Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Walking Dead 20, Justice League 4, Ghosted 1, Fatale 3

Comics en vrac : Walking Dead 20, Justice League 4, Ghosted 1, Fatale 3

posté le 27/06/2014 FredP

Beaucoup de comics sont encore sortis en ce mois de juin, en particulier chez l’Ă©diteur Delcourt qui nous abreuve de fantĂ´mes, de zombies et de femmes fatales alors qu’Urban mise encore sur du super-hĂ©ros.

Le plus attendu est le tome 20 de Walking Dead. Après un excellent prologue qui faisait bien monter la tension dans le volume prĂ©cĂ©dent, Robert Kirkman nous plonge d’emblĂ©e dans l’action et envoie la bande de Rick Ă  l’assaut de la forteresse de Negan avec un plan bien calĂ©. Et si tout ne se passe pas comme il le dĂ©sirait, les Ă©vĂ©nements s’enchaĂ®nent pour arriver Ă  un conflit global dans lequel diffĂ©rents camps vont montrer des facettes bien diffĂ©rentes. Pas de grandes morts marquantes pour cette fois mais une mise en place dynamique avant le prochain tome qui conclura cet arc « Guerre totale» .
Evidemment, comme le rĂ©cit change d’Ă©chelle, nous ne sommes plus dans une Ă©tude très psychologique du groupe d’humain tentant de survivre mais l’auteur prend le chemin  qui pourrait lui permettre Ă  l’avenir d’Ă©tudier les grands conflits entre diffĂ©rentes sociĂ©tĂ©s, faisant alors toujours bouger sa sĂ©rie, mĂŞme 10 ans après ses dĂ©buts, avec un Charlie Adlard toujours Ă©gal Ă  lui-mĂŞme.

De leur cĂ´tĂ©, Ed Brubaker et Sean Phillips reviennent s’occuper de Fatale dans un 3e volume qui replonge dans le passĂ© de la malĂ©diction de JosĂ©phine. Voici donc 4 histoire diffĂ©rentes qui explorent le destin de 4 femmes qui ont connu le mĂŞme don pour manipuler les hommes et ont du faire face au mĂŞme dĂ©mon. Une plongĂ©e dans le moyen-âge puis le far west, en pĂ©riode de pleine dĂ©pression ou lors de la seconde guerre mondiale nous attendent pour tenter d’en savoir plus sur les origines du mal. L’ambiance de la sĂ©rie est toujours aussi prenante mais ces 4 rĂ©cits semblent par contre assez anecdotiques, dĂ©livrant très peu de rĂ©vĂ©lations sans faire vraiment avancer l’histoire.

Un possible nouvelle sĂ©rie Ă  suivre est Ghosted de Joshua Williamson et Goran Sudzuka. Dans une trame au dĂ©part plutĂ´t classique, un riche milliardaire recrute un repris de justice pour mener un cambriolage. Le petit souci, c’est qu’il doivent voler un fantĂ´me dans une maison hantĂ©e. Et ce petit dĂ©tail nous entraĂ®ne alors dans un rĂ©cit assez prenant oĂą les personnages restent toujours assez superficiels, tout comme la mĂ©canique de l’histoire de braquage avec sa trahison et et ses coups bas. NĂ©anmoins, le rythme et la mise en images sont suffisamment efficaces pour se prendre au jeu jusqu’Ă  la conclusion. Sans ĂŞtre un chef d’oeuvre, c’est plutĂ´t agrĂ©able Ă  lire.

Dans le prĂ©cĂ©dent tome de Justice League, nos hĂ©ros devaient faire face Ă  Atlantis et nous apprenions qu’en filigrane, une sociĂ©tĂ© secrète avait de mauvaises intentions et Ĺ“uvrait dans l’ombre. C’est Ă  cette nouvelle sous-intrigue que s’attaque ce 4e volume qui met en scène les dĂ©buts de la nouvelles sĂ©rie Justice League of America travaillant pour le gouvernement de manière discrète. MenĂ©e par le Martian Hunter et comprenant dans ses ranges des personnalitĂ©s aussi divers et fortes en gueule que Catwoman, Green Arrow et autres Hawkman, cette Ă©quipe a du caractère.
L’histoire et les rapports houleux entre les diffĂ©rents personnages qui ne se font pas confiance sont assez plaisants Ă  lire, d’autant plus que cette association rassemblĂ©e par Geoff Johns semble assez inĂ©dite avec des rapports de force inattendus. Ainsi, quelques voiles commencent Ă  se lever et une dynamique de groupe Ă  base de conflits est bien vue, surtout quand ils sont approfondis par les courts interludes du Martian Hunter. Par contre, cĂ´tĂ© dessins, David Finch se montre toujours aussi inĂ©gal, que ce soit dans son trait ou dans son dĂ©coupage c’est bien dommage car il arrive pourtant Ă  planter une ambiance plus sombre.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire