Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Batman, Invincible, Swamp Thing, Brit

Comics en vrac : Batman, Invincible, Swamp Thing, Brit

posté le 13/05/2013 FredP

Deux maisons d’Ă©ditions, deux auteurs pour quatre sĂ©ries en cours dont les nouvelles aventures sont sorties en avril et sur lesquelles on peut se pencher. On retrouve donc Scott Snyder sur Batman et Swamp Thing et Robert Kirkman sur Invincible et Brit.

Batman – la Nuit des Hiboux

Commençons tout de suite avec le plus attendu, je veux bien sur parler du Batman par Scott Snyder. Avec la Cour des Hiboux, l’auteur revenait de manière passionnante sur la relation entre Batman et la ville de Gotham dont il explorait d’ailleurs l’histoire. Avec la Nuit des Hiboux, il met donc fin Ă  son arc avec toujours ce mĂŞme mystère malsain et gothique. Pourtant, sans ĂŞtre une lecture dĂ©sagrĂ©able (on y prend mĂŞme beaucoup de plaisir, notamment quand les hiboux dĂ©ploient toutes leurs forces face Ă  la bat-family), la conclusion s’avère relativement dĂ©cevante car tentant encore une fois de faire le lien avec la famille Wayne qui n’en fini dĂ©cidĂ©ment pas de s’agrandir.  Il n’Ă©tait pourtant pas utile d’arriver Ă  ce degrĂ© de proximitĂ©, d’autant plus qu’un rapprochement avec Nightwing Ă©tait dĂ©jĂ  amplement suffisant pour cibler la menace.
Ce tome souffre aussi du haut niveau qu’avaient mis l’auteur et le dessinateur prĂ©cĂ©demment. Les Ă©pisodes centraux Ă©taient tellement fous dans leur orchestration qu’il y a ici comme un soufflĂ© qui retombe, d’autant plus que nous connaissons maintenant les rĂ©ponses.
Le tome est conclu par des Ă©pisodes plus anecdotiques, pas dĂ©sagrĂ©ables mais qui n’apporteront rien au mythe. Il ne nous reste alors plus qu’Ă  attendre l’arc suivant et le retour de l’increvable Joker.

Swamp Thing – Liens et Racines

Après avoir fait renaitre Alec Holland dans la peau de la CrĂ©ature du Marais et nous avoir rĂ©introduit toute la mythologie autour de la Sève, du règne vĂ©gĂ©tal face Ă  un ennemi implacable, la NĂ©crose, Scott Snyder renforce cette fois son histoire toujours aussi prenante. Notre hĂ©ros maintenant conscient de lui-mĂŞme peut enfin partir en guerre contre cette chose qui menace toute vie. RĂ©cit d’horreur Ă©pique digne de Lovecraft, Swamp Thing se rĂ©vèle d’autant plus passionnant que les personnages deviennent aussi plus complexes (le parcours d’Abigail est toujours aussi surprenant et tragique). Il est toujours ici question d’histoires tournant autour de la biologie et de rĂ©cit mĂ©taphysique sur la force de la nature dessinĂ© par un Yanick Paquette particulièrement inspirĂ©. A noter Ă©galement qu’Animal Man (la sĂ©rie sĹ“ur de Jeff Lemire) fait ici son irruption dans le marais pour donner un coup de main et orienter les deux sĂ©ries dans des directions diffĂ©rentes que l’on a hâte de dĂ©couvrir.

Invincible – Changement de rythme

Après avoir reposĂ© quelques bases dans le quotidien de Mark Grayson, Robert Kirkman dĂ©cide de chambouler complètement le cadre de vie et de travail d’Invincible. En effet, son boss Cecil se rĂ©vèle enfin au grand jour et son petit frère commence Ă  montrer ses premiers signes d’instabilitĂ©. VoilĂ  encore comment, en une poignĂ©e d’Ă©pisodes, l’auteur arrive en permanence Ă  renouveler sa sĂ©rie sans jamais perdre de vue ses objectifs Ă  venir (on sait qu’une menace viltrumite devrait arriver). En ce sens, Invincible est toujours aussi surprenant, rythmĂ©, frais, sincère et agrĂ©able Ă  lire. On se rĂ©pète toujours mais Invincible le confirme Ă  chaque fois, c’est la sĂ©rie de super-hĂ©ros la plus sympa du moment.

Brit – tome 3 – Gueule CassĂ©e

Dans l’univers d’Invincible, il y a Brit, un vieux et indestructible  hĂ©ros qui vit avec une strip-teaseuse et tente d’avoir une vie de famille plutĂ´t mouvementĂ©e entre les missions secrètes qu’il doit mener. Après 2 tomes plutĂ´t emballant, ce 3e baisse un peut de niveau et on sent bien que Kirkman commence Ă  lâcher l’affaire. Il faut dire que de base, le hĂ©ros est moins intĂ©ressant qu’Invincible et Wolf-Man (qui font d’ailleurs des apparitions remarquĂ©es) mais en plus l’histoire s’embourbe dans la confusion suite Ă  la fausse mort de Brit et l’on s’attache moins aux personnages, d’autant plus que l’on passe la moitiĂ© du rĂ©cit Ă  cĂ´tĂ© de l’enjeu principal qui est de rĂ©cupĂ©rer l’enfant de Brit pour une conclusion expĂ©diĂ©e. C’est donc sans grand enthousiasme qu’on lit cette nouvelle aventure.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire