Accueil > Comics, Critique Comics > Outcast tome 2

Outcast tome 2

posté le 14/01/2016 FredP

Robert Kirkman poursuit son rĂ©cit d’horreur fantastique Outcast pour que son personnage trouve enfin son but. Une lecture toujours aussi excitante.

Avec le premier tome de Outcast, l’auteur de Walking Dead montrait qu’il Ă©tait aussi tout Ă  fait Ă  l’aise dans le genre du fantastique horrifique et les histoires de possessions en ce recentrant cette fois quelques personnages prĂ©cis, sans avoir toute une troupe Ă  gĂ©rer. Kyle Barnes est bien le hĂ©ros maudit que l’on doit suivre et l’auteur continue d’en avoir aprĂšs lui. Car aprĂšs avoir exposĂ© un contexte pouvant rĂ©vĂ©ler de nombreuses surprise pour la suite dans une premier tome Ă  l’ambiance oppressante, il va cette fois poursuivre son rĂ©cit.

Et il commence par approfondir encore le personnage et ses relations avec ses proches, en particulier avec son ex-femme et sa fille qu’il n’a plus le droit de voir pour des raison qu’il n’ose avouer. Des scĂšnes trĂšs bien Ă©crites, au dialogues qui sonnent vrais et remplis d’Ă©motions qui donne vraiment de la consistance Ă  tout les protagonistes de l’histoire, mĂȘme si parfois, notre hĂ©ros semble un peut trop tirer vers le pathos.

Mais la seconde partie du tome fera bouger les choses car la menace commence Ă  se prĂ©ciser. Les dĂ©mons qui semblent Ă  la poursuivte de Barnes vont attaquer lĂ  oĂč ça fait mal … pour leur propre malheur puisqu’ils vont alors dĂ©clencher enfin du prise de conscience du hĂ©ros. C’est en s’attaquant Ă  ses proches qu’ils vont indiquer Ă  notre hĂ©ros traumatisĂ© ce qu’il doit faire, trouvant ainsi un but dans la vie. Et mĂȘme si cette menace est encore floue, nous devrions en apprendre plus prochainement, maintenant que notre hĂ©ros s’est dĂ©cidĂ©.

Pour ce second tome, le rĂ©vĂ©rant est moins utilisĂ© et ce n’est pas trĂšs Ă©tonnant de la part de l’auteur qui n’a pas envie de nous offrir un rĂ©cit d’exorcisme oĂč le religieux est prĂ©dominant. Certes la croyance a Ă©videmment sa place, mais Kirkman ne cherche pas Ă  en faire un gimmick et Ă  faire en sorte que le Barnes trouve d’un seul coup la rĂ©ponse miracle par la foi. Il s’agira bien d’un chemin de croix mais oĂč la religion devrait apporter des rĂ©ponses trĂšs terre Ă  terre.

Enfin, soulignons Ă  nouveau l’excellent travail de Paul Azaceta aux crayons qui nous offre Ă  nouveau une ambiance sombre, lourde et noire qui reflĂšte bien tout le dĂ©bat intĂ©rieur de Barnes entre rage et mĂ©lancolie et qui nous offre un peu plus que le simple storyboard que le comics peut ĂȘtre pour la future sĂ©rie tv que nous dĂ©couvrirons dans l’annĂ©e. Bref, avec ce 2e tome, Outcast nous rapproche du hĂ©ros et confirme tout l’intĂ©rĂȘt de la sĂ©rie pour en suivre encore quelques autres volumes.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire

ï»ż