Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > Buffy contre les Vampires, saison 6

Buffy contre les Vampires, saison 6

posté le 24/08/2012

La tueuse ressuscite pour une 6e saison plus sombre, qui ose remettre en cause certains principes de la sĂ©rie pour le combat final sans doute le plus intimiste et difficile. Oui, c’est bien la meilleure saison de Buffy contre les Vampires.

La cinquième saison de Buffy semblait bien ĂŞtre la dernière. Et pour cause puisque la chaĂ®ne n’avait pas renouvelĂ© la sĂ©rie et que notre hĂ©roĂŻne s’Ă©tait sacrifiĂ©e pour sauver sa sieur et accessoirement, le monde. On ne pariait donc pas sur un retour de la tueuse mais c’Ă©tait sans compter sur l’univers fantastique dĂ©veloppĂ© par Joss Whedon et ses acolytes. La sĂ©rie migre donc vers la chaĂ®ne the UPN qui laisse plus de libertĂ© aux crĂ©ateurs et va donc leur permettre d’aborder des problĂ©matiques encore plus adultes et noires dans une nouvelle saison.

Comment faire revenir Buffy ? Rien de plus simple ! Après tout, il y avait eu la tentative de Dawn de faire revenir sa mère d’entre les morts alors avec 2 sorcières dans le scooby-gang il Ă©tait bien possible de redonner vie Ă  la tueuse et c’est ce qui sera fait dans les premiers Ă©pisodes. Mais cela ne sera pas sans consĂ©quences pour tous les personnages et Ă©videmment pour l’hĂ©roĂŻne en titre dans un premier temps. Alors que ses amis pensaient la dĂ©livrer de l’enfer, c’est l’inverse qui s’est produit puisque l’on apprendra que Buffy Ă©tait en fait dans ce qui ressemblait au Paradis. Son retour en est alors d’autant plus difficile qu’elle doit affronter le chaos dès son arrivĂ©e puis faire face Ă  tous les problèmes de la vie quotidienne (garde de sa sĹ“ur, finances, boulot dans un fast-food).
Mais elle revient aussi avec un problème Ă©motionnel et pour ressentir quelque chose, elle va se rapprocher de Spike et dĂ©velopper avec lui une relation malsaine qui incitera mĂŞme ce dernier Ă  une tentative de viol. C’est clair, le ton est plus rude, plus sombre, et maintenant que Buffy est entrĂ©e dans la difficile vie adulte, il n’y a plus besoin de passer par les mĂ©taphores fantastiques des premières saisons pour montrer certaines horreurs qui peuvent ĂŞtre commises suite Ă  certaines pulsions.

Ainsi, en montrant le cĂ´tĂ© sombre qui peut habiter la tueuse, les scĂ©naristes continue dans la lancĂ©e de la cinquième saison qui s’attardait sur la mort. Ici, c’est plutĂ´t la passion destructrice qui dirigera les actes de nos personnages favoris dans une rĂ©alitĂ© qui se montre dans toute sa brutalitĂ©. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que le projet de mariage d’Anya et Xander va Ă©chouer dans la dernière ligne droite quand ce dernier rĂ©alise qu’ils pourraient devenir comme ses parents, que Spike est consumĂ© par son amour dĂ©vastateur pour Buffy, que Willow n’hĂ©site pas Ă  mentir Ă  Tara pour la garder auprès d’elle.
C’est aussi ce qui va guider le nouvel ennemi du scooby-gang : le Trio. ComposĂ© de losers geeks (Warren, crĂ©ateur du Buffy-bot, le petit Jonathan et l’inconnu Andrew), ce petit rassemblement nous fera d’abord rire avec quelques plans foireux qui ne sont qu’une Ă©pine dans le pied de la tueuse et des dialogues savoureux. Mais petit Ă  petit leur Ă©go commence Ă  prendre de la place et ils finiront par commettre l’irrĂ©parable en allant jusqu’au meurtre. De bande de crĂ©tins inoffensifs se moquant du fanatisme Ă  outrance, ils deviendront alors une vĂ©ritable menace Ă  visage humain.

