Accueil > Critiques Séries, Séries > Buffy contre les Vampires, saison 5

Buffy contre les Vampires, saison 5

posté le 27/07/2012

Retour à la maison pour Buffy dans une 5e saison surprenante qui revient aux origines de la série pour mieux y apporter une fin.

Apr√®s une 4e saison qui se cherchait un peu et qui avait d√©concert√© les fans, les sc√©naristes de Buffy ont ramen√© la tueuse au bercail pour s’occuper de sa m√®re malade. Mais il ne faut pas croire √† un simple retour au statu quo et au confort de la maison. Car les sc√©naristes ont os√© nous imposer un personnage de plus irritants au premier abord : une sŇďur. D√®s l’irruption de Dawn, les fans ont pu crier au scandale devant un tel affront. Comment peut-on amener d’un seul coup dans la s√©rie un personnage dont on n’a jamais entendu parler auparavant ? Mais cette nouvelle venue n’est pas l√† par hasard et les raisons de sa pr√©sence sont l’objet de toute la saison qui voit arriver la d√©esse Glory √† la recherche d’une myst√©rieuse cl√© √† Sunnydale.

Alors que nos personnages s’√©taient perdus √† la fac, la pr√©sence de Dawn va nous permettre de retrouver nos marques. En effet, elle nous permet de retrouver l’esprit adolescent de la s√©rie que les autres personnages ne peuvent plus assurer tout en nous permettant de retrouver Buffy √† la maison. Comme un retour aux bases, cette derni√®re va d’ailleurs finir par se s√©parer douloureusement de Riley, seul rappel des erreurs militaires de¬† la 4e saison. Non, ce qui va compter, c’est donc un retour √† certaines valeurs familiales et le lien entre Buffy, sa sŇďur et sa m√®re deviendront le cŇďur de cette saison.

Le sujet avait √©t√© abord√© dans le pr√©c√©dent season finale, Buffy va chercher √† mieux se connaitre, comprendre la nature de la tueuse, son but, afin d’avancer dans sa mission. Cela commence d√®s le premier √©pisode qui la confronte au l√©gendaire Dracula. Si la rencontre qui √©tait in√©vitable fait sourire et se r√©v√®le assez kitsch, le roi des vampires donne tout de m√™me √† Buffy les premi√®res cl√©s pour accomplir cette qu√™te des origines qui se compl√©tera par une longue discussion avec Spike pour en savoir plus sur la mort des tueuses (√©pisode qui nous permet d’ailleurs de revenir sur le pass√© de William le sanguinaire) et par une s√©ance de m√©ditation qui fera bien comprendre √† la tueuse que sa mission ne prendra fin que lorsqu’elle trouvera la mort. Ainsi, sous ses abords de s√©rie adolescente, Buffy contre les Vampires se met √† aborder l’une des √©tapes les plus redout√©es de la vie : la mort.

La mort est d’ailleurs le sujet central de l’√©pisode The Body dans lequel la tueuse retrouve sa m√®re d√©c√©d√©e sans avoir pu la sauver. Notre h√©ro√Įne et tout le groupe font alors face √† la mort naturelle d’un proche contre laquelle ils sont impuissants. Un √©pisode d’une intensit√© rare √† la t√©l√©vision, sans musique et aux partis pris de mise en sc√®ne glaciale de Joss Whedon particuli√®rement int√©ressants. Ici le r√©alisateur regarde la mort et ses cons√©quences en face, sans d√©tourner le regard et montre les r√©actions on ne peut plus naturelles des personnages, de Buffy qui d√©couvre le corps et doit affronter l’attitude froide des ambulancier puis du m√©decin l√©giste √† Dawn remplie d’√©motions en passant par la col√®re de Xander, l’ind√©cision de Willow et l’incompr√©hension enfantine d’Anya, ex-d√©mon centenaire. Particuli√®rement √©prouvant, cet √©pisode est sans doute l’un des meilleurs de la s√©rie mais aussi probablement l’une des Ňďuvres traitant de la mort les plus passionnantes.

La maladie puis mort de la m√®re de Buffy survenant au moment o√Ļ on s’y attend le moins, notre h√©ro√Įne va alors devoir faire face √† de nouvelles responsabilit√©s et encore une fois grandir. C’est le th√®me central de la s√©rie et il prend ici un coup d’acc√©l√©rateur. Buffy va alors devoir prendre soin de sa sŇďur. Mais surtout, elle prend conscience qu’elle n’existe que pour prot√©ger les siens. Ainsi, lorsque vient le moment de prot√©ger le monde difficile dans lequel nous vivons, elle n’h√©sitera pas √† se sacrifier dans un √©pisode au final √©mouvant, concluant en beaut√© le destin de la tueuse.

