Accueil > Cinéma, Culte du dimanche > Culte du dimanche : the Fall

Culte du dimanche : the Fall

posté le 13/04/2014

Ce dimanche, retour sur l’une des plus belles exp√©riences visuelles des ann√©es 2000 avec le sublime The Fall.

Prim√© pour le clip de REM Losing my Religion et r√©alisateur de publicit√© (dont le c√©l√®bre match de foot contre des d√©mons pour Nike avec Eric Cantona), Tarsem Singh a d√©velopp√© un sens de l’image et de l’iconographie particuli√®rement pouss√© qu’il mettra √† profit dans son premier film, the Cell. Dans ce film, Jennifer Lopez p√©n√©trait litt√©ralement dans l’esprit d’un serial killer autorisant alors au r√©alisateur une grande exub√©rance visuelle macabre et impressionnante s‚Äôinspirant souvent des plus glauques des Ňďuvres d’art. Le r√©sultat √©tait visuellement bluffant et m√™me si le succ√®s n’√©tait pas forc√©ment au rendez-vous, on pouvait bien imaginer que le r√©alisateur pouvait nous offrir plus tard d’autres exp√©riences de cin√©ma du m√™me acabit. Il jette alors son d√©volus sur le sc√©nario d’un film bulgare des ann√©es 80 pour l’adapter √† sa mani√®re avec un tournage dans les plus beaux endroits du monde qui dura 4 ans.

Dans the Fall, nous plongeons dans les ann√©es 1920 et¬† nous int√©ressons √† un cascadeur de cin√©ma bless√© se retrouvant √† l‚Äôh√īpital et se liant d’amiti√© avec une gamine qui y fait √©galement un s√©jour apr√®s s‚Äô√™tre cass√© le bras. Leur amiti√© prendra v√©ritablement forme dans l‚Äôhistoire fantastique que le cascadeur va lui raconter et dans laquelle elle s‚Äôimmergera compl√®tement au point que le r√©cit s’imbriquera d’une certaine mani√®re dans la r√©alit√©.

En effet, plus le r√©cit d’aventure exotique avance, plus nous prenons conscience que celui-ci s’inspire √©norm√©ment de ce qu’a v√©cu le cascadeur avant d’arriver √† l‚Äôh√īpital : une relation amoureuse qui a mal tourn√©, une trahison importante … l’amenant √† des envies de mettre fin √† ses jours. Le r√īle de la jeune fille sera donc primordial pour le sauver, √† la fois dans l’histoire et dans la vie.
Mais en plus de cette vision d√©form√©e de la r√©alit√© et du pouvoir des histoires et l√©gendes, the Fall est √©galement un hommage aux d√©buts du cin√©ma, √† la magie de ces images qui sont alors une nouvelle mani√®re de raconter des histoires. Le choix d’un cascadeur des d√©buts du cin√©ma et les images de fin montrant ce plaisir enfantin ne trompent pas sur la volont√© qu’a le r√©alisateur de montrer la puissance du r√©cit √† travers les mots ou les images.

Mais au del√† de son discours parfois simpliste et de son histoire dans l’histoire qui peut parfois p√™cher par manque de rythme, the Fall est avant tout une v√©ritable exp√©rience visuelle, une symphonie d’images ! En effet, le r√©alisateur m√©lange de nombreuses influences dans les personnalit√©s de ses h√©ros, dans les lieux magnifiques qui sont parcourus (l’Inde y est forc√©ment beaucoup repr√©sent√©e), les costumes, … Ne recourant que rarement aux effets visuels, ici tout est dans l’usage de la photographie avec des plans magistraux qui rendent justice aux paysages et d√©cors, refl√©tant l’immensit√© onirique du d√©sert ou la po√©sie de certaines morts. Autant inspir√© par l’art √©trange d’un Dali que par les documentaires de Ron Fricke, Tarsem Singh d√©veloppe un univers visuel particuli√®rement marquant en y apportant une √©motion et un sens du r√©cit et de l‚Äôiconographie de ces personnages qui lui est propre.

Il n’√©tait alors pas √©tonnant que David Fincher et Spike Jonze se soient port√©s producteur de ce film atypique mais √ī combien sublime et envoutant. H√©las, le film sortira de mani√®re confidentielle (directement en vid√©o en France) sans donner √† Lee Pace l’occasion de se faire connaitre aupr√®s du grand public ou au r√©alisateur de d√©velopper d’autres projets aussi personnels. Seuls des projets de commande comme les Immortels ou Blanche-Neige seront confi√©s √† Tarsem Singh et si il arrivera √† y apporter sa patte dans certains costumes ou dans quelques images, ils ne sont certainement pas √† la hauteur de ce qu’il a d√©ploy√© sur the Fall.

publié dans :Cinéma Culte du dimanche

  1. TaO
    19/04/2014 à 11:55 | #1

    Un film que j’ai achet√© imm√©diatement √† sa sortie en dvd, puis en blu ray, vous allez souffrir visuellement tant le g√©nie d√©ploy√© ici est immense. La faiblesse vient du sc√©nario, trop d√©cousu, trop superficiel, mais cette oeuvre est sublime !!

ÔĽŅ