Accueil > Cinéma, Culte du dimanche > Culte du dimanche : les Indestructibles

Culte du dimanche : les Indestructibles

posté le 07/11/2010 FredP

les indestructibles pixar culte myscreens blog cinema

Quoi qu’il arrive, un Pixar est forcĂ©ment culte, mais il y en a auxquels on s’attache plus facilement. Et quand on est fan de super-hĂ©ros, Les Indestructibles est forcĂ©ment incontournable.

En 2004, Pixar vient d’Ă©tablir l’un de ses records avec le succès monumental du Monde de NĂ©mo. Difficile de succĂ©der Ă  l’histoire des poissons, mais le studio a toujours de nouvelles idĂ©es et sort cette fois le projet de Brad Bird qui a acquis une certaine notoriĂ©tĂ© avec le succès critique (Ă  dĂ©faut de succès public) du GĂ©ant de Fer. Alors que les super-hĂ©ros (X-Men, Spider-Man, …) rencontrent le succès partout oĂą ils passent Pixar entre donc dans la danse avec les Indestructibles.

Mais comme Ă  leur habitude, les crĂ©ateurs apportent leur touche personnelle au genre. Ainsi, ils crĂ©ent un monde retro-futuriste rappelant l’âge d’or des comics, oĂą les super-hĂ©ros Ă©taient alors plus naĂŻfs et les enjeux assez simples, glissant de nombreux clins d’Ĺ“il Ă  James Bond, Superman et compagnie. Pour la première fois, et malgrĂ© leur look cartoon, les personnages principaux du film sont des humains, donnant alors une place spĂ©ciale au film dans tout le travail de Pixar. Mais ce look chaleureux est au service d’une histoire moderne oĂą les super-hĂ©ros ont Ă©tĂ© bannis de la sociĂ©tĂ© et oĂą quelqu’un cherche Ă  les tuer. L’autre thème est tout de mĂŞme plus lĂ©ger et familial : une famille de super-hĂ©ros. Alors on peut rĂ©sumer les Indestructibles comme le parfait mĂ©lange entre Watchmen et les 4 Fantastiques.

Mais non content de rĂ©aliser du coup l’un des films de super-hĂ©ros les plus rĂ©ussis de cette nouvelle vague des annĂ©es 2000, Pixar dĂ©montre aussi ici qu’il peuvent rĂ©aliser un pur film d’action familial. L’aventure est menĂ©e Ă  fond Ă  la caisse, avec des sĂ©quences d’action d’une Ă©nergie folle (la poursuite de Flèche par exemple) et des personnages tous attachants. Comme d’habitude, tous les publics apprĂ©cieront le spectacle. Les plus jeunes pour l’action, les pouvoirs plutĂ´t fun et quelques gags sympa, les adultes pour les rĂ©fĂ©rences, la nostalgie, le discours familial très bien amenĂ© et comme toujours, un certain dĂ©fi du système.

Bien sĂ»r, qui dit Pixar, dit qualitĂ© de l’animation. Et lĂ , c’est un festival ! le monde imaginĂ© est complet, exotique et rĂ©aliste (la ville, la jungle, l’ocĂ©an, la base, …), les personnages animĂ©s avec un grand dynamisme, le tout sur une ambiance jazzy rappelant les sixities avec la partition de Michael Giacchino (qui signe d’ailleurs sa première composition pour un Pixar et annonce son travail de LĂ -Haut).

Avec toutes ces qualitĂ©s, il n’est pas Ă©tonnant que la Fox ai eu peur pour leur adaptation des 4 Fantastiques. Surtout quand les critique sont ici unanimes sur le film et que le succès public est au rendez-vous. Encore une fois, Pixar a donc rĂ©alisĂ© un film presque parfait on nous n’aurions qu’une envie, retrouver la famille Parr pour de nouvelles aventures cultes.

publié dans :Cinéma Culte du dimanche

  1. Sawyer17
    07/11/2010 Ă  21:23 | #1

    Mon préféré des Pixar!
    Un film d’action pour enfant!