Accueil > Cinéma, Coup de Coeur, Critiques ciné, Evenement > Roma, Alfonso Cuaron offre du prestige à Netflix

Roma, Alfonso Cuaron offre du prestige à Netflix

posté le 25/11/2018

Avec son Lion d’Or à Venise, Roma est sans doute le film le plus attendu sur Netflix. Et en effet, le nouveau film d’Alfonso Cuarón est d’une puissance poétique folle. Un objet de cinéma sublime à apprécier sur le plus grand écran possible pour se laisser emporter.

Après le succès de Gravity et son oscar du meilleur réalisateur, Alfonso Cuarón aurait pu faire n’importe quel blockbuster. Mais le mexicain aime les défis et surtout les histoires qui lui sont personnelles. Il n’est alors pas étonnant que Roma n’ai pas convaincu les majors de le distribuer. L’histoire d’une femme de ménage mexicaine dans les années 70 en noir et blanc n’allait surement pas intéresser les studios. Par contre, cela a suffisamment intrigué Netflix qui y a vu une occasion de gagner en prestige et en prix. Une mission accomplie avec un Lion d’Or à Venise et en campagne qui commence pour les Oscars.

Mais comme on le disait, le pitch plutôt simple tournant autour de cette femme de ménage pourrait avoir de quoi décontenancer par sa simplicité. Que pourrait avoir à dire le réalisateur là dessus qui pourrait bien nous emporter ? Ce serait oublier qu’Alfonso Cuarón est un narrateur visuel qui a autant à dire par l’image que par les paroles, et autant à montrer qu’à laisser interpréter.

Ainsi, il faut se laisser happer par l’ambiance qu’il pose afin d’en saisir toute la portée. Au travers de long plans fixes, de travellings travaillés, de plans séquences impeccablement réglé, le réalisateur donne à ce quotidien banal une beauté à chaque instant. Chaque plan est magnifique avec l’un des noir & blanc les plus beaux qu’on ait pu voir ces dernières années. Cela permet d’avoir des images fortes qui vont rester en mémoire à l’instar de cette séquence de révolte, d’un accouchement ou encore d’une sortie à la plage. Ce ne sont que quelques exemple de ce que le film réserve comme émotions.

La richesse de la simplicité

Car au dela des images, il y a aussi tout ce que raconte de manière très personnelle le réalisateur. Celui d’une femme qui découvre la maternité (un thème récurrent du réalisateur), notamment avec les enfants de la famille dont elle s’occupe. Mais il y a aussi le drame d’une famille qui se décompose, une perte de l’enfance et de l’innocence, un pays en révolte, la pauvreté et les illusions. Derrière la simplicité du récit, du personnage et du discours, c’est un film d’une richesse folle qui s’ouvre à nous dès lors qu’on se laisse attraper par un nouveau mouvement de caméra du réalisateur.

Se pose alors évidemment la question de le regarder sur Netflix non sur un écran de cinéma. En effet, le film a clairement été étudié pour le grand écran, pour entrer en toute concentration dans le film avec un travail sur l’image et le son qui s’y apprécient pleinement. Mais le paradoxe est qu’un tel film, étant donné la distribution actuelle des film, ne trouvera un grand public qu’en étant disponible sur Netflix où l’on se rendra surement moins compte de l’impacte du film sans le matériel adapté.

Il reste toutefois que Roma est à nouveau un grand film proposé par Alfonso Cuarón. Une oeuvre dont on ne soupçonnait pas la force jusqu’à ce que l’émotion nous prenne de manière à la fois simple et époustouflante. Sublime.

publié dans :Cinéma Coup de Coeur Critiques ciné Evenement

  1. Pas encore de commentaire