Brody.

9. Dark Shadows

Une nouvelle fois Tim Burton nous déçoit. Un projet qui n’a plus rien d’original pour celui qui a standardisé le gothique, un Johnny Depp qui nous refait Jack Sparrow à la sauce vampires et des personnages secondaires complètement sacrifiés (malgré un casting génial). Hormis une scène hot sur Barry White, le musée Burton prend vraiment la poussière et on préfère encore aller revoir la Famille Addams.

8. Hunger Games

Nouveau phénomène de la littérature ado avec un concept en béton armé (bien que fortement inspiré par Battle Royale), Hunger Games passe à côté de tout avec un réalisateur qui ne sait même pas quoi tourner ni comment (peut-être apprendra-il un jour à  stabiliser sa caméra ?). Un traitement complètement superficiel pour un sujet qui permettait pourtant quelques claques. Heureusement qu’il reste Jennifer Lawrence pour nous tenir en haleine et nous faire oublier le ridicule de ce qui l’entoure.

7. Sur la Route

L’adaptation du livre culte de Kerouac était attendue au tournant à Cannes. Résultat prévisible : la déception. Mais ce qui énerve vraiment, c’est que Walter Salles nous propose un road movie où la route et les rencontres sont oubliées (alors qu’elles en constituent l’intérêt) et livre un portrait à côté de la plaque de la Beat Generation. C’est dommage car le trio de comédiens et les seconds rôles étaient pas mal.

6. Total Recall
- Mémoires Programmées

C’était vendu comme une nouvelle version de la nouvelle de Philip K. Dick. Mais finalement ce n’est qu’un piètre remake que nous offre le réalisateur d’Underworld et face au film culte, forcément, il ne peut pas lutter. C’est même un film finalement assez bête tant rien ne marche et tant l’univers de science-fiction n’est pas crédible (un ascenseur au centre de la Terre … bah voyons …) et oublie toute la paranoïa propre à l’auteur. La véritable raison de tourner ce film pour Len Wiseman, c’est filmer les fesses de sa femme Kate Beckinsale … ça fait cher la sextape.

5. Detachment

Un professeur qui voit ses élèves s’auto-détruire et ne va rien faire pour lutter contre en attendant qu’une solution tombe du ciel (enfin du gouvernement), voilà un constat bien triste et réaliste. Mais à force de montrer le noir partout, on oublie de faire avancer les personnages (Adrien Brody toujours intense et c’est énervant), de leur donner un but et surtout d’apporter des solutions. C’est profondément dépressif et, au final, ça ne sert pas à grand chose.

4. la Colère des Titans

Le choc n’avait déjà pas pris mais quand on regarde cette suite, on se dit que finalement Louis Leterrier c’était plutôt pas trop mal débrouillé ! Ici le scénario ne tient même pas sur un timbre-post, Sam Worthington se demande pourquoi il a signé tandis que Liam Neeson (déguisé en Gandalf) et Ralph Fiennes sont morts de rire à chaque réplique qu’ils sortent. C’est sacrément ridicule mais plutôt inoffensif finalement.

3. Silent Hill
Revelation 3D

Il faut le savoir, quand Sean Bean ne meurt pas dans un film, c’est raté. Et bien ici c’est le cas. Le film est téléphoné de bout en bout avec des personnages on ne peut plus cliché, les figures horrifiques sont tournées en ridicule, aucune tension ne passe. Bref, un ratage complet

2. Confession d’un Enfant du Siècle

A l’origine, il y a la prose d’Alfred de Musset. Au cinéma, ce sont Charlotte Gainsbourg et Pete Doherty qui se déclarent leur amour impossible et dépressif par murmures et frôlements. Inutile de dire que, la réalisatrice n’ayant pas le talent de Sofia Coppola pour nous immerger dans le spleen, cela devient vite somnolent et irritant.

1. Abraham Lincoln,
Chasseur de Vampires

Timur Bekmambetov nous a rendu aveugles ! Avec un concept plutôt drôle mais auquel il ne donne jamais de second degré, un acteur principal qui n’a aucun charisme (c’est embêtant pour un futur président) et surtout avec des scènes d’action qui souffrent de ralentis horribles avec une 3D agressive, nous tenons là, rien qu’avec l’insupportable scène de poursuite à cheval le film qui nous a fait saigner des yeux pendant 2 heures. Et on souffre encore de séquelles.

publié dans :Cinéma Top

  1. Sundvold
    27/12/2012 à 18:39 | #1

    As tu tout de même regarder la version longue de total recall ?

    En tout cas je suis surpris de ne pas voir résident evil dans ton flop 2012. Donc tu l as aimé hein ! Dis le !!!

  2. FredP
    27/12/2012 à 18:42 | #2

    Oui pour la version longue de total recall, ça le rend moins pire et j’ai du le remonter d’une place peut-être. Pour Resident Evil, comme dit en intro, pas vu au cinéma donc pas dans le classement (mais je suppose qu’il y aurait tout à fait sa place)

  3. 28/12/2012 à 10:18 | #3

    Joli flop !

    Je sauverais néanmoins HG et Detachment qui devraient être remplacés par n’importe quelle Danybooserie and co.

  4. diva
    28/12/2012 à 19:04 | #4

    Pas d’accord pour Detachment ! Le reste pas de problème

  5. sentenza
    29/12/2012 à 21:25 | #5

    Pas d’accord pour Dark shadows j’ai vu bien pire et la BO du film est genial

  6. Le Boucher
    10/01/2013 à 22:01 | #6

    Pas d’accord non plus avec detachment !!! c’est une merveille