Accueil > CinĂ©ma, Critiques cinĂ©, Festivals > L’Etrange Festival 2011 – Episode 5

L’Etrange Festival 2011 – Episode 5

posté le 12/09/2011 FredP

etrange festival episode 5 kill list take shelter dead heads

L’Étrange Festival touche presque Ă  sa fin mais avant terminer dans un final qui s’annonce hallucinant (Drive et Don’t be afraid of the Dark),  entamons la dernière ligne droite avec Kill List, le primĂ© Ă  Deauville Take Shelter et Dead Heads.

kill list

C’est avec entrain que je me suis rendu Ă  la sĂ©ance de Kill List. Après quelques Ă©chos plutĂ´t positifs de sa première projection, je me voyais mal ĂŞtre déçu. HĂ©las, malgrĂ© un court mĂ©trage hilarant Ă  base de poulet Ă©lectrocutĂ©, c’est un peu la douche froide. Dans Kill List, Ben Weathley raconte l’histoire d’un soldat de retour de Kiev et qui devient tueur Ă  gage une fois de retour au pays. Il n’y a pas Ă  dire, c’est bien jouĂ© et le rĂ©alisateur sait maintenir la tension avec des effets choc (la scène de dispute du couple dès le dĂ©but du film est d’ailleurs sacrĂ©ment prenante, et s’en est une parmi d’autres). Pourtant on peine Ă  s’attacher aux personnages assez froids et surtout, Weathley n’arrive pas vraiment Ă  avoir de fil conducteur pendant le film, il pose pas mal de question sans y rĂ©pondre ou plutĂ´t sans apporter les rĂ©ponses de la manière la plus simple et naturelle qui soit. En s’embrouillant comme ça, le film plein d’idĂ©es reste assez confus. Dommage.

Take Shelter

Pas de dĂ©ception par contre pour Take Shelter. Le film de Jeff Nichols qui vient de repartir avec le Grand Prix Ă  Deauville mĂ©rite bien la très bonne rĂ©putation qui le prĂ©cède. Pour la petite histoire, nous suivons Curtis LaForche, père de famille qui rĂŞve qu’une terrible tempĂŞte va s’abattre. Petit Ă  petit il tombe dans la folie et se dĂ©tache des personnes qui l’entourent. Et c’est lĂ  qu’est la grande rĂ©ussite du film. Nichols prend son temps et nous entrons alors dans le quotidien de cet homme malade qui sombre lentement dans la paranoĂŻa. Une progression en douceur et un jeu exceptionnel de Michael Shannon et Jessica Chastain qui nous placent dans le mĂŞme Ă©tat d’esprit, jusqu’Ă  un final très puissant en Ă©motions. Loin du film catastrophe (mais avec des images prophĂ©tiques marquantes), le rĂ©alisateur se concentre sur les thèmes de la communication et des liens qui unissent la famille pour dĂ©livrer une Ĺ“uvre forte et poignante .

Dead Heads

Pour entamer le week-end il Ă©tait temps de voir un film de zombies Ă  l’Etrange Festival avec Dead Heads. D’autant plus quand c’est une comĂ©die avec des zombies humains et amoureux. Pas grand chose Ă  dire sur le film des frères Pierce. Peu de budget, une idĂ©e de dĂ©part sympa mais mal exploitĂ©e avec une tonne d’idĂ©es qui n’Ă©taient pas bonnes Ă  prendre. Tout y est forcĂ© pour essayer de devenir le prochain Shaun of the Dead et ça ne marche pas. Entre des personnages caricaturaux plutĂ´t mal jouĂ© et des blagues et rĂ©fĂ©rences qui tombent Ă  plat Ă  chaque fois, il n’y a pas grand chose Ă  sauver. A croire qu’on a dĂ©jĂ  fait le tour du thème des zombies au cinĂ©ma.

publié dans :Cinéma Critiques ciné Festivals

  1. Pas encore de commentaire