Mais si il y a bien un personnage qui va marquer cette saison et sur qui il convient de s’attarder un peu, c’est bien Willow. La jeune sorcière a bien Ă©voluĂ© depuis la première saison oĂą elle Ă©tait une petite nerd discrète au cĹ“ur tendre craquant sur Xander. C’est d’ailleurs sans doute le personnage qui a connu le plus d’Ă©volution et s’est vraiment affirmĂ©e au sein du groupe en se mettant Ă  la magie, en connaissant un premier amour rempli de tendresse avec Oz puis en changeant d’orientation pour vivre une relation fusionnelle avec la sorcière Tara, renforçant par ailleurs toujours sa magie et son caractère (sans oublier sa version vampirique aperçue dans la 3e saison). Les scĂ©naristes l’ont bien compris, c’est le personnage le plus intĂ©ressant, et ils vont alors la pousser dans ses derniers retranchements et exploiter tout son potentiel.
La magie va alors avoir de plus en plus d’emprise sur elle au point de la rendre accro. Grâce Ă  Willow, nous avons alors un discours particulièrement bien imagĂ© des problèmes de drogue et cette addiction causera autant de dommages sur Willow que sur son entourage. Si l’ex-sorcière semble toutefois s’en remettre, la rechute n’est toutefois pas loin et dans les derniers Ă©pisodes, la seule barrière tombe et entraĂ®ne Willow dans une spirale infernale qui en fera l’ennemie la plus difficile Ă  combattre pour Buffy. L’amitiĂ© entre les deux est mise Ă  mal et mĂŞme la figure paternelle de Giles ne pourra plus lui montrer le droit chemin. Finalement c’est Xander qui rĂ©ussira Ă  calmer toute la peine de Willow Ă  travers un discours Ă©mouvant nous rappelant bien que leur amitiĂ© depuis leur plus tendre enfance est unique et puissante.

Si toute la saison nous amène Ă  cette chute de Willow dans 3 Ă©pisodes de conclusion denses et intenses, les crĂ©ateurs de la sĂ©rie n’en oublient pas pour autant de livrer d’autres Ă©pisodes particulièrement rĂ©ussis. On retiendra ainsi particulièrement le cĂ©lèbre Once more with feelings, le fameux Ă©pisode sous forme de comĂ©die musicale Ă©crit, composĂ© et rĂ©alisĂ© par Joss Whedon dans lequel nos hĂ©ros poussent la chansonnette. Mais cela n’est ici jamais gratuit et (contrairement aux Ă©pisodes musicaux purement marketing qui ont suivi dans d’autres sĂ©ries) s’inscrit parfaitement dans la continuitĂ© de la sĂ©rie puisque les chansons qui montrent les doutes des personnages et rĂ©vèlent certaines vĂ©ritĂ©s cachĂ©es font avancer l’histoire. Une vraie pĂ©pite immanquable.
L’autre Ă©pisode que l’on retiendra particulièrement, c’est Normal Again, dans lequel Buffy pense ĂŞtre en fait internĂ©e dans un hĂ´pital psychiatrique, remettant alors en cause la sĂ©rie et toutes les aventures de la tueuse qui ne seraient que le fruit de son imagination pour Ă©chapper au divorce de ses parents. Particulièrement bien Ă©crit, cet Ă©pisode instille un doute permanent dans l’esprit du spectateur car cette hypothèse est parfaitement plausible mais nous n’aurons jamais vraiment la rĂ©ponse.

En s’affranchissant complètement des contraintes du prĂ©cĂ©dent network, Buffy devient avec cette 6e saison beaucoup plus sombre, pleinement adulte et montrant la difficultĂ© de la vie et mettant les personnages face Ă  leurs pulsions jusque dans un final d’une grande intensitĂ© Ă©motionnelle, n’abandonnant toutefois jamais l’intimitĂ© des relations entre les hĂ©ros. Avec un fil rouge passionnant, des personnages secondaires qui rĂ©alisent presque tous leur potentiel et se montrent avant tout humains et des Ă©pisodes enlevĂ©s, cette saison se montre clairement comme la plus passionnante de la sĂ©rie avant le grand final de la 7e saison.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. 24/08/2012 Ă  10:37 | #1

    « qui montrent les doutent ». Je crois qu’il y a un problème Houston ^^

  2. FredP
    24/08/2012 Ă  10:39 | #2

    merci, problème rĂ©solu…