Accueil > Comics, Critique Comics > Changing Ways, critique

Changing Ways, critique

posté le 16/05/2013 FredP

Il y a des fois oĂą le travail d’Ă©diteur consiste Ă  trouver de petites perles qui nous seraient passĂ©es sous le nez Ă  cause du rouleau compresseur du mainstream et des auteurs reconnus. Heureusement, de ce cĂ´tĂ©, Delcourt est passĂ© maĂ®tre dans les petites dĂ©couvertes comme ce Changing Ways de Justin Randall.

Justin Randall ne sera pas inconnu pour tout le monde. En effet, l’australien a dĂ©jĂ  travaillĂ© avec Ben Templesmith sur 30 Jours de Nuit. Mais en dehors de cette petite exposition, peu de travaux. Pourtant il travaille en solo depuis quelques annĂ©es sur une bande-dessinĂ©e qui devrait retenir toute notre attention intitulĂ©e Changing Ways dans laquelle il nous fait vivre une nuit infernale aux cĂ´tĂ© d’une famille dont on se sent assez proche.

Tout commence lorsque David Barrot dĂ©couvre une Ă©trange marque sur le ventre de sa femme enceinte et que son voisin dĂ©barque sans prĂ©venir d’un air menaçant alors que la tempĂŞte du siècle gronde dehors. Ce n’est que le dĂ©but de l’enfer pour la famille !

Dès les premières pages, notamment par un choix de dessins simples, plus proches de la peinture, et de couleurs Ă  l’Ă©clairage très Ă©tudiĂ©, l’auteur retranscrit une ambiance Ă©trange et menaçante. On retrouve un peu de Stephen King mĂŞlĂ© Ă  de l’esprit comics dans Changing Ways, donnant ainsi une belle identitĂ© Ă  une histoire que l’on ne peut s’empĂŞcher de lire et chaque page est une petite merveille Ă  dĂ©couvrir pour plonger petit Ă  petit dans l’Ă©trange.

Ainsi, plus nous avanceront dans cette dangereuse nuit, plus le mystère va s’Ă©paissir. Que sont ces Ă©tranges marques qui apparaissent sur les corps des diffĂ©rentes personnes vivant dans cette bourgade ? Que voit la fille de la famille d’un air aussi calme ? Quel est le sombre passĂ© de David ? Quels sont ses meurtres qui jalonnent le parcours de nos hĂ©ros ? Autant de questions qui trouveront des rĂ©ponses ou au moins des pistes suffisamment intĂ©ressantes pour donner envie de connaitre la suite. On est directement happĂ© dans le rĂ©cit qui ne fera que s’Ă©toffer.

D’autant plus que la petite famille que l’on pensait plutĂ´t clichĂ©e au dĂ©but (une femme enceinte, on a tout de suite peur) va prendre de la consistance et en une petite soirĂ©e de malheurs extrĂŞmes, on s’attache tout de mĂŞme bien Ă  eux. Le seul petit dĂ©faut est parfois un relatif manque de distinction des personnages dans certains dessins mais c’est assez minime face Ă  ce qu’a entrepris Justin Randall avec ce rĂ©cit Ă  la fois intimiste et pourtant assez ambitieux, multipliant les pistes possible pour ne rien s’interdire dans l’univers qu’il est en train de crĂ©er.

Le résultat est une petite pépite, formellement fabuleuse par ses images mais qui a en plus le don de nous plonger dans une histoire intrigante et prenante. Après une si belle et mystérieuse introduction, on espère que la suite sera à la hauteur.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. 16/05/2013 Ă  11:00 | #1

    Mon banquier vient d’appeler, il voudrait que tu arrĂŞtes de me filer envie d’acheter des comics Ă  chaque article.

    Cordialement.