Accueil > Comics, Critique Comics > Hellboy, un fantastique format deluxe

Hellboy, un fantastique format deluxe

posté le 14/01/2017 FredP

Juste avant NoĂ«l, Delcourt a enfin rĂ©Ă©ditĂ© les premières histoires de Hellboy dans un format deluxe regroupant les 2 premières histoires de Mike Mignola. L’occasion d’enfin plonger dans l’univers du hĂ©ros fĂ©tiche de Guillermo Del Toro.

Coup de tonnerre ces derniers mois lorsque Mike Mignola avait annoncĂ© la fin de la sĂ©rie rĂ©gulière Hellboy (actuellement Ă©ditĂ© chez Delcourt en France). Après plus de 20 ans de bons et loyaux services le diable sans cornes va donc tirer sa rĂ©vĂ©rence. L’occasion pour l’Ă©diteur français de replonger aux origines de la saga et d’Ă©diter enfin une Ă©dition collector digne de son nom. En regroupant les deux premiers volumes, les Germes de la Destructions et Au Nom du Diable dans un grand format, Ă  la finition particulièrement luxueuse et nourrie de nombreux dessins prĂ©paratoires commentĂ©s, voilĂ  dĂ©jĂ  un bien bel objet qui fera vraiment belle figure dans toute bibliothèque.

C’est aussi l’occasion de replonger dans un rĂ©cit qui n’a pas pris une ride grâce au graphisme typique de son auteur et Ă  un rĂ©cit vraiment intemporel. Il faut dire que le grand format valorise grandement les dessins et le parti pris sur les couleurs de l’auteur, rendant alors chaque page fascinante ! Oui, rien que ça !

Dans la première histoire Ă©crite avec John Byrne, nous faisons donc directement la rencontre de notre hĂ©ros, enfant dĂ©mon ramenĂ© par les nazis pendant la seconde guerre et qui a Ă©tĂ© depuis Ă©levĂ© aux USA et est maintenant l’un des piliers du BPRD (Bureau de Recherche et de DĂ©fense contre le Paranormal), enquĂŞtant avec ses collègues sur tous les Ă©vĂ©nements fantastiques et inexpliquĂ©s de notre monde. L’occasion de faire d’emblĂ©e la rencontre de dĂ©mons grenouilles et autres entitĂ©s mystiques inclassables ou de lĂ©gendes mythologiques. L’occasion Ă©galement de ramener le cĂ©lèbre Raspoutine d’entre les morts. Le hĂ©ros est d’emblĂ©e attachant et sa quĂŞte va se rĂ©vĂ©ler surtout dans la seconde histoire liĂ©e Ă  des vampire et faisant surgir des contes la sorcière Baba Yaga.

Mignola nous entraĂ®ne dans un rĂ©cit passionnant dans les zones obscures de notre monde avec un personnage qui refuse le destin qu’on lui a promis pour faire des choses meilleures et promet des dĂ©bats internes passionnants. Mais la galerie de personnages et l’univers sont dĂ©jĂ  prĂŞts Ă  exploser (pas Ă©tonnant que nous ayons ensuite les sĂ©ries sur le BPRD ou Abe Sapiens qui aient dĂ©barquĂ©), mixant très adroitement les influences de Jack Kirby, Poe ou Lovecraft et les diffĂ©rentes mythologies existantes au quatre coins du globe (ici surtout l’Europe de l’Est) pour dĂ©velopper sa propre identitĂ©. Il n’est alors pas Ă©tonnant que Guillermo Del Toro ai bataillĂ© pour adapter Hellboy sur grand Ă©cran tant les thèmes lui sont familiers.

Et puis en plus de son Ă©criture mystique et attachante aux enjeux Ă©levĂ©s et de son univers fascinant, il y a cette empreinte graphique de Mignola. Avec son style particulier tout en carrĂ© et en aplats, il valorise tout de suite chaque instant qui reste alors mythologique et en mĂŞme temps minimaliste dont la lumière s’Ă©chappe subrepticement d’une obscuritĂ© de chaque instant. Et le grand format utilisĂ© ici rend cela encore plus beau et impressionnant.

Bref, cette rĂ©Ă©dition des premières histoire de Hellboy sera autant un bel objet pour les passionnĂ©s du hĂ©ros qu’une bonne occasion pour ceux qui ont dĂ©couvert le hĂ©ros avec les films de plonger aux sources. Et mĂŞme pour ceux qui n’y Ă©taient pas familier, de plonger dans un univers personnel et  fascinant avec une histoire formidable et des personnages attachants, par l’un des auteurs les plus douĂ©s de ces dernières dĂ©cennies. Autant dire tout de suite que c’est indispensable !

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire