Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Velvet, Descender, Black Science

Comics en vrac : Velvet, Descender, Black Science

posté le 25/02/2016 FredP

Ce dĂ©but d’annĂ©e nous gâte dĂ©jĂ  de bon comics Ă  lire et qui sortent des sentiers battus !  VoilĂ  donc les suites de Velvet et Black Science et surtout le nouveau coup de coeur pour Descender !

Il nous aura fallu attendre plus d’1 an mais le voilĂ  enfin ce second tome de la sĂ©rie d’espionnage Velvet d’Ed Brubaker et Steve Epting. Et encore une fois, ça se lit trop vite. L’histoire de cet agent de services secrets en fuite et Ă  la recherche de la vĂ©ritĂ© pour prouver son innocence et mettre Ă  jour un complot reprend de plus belle avec son lot de scènes d’action, de rĂ©vĂ©lations en flashback pour faire avancer l’enquĂŞte qui fait parcourir toute l’Europe Ă  notre agent pour malmener les espions Ă  sa poursuite. Ed Brubaker excelle Ă  Ă©crire ce personnage fĂ©minin fort qu’est Velvet tandis que Steve Epting nous offre des planches qui nous plongent tout de suite dans l’ambiance sombre du genre tout en restant dans une ligne claire qui offre un confort de lecture très agrĂ©able et permet de mieux apprĂ©cier l’action qui se dĂ©roule. Bref, Velvet est une vraie perle et on espère ne pas avoir Ă  attendre aussi longtemps pour dĂ©couvrir la suite.

L’autre suite et course poursuite Ă  laquelle on a le droit, c’est le nouveau tome de Black Science de notre auteur punk prĂ©fĂ©rĂ©, Rick Remender. La famille de Grant McKay est toujours aussi paumĂ©e entre les univers et doit tout faire pour s’en sortir tout en tentant  tant bien que mal de gĂ©rer les personnalitĂ©s fortes du groupe et les buts diffĂ©rents de chacun. Entre rentrer chez soi ou sauver les mondes qu’ils parcourent, le dilemme est difficile, d’autant plus qu’un personnage est de retour et va peut-ĂŞtre trouver enfin une voie hĂ©roĂŻque. C’est menĂ© Ă  un train d’enfer par Remender qui reste toujours aussi inventif tout en gardant la thĂ©matique de la paternitĂ© au centre de la sĂ©rie alors que Matteo Scalera se sent de plus en plus Ă  l’aise dans la construction de ses personnages, mondes et planches. De la dark SF comme on aime.

L’auteur de certains des meilleurs Ă©pisodes rĂ©cents de Green Arrow et Animal Man, Jeff Lemire, a aussi ses propres idĂ©es et nous offre une toute nouvelle sĂ©rie indĂ© de SF intitulĂ©e Descender. Entre le AI de Spielberg et la sĂ©rie Battlestar Galactica, nous voici dans un univers oĂą les principales planètes ont Ă©tĂ© attaquĂ©es par des robots gĂ©ants. 10 ans plus tard, alors que cette blessure fait toujours des ravages, un robot aux allures de petit garçon pourrait ĂŞtre une Ă©tape importante dans les recherche pour que la catastrophe ne se renouvelle pas. RecherchĂ© par le gouvernement mais aussi par des chasseurs de prime tueurs de robots et une faction de robots rebelle, le petit Tim-21 va devoir grandir pour Ă©chapper Ă  ces menaces.
La sĂ©rie est Ă©crite avec beaucoup de tendresse pour ce petit robot qui va devoir Ă©voluer dans un monde particulièrement violent et imprĂ©visible. En ce sens, Lemire arrive Ă  trouver le parfait juste milieu entre l’innocence, la poĂ©sie et la dose d’action et de noirceur qu’il nous faut pour apprĂ©cier cette nouvelle oeuvre de SF Ă  laquelle on s’attache en deux chapitres. Et au dessins, Dustin Nguyen nous plonge tout aussi facilement dans cette ambiance avec une peinture qui nous plonge dans cet univers en un clin d’oeil. Une lecture qu’on recommande tout de suite !

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire