Accueil > Comics, Critique Comics > Invincible – tome 8 – Loin de ce Monde

Invincible – tome 8 – Loin de ce Monde

posté le 17/01/2013 FredP

Invincible, la série de super-héros la plus cool du moment continue avec le 8e tome, Loin de ce Monde qui permet à Robert Kirkman de  reposer quelques bases pour la suite.

Beaucoup de monde l’ignore mais le nouveau hĂ©ros ado qui apprend Ă  grandir en assumant de lourdes responsabilitĂ©s n’est Ă  chercher ni chez Marvel ni chez DC. En effet, c’est Robert Kirkman qui a crĂ©Ă© voici quelques annĂ©es Invincible qui arrive tranquillement au numĂ©ro 50 dans nos contrĂ©es alors qu’il va atteindre le 100e numĂ©ro outre-atlantique et peut ĂŞtre considĂ©rĂ© comme le croisement presque parfait entre Superman et Spider-Man.
Pour ceux qui l’ignorent, dans Invincible, l’auteur de Walking Dead raconte l’histoire de Mark Grayson, un ado comme les autres ou presque puisqu’il a hĂ©ritĂ© des pouvoir de son père extra-terrestre. Alors que celui-ci se faisait passer pour un super-hĂ©ros sur Terre, il Ă©tait en fait en reconnaissance sur Terre pour prĂ©parer l’invasion de son peuple. Mais le fils s’est rebellĂ© et le père a fuit. Depuis, Mark doit assumer ses pouvoirs mais aussi l’hĂ©ritage que son père lui a laisser tout en tentant de se faire une place. Entre missions pour sauver la planète avec le groupe de super-hĂ©ros du gouvernement et prĂ©occupations adolescentes, la vie n’est pas tous les jours facile.

Ainsi, dans le prĂ©cĂ©dent tome, Robert Kirkman mettait fin Ă  la menace martienne qui couvait depuis un petit moment et avait choisi de rompre avec sa petite amie, la conclusion d’un arc en somme. Ce nouveau tome est donc l’occasion pour l’auteur de replacer le hĂ©ros dans son contexte et de poser les bases des histoires Ă  venir tout en entretenant le fil rouge sur l’invasion Viltrumite qui s’Ă©toffe Ă  chaque tome. Comme Ă  chaque fois, l’histoire est rythmĂ©e par de nombreux combats mais sans jamais perdre de vue les problèmes de notre hĂ©ros.

Après sa sĂ©paration avec Amber, Mark est Ă©videmment en proie au doute et se demande si il a vraiment des sentiments pour Eve. D’un autre cĂ´tĂ©, il veut se rapprocher de sa famille et notamment de son nouveau petit frère qu’il pourrait prendre sous son aile. Toujours aussi attachant et bien Ă©crit, notre hĂ©ros rĂ©vèle toujours plus son humanitĂ© face Ă  des problèmes classiques. Mais Ă  cĂ´tĂ©, les rebondissements, sont toujours aussi bien amenĂ©s et l’on sent vraiment que Kirkman sait oĂą il va dans son histoire construite sur le long terme avec talent. On sait ainsi que chaque petit Ă©lĂ©ment  peut avoir des rĂ©percussions ensuite et en ce sens, son univers est formidablement bien construit.

Évidemment, il n’oublie pas non plus les Ă©tats d’âme de ses personnages secondaires qui gagnent eux aussi Ă  chaque fois en Ă©paisseur et se rĂ©vèlent toujours plus intĂ©ressants alors que les mystères autour des buts rĂ©els de certains deviennent plus opaques (le but de Cecil, le patron de l’Agence de DĂ©fense, par exemple).

De son cĂ´tĂ©, aux crayons, Ryan Ottley imprime toujours sa patte remplie de lĂ©gèretĂ© au comics avec une dynamique exceptionnelle. Sans s’embarrasser de trop de dĂ©tails, il apporte un cĂ´tĂ© fun au comics qui assume totalement sa personnalitĂ© de SF lĂ©gèrement barrĂ©e au bestiaire bien fourni. Il est d’ailleurs toujours aidĂ© en cela par les couleurs de Bill CrabTree qui lui donne toute sa fraicheur.

Sans se prendre au sĂ©rieux mais avec toujours une trame passionnante sur le fait de grandir et d’assumer un hĂ©ritage, Invincible continue donc de nous divertir intelligemment et Ă  nous plonger dans un univers alternatif toujours plus passionnant avec un hĂ©ros attachant. Et ce nouveau tome ne fait que confirmer cela Ă  chaque page, tout comme il confirme qu’Invincible est bien la sĂ©rie de super-hĂ©ros la plus sympa Ă  suivre depuis un moment.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. 17/01/2013 Ă  12:27 | #1

    bon allez, tu m’as convaincu !
    dès que je déménage, je me les prends :)