Accueil > Critiques Séries, Séries > Game of Thrones, bilan saison 3

Game of Thrones, bilan saison 3

posté le 21/06/2013 FredP

Encore une fois, Game of Thrones aura fait parler d’elle cette année grâce à un événement particulièrement sanglant et marquant, mais ce serait ignorer tout le travail qui a été fait cette saison pour faire évoluer des personnages complexes dans un contexte passionnant.

Le cliffhanger de fin de la seconde saison nous avait laissé bouche bée, les « whitewalkers»  prêts à marcher sur le Mur alors que King’s Landing pansait les plaies d’une bataille difficilement gagnée. Cette troisième saison de la série médiévale et fantastique de HBO commence en douceur pour réinstaller ses personnages pour la plupart perdus dans la nature et cherchant alors chacun à se faire un nouveau rôle pour servir ou asservir Westeros. Les Lannister ont gagnés une bataille mais ce n’est pas pour autant que la guerre est terminée. Loin de là, le royaume est toujours aussi divisé et de nouvelles alliances pourraient à nouveau tout faire basculer.

Nous retrouvons donc Daenerys, Arya, les troupes de Robb Lannister, Jaimie Lannister escorté par Brienne, Bran et son frère s’aventurant vers le Nord, John s’infiltrant chez les sauvageons … d’une certaine manière tout le monde se retrouve sur la route au début de cette saison, abandonné par les siens, ne pouvant compter que sur soi-même. Il y n’a a donc cette fois plus autant d’histoire de camps et de manipulations familiales. Chaque personnage va devoir prouver sa valeur pour tenter de retrouver les siens. Finalement, seuls les Lannisters et Stannis vont faire du sur-place, réfugiés dans leurs forteresses non sans devoir déjouer certains complots.

Ainsi, les intrigues de la cour de King’s Landing deviennent de plus en plus intéressantes avec l’arrivée de la famille Tyrell (menée par la très en verve Diana Rigg incarnant la matriarche Olenna Tyrell) va tout faire pour s’octroyer le pouvoir à travers le futur mariage entre Joffrey et Margaery tandis que Tywin Lannister (impérial Charles Dance) va de son côté faire bouger certains pions pour récupérer le Nord, au grand dam de Sansa et Tyrion, sans doutes les deux personnages les plus intègres et donc trop innocents pour survivre à la cour. Moins basée sur l’action (il ne faudra pas s’attendre à de grandes batailles), cette saison est véritablement centrée sur la manipulation et l’établissement de nouvelles relations entre certains clans.

Si il n’y a pas énormément d’action, cette saison fera par contre beaucoup changer les personnages qui vont chacun trouver une sorte d’aboutissement dans le dernier épisode. A ce titre, Daenaerys, mère des dragons et d’une armée qui prend forme s’affirme de plus en plus comme une reine en devenir et risque même de donner de sacrées leçons à la manipulatrice Margaery si elles venaient à se rencontrer. Jaimie Lannister révèle quand à lui une nouvelle facette de sa personnalité, plus complexe et honorable qu’on ne pouvait le croire. Quand à Arya, inutile de dire que les événements qui arrivent ne vont faire qu’accroitre ses désirs de vengeance, risquant alors d’emprunter un chemin sombre et violent.

Cette saison commence également à donner plus de marge de manœuvre au fantastique. En effet, Mélissandre est toujours là pour conseiller Stannis et ses paroles s’avèrent de plus en plus prophétiques… il en faut peu pour que sa religion deviennent bientôt l’ordre établi, d’autant plus que d’autres adorateurs se révèlent capable d’accomplir bien des surprises. D’un autre côté, la menace marcheurs blancs devient de plus en plus sérieuse (Sam en est bien le principal témoin) et les dragons de Daenaerys nous offrent de grands moments. Mais le plus intriguant reste sans doute Bran dont le don commence à prendre de l’importance, à tel point qu’il va devoir suivre son propre chemin, isolé de tous.

Évidemment, impossible de passer à côté du grand instant des « Noces Pourpres»  qui était particulièrement attendu et a déchainé les fans. Si toute la saison ressemblait à une longue mise en place, tout cela trouvait son aboutissement dans le choc et l’intensité dramatique du traditionnel grandiose 9e épisode. La trahison impardonnable des Lannister et la chute de la maison Stark feront longtemps couler le sang et l’encre. Et si l’on attendait une escalade de violence, l’épisode final fera par contre office de bilan pour chacun des personnages qui se trouvaient seuls et vont pouvoir entamer une nouvelle route.

Pour les puristes, cette saison couvre les 2 grands tiers du 3 troisième tome et incluent également quelques éléments du livre suivant. Les scénaristes prennent alors quelques libertés mais sans jamais trahir l’œuvre de George R.R. Martin. Au contraire, il s’agit de la rendre toujours accessible sans pour autant la simplifier. Luttes de pouvoirs, histoires de familles complexes, quête de soi et quête de vengeance continuent de faire de cette lutte pour le Trône de Fer une histoire à chaque épisode plus passionnante ! L’hiver n’en finit pas de venir.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Pas encore de commentaire