Comme dans toutes les saison de Buffy contre les Vampires, la tueuse n’est jamais seule et tous les personnages du ¬ę¬†scooby-gang¬†¬Ľ connaissent eux-aussi des √©volutions, que ce soit au travers d’√©pisodes qui leur sont presque enti√®rement d√©di√©s ou de trames qui vont les concerner pendant toute la saison. Aujourd’hui, chacun va trouver sa voie en tant qu’adulte, que ce soit Anya qui prend conscience de sa citoyennet√©, Giles qui continue d’endosser l’image paternelle de Buffy ou la progression de Willow dans la sorcellerie et l’accueil progressif de Tara dans le groupe. Mais celui connaitra l’√©volution la plus surprenante, c’est Spike qui va d√©velopper une obsession pour Buffy presque malsaine.

Si la famille, les origines de la tueuse et la mort sont les th√®mes centraux de cette saison, il ne faut pas non plus oublier que Buffy parle de tous les aspects de la vie. Ainsi on retrouve le th√®me du f√©minisme et des clich√©s superficiels √† travers Glory, version toute puissance et mauvaise de Cordelia. Mais cette 5e saison parle aussi de drogue avec Riley en recherche de sensations vampiresques, de femme objet (la cr√©ation du buffy-bot) ou encore de l’affirmation en tant qu’adulte (que ce soit Tara vis-√†-vis de sa famille ou Buffy vis-√†-vis du conseil des observateurs).

D√©concertante dans ses premiers √©pisodes o√Ļ nous devons nous habituer √† la pr√©sence de Dawn qui coulera finalement de source, cette 5e saison de Buffy se r√©v√®le passionnante et remplie de grands moments d’√©motion. Dans un triptyque final qui navigue entre l’√©pique et l’intimiste, Buffy trouvera sa raison d’√™tre pour offrir √† la s√©rie une fin qui coule de source, d’autant plus que la WB n’a pas demand√© de saison suppl√©mentaire. Mais c’√©tait sans compter sur la petit cha√ģne UPN qui ferait renaitre Buffy pour la p√©riode la plus sombre et fascinante de son histoire.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Sangeleslo
    27/07/2012 à 10:58 | #1

    C’est marrant que les fans n’est pas appr√©ci√© la saison 4 : cet √©parpillement √©tait volontaire. Ca collait avec le fait que dans la vie, quand on part du lyc√©e pour aller √† la fac, on a tendance √† perdre le contact, on grandit un peu de son cot√©. Dans la saison 4, c’est un peu √ßa. Chacun vaque √† ses affaires et oublie de rassembler le Scooby Gang pour prendre des nouvelles de chacun. Au final, l’√©pisode Yoko est l√† justement pour les aider √† prendre conscience de cela et √† comprendre qu’en √©tant ensemble, ils seront plus fort. C’est d’ailleurs comme √ßa qu’ils arrivent √† battre Adam (et c’est rappel√© dans la chanson I’ve Got a Theory de l’√©pisode musical de la saison 6).
    Donc tout √ßa pour dire que pour moi, la saison 4 n’est pas un loup√© : joss whedon a bien cern√© tout cela.

    La saison 5 est la plus dure. Buffy fait face √† la mort, face √† la r√©alit√© des choses. Quelque part, c’√©tait n√©c√©ssaire que Joyce meurt pour qu’elle grandisse et qu’elle avance. My god qu’est-ce que j’ai pleur√© dans cet √©pisode (the body). Apr√®s cela rien n’est plus pareil. M√™me si Buffy a toujours abord√© des th√®mes plus ou moins serieux, mais assez jeune, l√† on passe au cran du dessus, comme tu le dis si bien dans cet article.
    Par contre j’ai eu du mal avec l’arriv√©e de Dawn, j’ai eu l’impression qu’on essayait d’attirer un public plus jeune √† travers ce personnage, alors que les fans de Buffy de la premi√®re heures n’avait presque rien √† se mettre sous la dent (en terme de nouveau personnage) et en fait, je pense que,apr√®s toutes ces ann√©es, je lui en veux toujours d’avoir virer Buffy de sa propre maison dans la saison 7). C’est aussi la saison o√Ļ Spike commence √† se perdre… ca aussi, ca a √©t√© tr√®s dur de le voir √™tre aussi gnan gnan. Heureusement, il se rattrapera aussi.

