Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > Halt and Catch Fire, saison 2

Halt and Catch Fire, saison 2

posté le 03/09/2015 FredP

Nouvelle plongĂ©e dans l’informatique des annĂ©es 80 pour AMC et sa seconde saison de Halt and Catch Fire, l’occasion d’Ă©liminer les dĂ©fauts de la première pour se concentrer sur les personnages et une montĂ©e en puissance des rĂ©seaux avec un potentiel final toujours plus intĂ©ressant.

Dans sa première saison maladroitement Ă©crite, Halt andCatch Fire rĂ©vĂ©lait un superbe potentiel en s’intĂ©ressant Ă  l’informatique des annĂ©es 80 et Ă  la bataille qui avait lieu sur la conception des PC. Dans ce contexte passionnant nageaient des personnages ambivalents dont les revirements de caractères Ă©taient parfois assez contradictoires et nous empĂŞchaient de nous attacher Ă  eux mais cela s’effaçait finalement devant le potentiel qu’offrait la sĂ©rie avec en ligne de mire, l’histoire de la rĂ©volution informatique et donc d’un changement majeur pour la sociĂ©tĂ©, bien qu’encore underground. Mais malgrĂ© ce potentiel, l’audience confidentielle de la sĂ©rie Ă©tait loin de garantir Ă  la sĂ©rie une nouvelle saison. Pourtant la chaĂ®ne lui a laissĂ© sa chance (il faut dire qu’avec la fin de Mad Men, H&CF est la seule sĂ©rie en court qui pourrait prendre la relève pour parler de l’Ă©volution de la sociĂ©tĂ©).

Dans cette nouvelle saison, nous retrouvons nos personnages quelques temps après la fin de la première saison. Comme elles le souhaitaient, Cameron et  Donna ont dĂ©butĂ© leur propre projet, Mutiny pour mettre en place les premiers jeux en rĂ©seau, une affaire qui commence Ă  bien rouler. Pendant ce temps Donna a laissĂ© son mari Gordon Ă  la maison avec les enfants, celui-ci va alors mener ses propres combats plus personnels et qui pourraient bien faire souffrir son couple. Enfin, Joe McMillan a rebondi en Ă©pousant la fille d’un riche homme d’affaire et pourrait bien reprendre contact avec Cameron et Gordon pour de bonnes ou de mauvaises intentions (ou les 2).

Ayant appris de leurs erreurs passĂ©es, les scĂ©naristes du show ont fait des choix plus poussĂ©s. Au lieu de s’Ă©parpiller pour parler de choses diffĂ©rentes et d’oublier les personnages et les laisser Ă  la dĂ©rive, ils s’intĂ©ressent cette fois Ă  eux en prioritĂ©. Cette saison possède donc une intrigue pour chaque personnage bien plus intimiste qui nous permet de mieux accrocher. Cette fois les personnages sont mieux construits, les revirements de personnalitĂ© de Joe plus comprĂ©hensibles, les problèmes de couple de Donna et Gordon plus Ă©motionnellement impliquants et l’entrain de Cameron beaucoup plus travaillĂ©. On saluera d’ailleurs encore une fois la place des femmes dans le show car se sont elles le moteur de toute l’intrigue autour duquel gravitent les personnages masculins. Ce sont Donna et Cameron qui font tout bouger, des hommes aux entreprises, jusqu’au milieu de l’informatique lui-mĂŞme.

En parlant du milieu de l’informatique, si l’aspect intimiste est plus travaillĂ©, l’ampleur plus gĂ©nĂ©rale de la sĂ©rie n’est pas oubliĂ©e et après les jeux et le hardware, c’est maintenant aux prĂ©mices d’Internet que l’on s’intĂ©resse de plus près, des jeux en rĂ©seaux et premières communautĂ©s aux premiers anti-virus. Cela confère Ă  la sĂ©rie une dimension vraiment passionnante avec ce qu’il faut d’attitude rebelle des volontaires de Mutiny. Il est toujours intĂ©ressant de voir comment nous sommes arrivĂ©s au stade informatique d’aujourd’hui et de voir que beaucoup de choses Ă©taient dĂ©jĂ  prĂ©sente dans l’esprit des crĂ©ateurs informatiques il y a une trentaine d’annĂ©es.

Corrigeant tous ses dĂ©fauts et dĂ©veloppant ses personnages et son discours, Halt & Catch Fire est donc toujours aussi intĂ©ressante, si ce n’est plus, et son Ă©volution ne devrait pas s’arrĂŞter en si bon chemin. La conclusion emmenant les personnages vers la Californie oĂą tout va se passer pour l’informatique nous donne envie d’en dĂ©couvrir davantage pour que tout cela prennent l’ampleur que le sujet mĂ©rite. On espère donc qu’AMC continuera Ă  parier sur la sĂ©rie mĂŞme si les chiffres indiqueraient plutĂ´t le contraire et c’est dommage.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Pas encore de commentaire