Accueil > Cinéma, Coup de Coeur, Critiques ciné > Nocturnal Animals, critique

Nocturnal Animals, critique

posté le 09/01/2017

Pour ouvrir cette année 2017, le cinéma nous propose le nouveau film de Tom Ford, Nocturnal Animals. Amy Adams et Jake Gyllenhaal y explorent la solitude et la création dans un film noir qui pourrait déjà entrer dans le top annuel ! Fascinant !

En 2009, le cr√©ateur de mode Tom Ford surprenait tout le monde avec le magnifique drame A Single Man. Il revient aujourd’hui avec un second long-m√©trage √† la mise en sc√®ne toute aussi raffin√©e mais √† la noirceur bien plus prononc√©e qui lui a valu le grand prix du jury √† Venise et lui offre d√©j√† quelques nominations aux Golden Globes. En s’int√©ressant √† une galeriste de LA qui re√ßoit le livre troublant de son ex-mari faisant r√©sonner les √©chos de son pass√©, le r√©alisateur nous propose un film √† la narration multiple et √† l’√©l√©gance folle et dramatique de la solitude.

Ainsi, dans Nocturnal Animals, il y a 3 histoires imbriqu√©es. Celle de Susan, notre galeriste en pleine crise de la quarantaine, celle du livre qui est en soit un v√©ritable film noir o√Ļ un p√®re de famille voit sa femme et sa fille enlev√©e, et enfin les flashbacks de la vie de Susan avec son ex-mari qui lui a d√©di√© ce livre. Et si l’histoire du livre peut se suffire √† elle-m√™me, les deux autres histoires s’en nourrissent beaucoup pour d√©velopper une certaine profondeur et les th√®mes du films qui deviennent alors bien plus fascinant que seulement la perte et la vengeance.

En ayant une vision d’ensemble et en r√©v√©lant au fur et √† mesure certaines informations d√©livre ainsi un film captivant sur la solitude, le regret mais aussi les affres de la cr√©ation et ses impacts sur la vie amoureuse. Bref, un film particuli√®rement riche qui fera r√©fl√©chir sur ces th√®mes pendant un moment encore apr√®s la projection. Et ce d’autant plus que Tom Ford arrive √† unir ces th√®mes alors qu’il poss√®de deux films qui se compl√®tent parfaitement tout en √©tant chacun dans une ambiance tr√®s diff√©rente.

En effet, le styliste fait encore une fois preuve d’une mise en sc√®ne parfaitement √©tudi√©e, entre la froideur de l’univers de Susan qui met en avant sa solitude et ses interrogations et la chaleur √©touffante et malsaine de l’histoire racont√©e par son ex-mari, chaque plan est d’une beaut√© froide parfois macabre qui rend le film fascinant de bout en bout et appuie encore une fois les th√®mes avanc√©s. D’autant plus que sa mise en sc√®ne permet de servir les personnages autant que les acteurs.

Ainsi Jake Gyllenhaal √©tonne dans sa retenue premi√®re en innocent p√®re de famille alors que Michael Shannon est comme d’habitude tr√®s bon en inspecteur grincheux. Seul Aaron Taylor Johnson peut √™tre un peu en dessous en √©ternel sale gosse. Mais c’est encore une fois Amy Adams qui retient toute notre attention. Apr√®s nous avoir √©pat√© dans Premier Contact, l’actrice est encore une fois ici magn√©tique et laisse tout transpara√ģtre de son personnage √† travers seulement quelques gestes ou regards. Des regards qui resteront d’ailleurs en t√™te longtemps apr√®s avoir vu le film, nous replongeant ainsi toujours dans sa r√©flexion.

Nocturnal Animals est ainsi une oeuvre fascinante et particuli√®rement noire dont la narration fait autant r√©fl√©chir que la mise en sc√®ne et les acteurs. Une oeuvre froide qui risque bien de nous rester en t√™te toute l’ann√©e.

publié dans :Cinéma Coup de Coeur Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire

ÔĽŅ