    tu parles beaucoup de Buffy dans cet article, mais il ne faut pas oublier le reste de la bande. Buffy √©tait quand m√™me une des rares s√©ries o√Ļ tous les personnages secondaires √©voluent aussi bien que l’h√©ro√Įne, voir parfois mieux. Willow assume sa sexualit√© (message tr√®s fort pour les jeunes, √† l’√©poque) et d√©veloppe sa magie. Il n’est plus question de la petite lyc√©enne bonne en tout, tranquillement, les √©tudes passent aux seconds plans. Xander, le looser inv√©t√©r√© de la bande, finit par trouver sa voie et donc √† se stabiliser dans son couple avec Anya, ce qui est √©galement positif. L’√©pisde o√Ļ il tourne avec son fr√®re jumeau est tr√®s important pour ce personnage d’ailleurs. Quand √† Giles, alors que son r√īle √©tait confus dans la saison 4 (vir√© du Conseil, au chomage, erre sans v√©ritable but, est le dernier au courant pour Riley, se fait transform√© en d√©mon…), il rach√®te la fameuse boutique de magie ce qui lui permet de reprendre de l’assurance, de plus apr√®s la m√©saventure avec Dracula, Buffy lui signale qu’elle a encore besoin de lui. Plus tard, grace √† Buffy, il r√©cup√©rera sa place au Conseil des Observateurs.
    Ainsi, tout au long de la saison 5, ce petit groupe trouve enfin sa place dans la bande (aka dans leur monde) et tout s’√©branle lorsque Buffy se sacrifie pour Dawn √† la fin de la saison 5.
    C’est l’une des meilleures saisons pour moi.

  2. FredP
    27/07/2012 à 11:04 | #2

    Oui, la saison 4 n’est pas tr√®s appr√©ci√©e mais pourtant passionnante, j’en parle ici http://myscreens.fr/2012/tv/buffy-contre-les-vampires-saison-4/
    C’est vrai, c’est la grande force de Buffy, tous les personnages sont importants et √©voluent toujours. J’adore Willow et je m’attarderai plus sur elle quand je parlerai de la saison 6 (tu vois pourquoi … ūüėČ ). Pour Giles j’ai toujours √©voqu√© la relation paternelle qu’il avait avec Buffy quand j’ai parl√© des pr√©c√©dentes saison, … mais j’y reviendrai aussi. En fait, l√† je le fait saison par saison, mais je pourrai tr√®s bien faire personnage par personnage tellement il y a de choses √† raconter.

  3. Sangeleslo
    27/07/2012 à 11:29 | #3

    Ok, je vais suivre tout √ßa. Buffy je m’en lasse jamais.

  4. 27/07/2012 à 18:39 | #4

    La saison 4 est √† mon avis la plus mauvaise de la s√©rie. Les nouveaux personnages peinent √† convaincre (Riley en t√™te), le big bad guy est ridicule au possible, bref la vue d’ensemble n’est pas des plus top. Reste que cette 4e saison proposait malgr√© tout de tr√®s bons √©pisodes (Hush, absolument parfait au niveau de l’id√©e et de la r√©alisation).

    La saison 5 marque √† mon sens un passage encore plus marqu√© vers l’√Ęge adulte. Les personnages se complexifient toujours un peu plus (Spike est un bon exemple de personnage qui se d√©barrasse de ses premiers oripeaux manich√©ens pour aller vers davantage d‚Äôambigu√Įt√©), le bad guy est aussi barr√© que r√©ussi, la mont√©e en puissance de la saison est totale (alors qu’elle √©tait bancale dans la saison pr√©c√©dente), le final est absolument g√©nial. Et en effet, cette saison est une des rares √† montrer une forme d’horreur contre laquelle Buffy est impuissante : la mort des siens. Sans doute un des meilleurs √©pisodes de la s√©rie.

    La saison 4 sur Vampirisme.com, m√™me si votre chronique est bien plus d√©taill√©e sur l’ensemble http://www.vampirisme.com/film/whedon-joss-buffy-contre-les-vampires-saison-4-2000/

ÔĽŅ