Accueil > Cinéma, Festivals > Champs-Elysées Film Festival 2013 – compte rendu (2e partie)

Champs-Elysées Film Festival 2013 – compte rendu (2e partie)

posté le 20/06/2013
Ça y est, le Champs-Elysées Film Festival vient de se clôturer ! L’occasion de revenir sur les derniers film qu’on y a vu (après les 6 films vus à retrouver dans la première partie) : Thanks for Sharing, Coldwater et Imogene sans oublier le palmarès.
C’est reparti dimanche avec un film indépendant en compétition. Thanks for Sharing est un petit feel-good movie sur le thème de l’addiction sexuelle qui arrive tout de même à s’octroyer un casting plus que sympathique avec Mark Ruffalo, Gwyneth Paltrow, Tim Robbins et Pink. Entre love-story et histoires de familles à petits complexes, le film navigue entre sautes d’humeurs et moments de tendresse propres au genre qu’il n’a pas la prétention de renouveler. C’est donc assez prévisible et avec quelques longueurs mais le casting auquel on s’attache d’emblée malgré les défauts des personnages nous fait tout de même passer un moment qui n’est pas désagréable.
Lundi soir, c’est le film Coldwater qui était également présenté en compétition. Dans le genre déjà vu, il s’agit de l’histoire d’adolescents turbulents envoyés dans un camp de rééducation type Guantanamo pour ados, histoire malheureusement plombée par des flashbacks explicatifs assez lourds (en particulier la révélation finale). Heureusement, le réalisateur arrive à nous plonger dans l’ambiance du camp avec une atmosphère travaillée et avec un jeune acteur, P.J Boudousqué, qui pourrait peut-être faire parler de lui tant il a un air de Ryan Gosling ou Lee Pace (au choix).
Enfin, pour clôturer ce festival à la sélection finalement plus intéressante que ses avant-premières, arrive Imogene de Shari Springer Berman et Robert Pulcini, présenté en présence de la pétillante Kristen Wiig (Mes Meilleures Amies) et du beau gosse attendu par une horde de fans en furie, Darren Criss (Glee). Reprenant tous les poncifs de la comédie légèrement sentimentale et typée Sundnance avec son héroine qui vient de se faire larguer, son histoire de famille dysfonctionnelle et ses personnages décalés. Évidemment c’est prévisible et les ficelles émotionnelles sont usées. Et pourtant, grâce au charme de Kristen Wiig, on se prend bien au jeu et on passe alors un bon moment, sans en demander plus.
Cette soirée de clôture était aussi évidemment l’occasion de remettre les prix aux films en compétition pendant cette semaine de cinéma. Voici donc le palmarès :
  • Prix du Public du long-métrage américain : How to Make Money Selling Drugs de Matthew Cooke
  • Prix du Public du court-métrage américain : Penny Dreadful de Shane Atkinson, de la Columbia University School of the Arts,
  • Prix du Public du court-métrage français :  Nous sommes tous des êtres penchés de Simon Lelouch
  • Prix du Jury Etudiant (pour faire connaître les grands classiques du cinéma aux jeunes adultes) : Un, deux, trois de Billy Wilder.

Cérémonie de cloture CEFF 2013 - Matthew Cooke pour How to make money selling drugs

Au total je n’ai vu qu’une petite dizaine de films sur cette semaine de cinéma sur les Champs Elysées mais avec de belles découvertes et des séances de questions-réponses intéressantes avec les réalisateurs, sans oublier la superbe terrasse Publicis. Merci donc à l’organisation du Champs Elysées Film Festival et à l’année prochaine.

publié dans :Cinéma Festivals

  1. Pas encore de commentaire