Accueil > Comics, Critique Comics > X-Men – Battle of the Atom

X-Men – Battle of the Atom

posté le 10/04/2014 FredP

Après la relance Marvel Now, la famille mutante a droit à son premier crossover orchestré par Brian Bendis. Un joyeux foutoir nommé Battle of the Atom.

Après Avengers vs X-Men, Brian Bendis a enfin lâchĂ© les Avengers sur lesquels il officiait depuis plus de 10 ans pour s’occuper du sort des mutants en s’occupant des 2 sĂ©ries principales. D’un cĂ´tĂ© il a les Uncanny X-Men avec l’Ă©quipe hors la loi de Cyclope dont les membres ont des relations et des pouvoirs plutĂ´t dysfonctionnels. Mais cela n’empĂŞche pas le leader de mener sa rĂ©volution et continuant dans la voie violente dans laquelle il s’est embarquĂ© depuis le Schisme, recrutant de nouveaux Ă©tudiants qui peine Ă  avoir du caractère.
De l’autre cĂ´tĂ©, il lance le concept des All-New X-Men dans l’Ă©cole de Wolverine. Le Fauve a ramenĂ© les premiers X-Men du passĂ© dans notre prĂ©sent pour tenter de faire prendre conscience Ă  Cyclope du chemin dans lequel il s’est embarquĂ© et ainsi tenter de rĂ©parer les rĂ©cents Ă©vĂ©nements. Les deux sĂ©ries sont donc intimement liĂ©es, l’une Ă©tant le miroir de l’autre, avec une action en simultanĂ© et des sous intrigues (la menace de Mystique) communes.

L’ensemble est plutĂ´t plaisant Ă  suivre, d’autant plus que l’arrivĂ©e des jeunes premiers X-Men apporte une fraicheur bienvenue, mais on sait très bien qu’il faudra que ces personnages retournent Ă  leur place et que Bendis devra, Ă  un moment ou Ă  un autre, ranger les jouets dans leur boite. Et c’est bien tout l’enjeu de la saga qui va lier les diffĂ©rentes sĂ©ries mutantes car ces premiers X-Men refusent de rentrer, perturbant ainsi le flux temporel. Battle of the Atom dĂ©bute Ă  ce moment lĂ  et, histoire de compliquer les choses, voit arriver un autre groupe de X-Men venant du futur pour renvoyer ceux du passĂ© Ă  leur Ă©poque (vous arriver Ă  suivre ?).

Bendis rassemble alors tout le monde dans une grosse course poursuite Ă  laquelle est mĂŞlĂ© le SHIELD. Si l’ensemble est plutĂ´t bien rythmĂ©, la profusion de personnages n’aide pourtant pas Ă  fouiller ceux-ci et leurs relations, ni les consĂ©quences de la prĂ©sence de certains. Si bien que cela vire rapidement Ă  une simple grosse bagarre dont on se fiche des consĂ©quences (on sait très bien que chacun repartira de son cĂ´tĂ©) et cĂ´tĂ© dialogues ce n’est pas mieux puisque les auteurs (Bendis en tĂŞte), ne font que multiplier les Ă©tonnements et blagues sur les diffĂ©rentes versions (passĂ©es, prĂ©sentes et futures) des diffĂ©rents personnages, rendant alors la lecture assez lassante au bout de la 4e fois qu’Iceberg s’Ă©tonne d’avoir une barbe dans le futur.

Et plus irritant, Bendis n’arrive pas vraiment Ă  expliquer son histoire de voyage dans le temps ni Ă  apporter une densitĂ© au futur qu’il dĂ©crit. L’ensemble du rĂ©cit ressemble tout de mĂŞme Ă  un bon foutage de gueule pour en arriver Ă  une conclusion inattendue mais surtout complètement bĂŞte et illogique Ă©tant donnĂ© le caractère de Kitty. Heureusement, il nous reste les dessins de Frank Cho, Stuart Immonen et des autres dessinateurs qui rendent le rĂ©cit assez clair, colorĂ© et agrĂ©able Ă  suivre malgrĂ© la profusion de personnages avec une assez bonne unitĂ© de ton.

Bref, si la première partie de l’histoire de Bendis avec ses X-Men du passĂ© Ă©tait plutĂ´t rafraichissante, l’auteur commence Ă  faire un peu n’importe quoi avec les mutants, rendant leur survie assez superficielle et oubliant pourquoi on aime ces personnages. EspĂ©rons qu’il arrĂŞte de les prendre pour de simples jouets et qu’il commencera Ă  les traiter en vĂ©ritables personnages dĂ©fendant une cause.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire