Gravity, critique

posté le 03/10/2013 FredP

Retenez votre souffle, avec Gravity, Alfonso Cuaron vous embarque dans un voyage que vous n’ĂŞtes pas prĂŞts d’oublier. Lorsqu’un dĂ©fi technique rencontre une histoire universelle touchante on obtient sans aucun doute l’un des meilleurs films de l’annĂ©e et une Ă©tape clĂ© pour le cinĂ©ma.

En 2006, le rĂ©alisateur mexicain Alfonso Cuaron nous avait offert Les Fils de l’Homme, brillant et passionnant film d’anticipation, parmi les meilleur longs-mĂ©trages de la dĂ©cennie. Depuis, aucune nouvelle si ce n’Ă©taient quelques bribes d’informations sur Gravity, son casting changeant et son pari technique fou. Tellement fou que le film aura pris près de 2 ans de retard avant d’arriver enfin sur les Ă©crans, mais 2 ans parfaitement justifiĂ©s devant l’ampleur de la tâche Ă  accomplir.

Pourtant, l’histoire de Gravity est d’une simplicitĂ© confondante. Alors qu’ils rĂ©parent le tĂ©lescope Hubble, mission de routine, une catastrophe se produit et la navette des deux astronautes est dĂ©truite. Ils se retrouvent alors seuls dans l’espace, leur rĂ©serve d’oxygène s’Ă©puisant Ă  chaque respiration et leurs chances de survie diminuant Ă  chaque minute. Une histoire de survie en somme. Mais comme on le dit souvent, les grands conteurs dĂ©passent souvent cette simplicitĂ© pour arriver Ă  raconter une histoire prenante et universelle et c’est bien le cas de Gravity.

S’ouvrant par un long plan-sĂ©quence comme les affectionne le rĂ©alisateur, le film nous immerge d’emblĂ©e dans l’espace. On oublie directement le dĂ©fi technique dont on avait entendu parler et on est bluffĂ© par le rĂ©alisme Ă©poustouflant des images de la Terre vue de l’espace. Plans-sĂ©quences d’une fluiditĂ© vertigineuse allant Ă  loisir du plan large Ă  la vue subjective, 3D parfaitement maitrisĂ©e, travail sur le son exemplaire (les silences, les bruits sourds et la musique), effets visuels d’un niveau de dĂ©tails Ă©tourdissant, … toute la mise en scène virtuose d’Alfonso Cuaron est lĂ  pour nous faire vivre une expĂ©rience inĂ©dite, nous plaçant en apesanteur au plus près des deux astronautes. Tout est rĂ©uni pour nous placer dans les mĂŞmes conditions de survie que les hĂ©ros Ă  tel point qu’on retiendra nous aussi notre souffle.

Mais toute cette technique servant Ă  notre immersion complète dans l’espace est avant tout au service de l’histoire et du dĂ©veloppement des personnages. Histoire de survie haletante et d’une intensitĂ© rarement atteinte, Gravity est aussi l’histoire d’une femme qui, dans la solitude et face Ă  la mort, va devoir retrouver le goĂ»t de vivre. Les symboles sont lĂ  mais jamais trop appuyĂ©s, juste magnifiĂ©s, (Alfonso Cuaron ne cherche pas Ă  s’embarquer dans la mĂ©taphysique) pour nous montrer la renaissance de son personnage. Une renaissance Ă  laquelle nous assistons avec beaucoup d’Ă©motions, notamment grâce Ă  la surprenante composition de Sandra Bullock.

En effet, l’actrice, que l’on aime Ă©gratigner Ă  cause de ses choix douteux en terme de comĂ©die sans intĂ©rĂŞt, nous bluffe complĂ©tement, Ă  tel point que ce rĂ´le pourrait bien rattraper toute sa carrière. Elle campe un personnage sans far auquel il est facile de s’identifier (c’est sa première mission spatiale et nous sommes donc presque aussi novices qu’elle) et les Ă©preuves par lesquelles elle doit passer entrainent alors notre empathie. Et plus le rĂ©cit de sa survie avance, plus elle trouve les ressources en elle pour faire face Ă  la mort imminente. On sent bien que l’actrice s’est investie autant physiquement que mentalement dans ce rĂ´le de femme fragile qui va trouver la force de renaitre, une volontĂ© de survivre dans des conditions extrĂŞmes.

Ni film de SF, ni rĂ©flexion philosophico-mĂ©taphysique compliquĂ©e, Gravity est une expĂ©rience incroyable Ă  vivre au cinĂ©ma, une histoire universelle menĂ©e par une hĂ©roĂŻne qui nous donne une vĂ©ritable leçon de survie et d’espoir. On a encore du mal Ă  reposer les pieds sur Terre après un tel choc.

publié dans :Cinéma Coup de Coeur Critiques ciné

  1. 25/10/2013 Ă  16:54 | #1

    J’ai beaucoup aimĂ© ce film. Il est visuellement très rĂ©ussi. J’ai vraiment passĂ© un bon moment.

  2. 07/11/2013 Ă  17:09 | #2

    très belle expérience ce film!