Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Batwoman, Revival

Comics en vrac : Batwoman, Revival

posté le 31/05/2013 FredP

En ce mois de mai, hormis quelques perles et chef d’œuvre, nous n’avions pas grand chose de mĂ©morable Ă  nous mettre sous la dent. Et parmi les sorties les plus intĂ©ressantes, on notera surtout le nouveau tome de Batwoman et la nouvelle sĂ©rie Revival sur les traces de morts pas si morts.

Batwoman – tome 2, En Immersion

Après une magnifique mini-sĂ©rie d’introduction (ElĂ©gie) et sa suite dans la nouvelle sĂ©rie rĂ©gulière (Hydrologie), les aventures de Batwoman / Kate Kane continuent. Mais ce nouveau tome commence avant tout pas un numĂ©ro zĂ©ro particulièrement touchant, revenant avec Ă©motion sur sa relation avec son père et sa sĹ“ur et surtout la raison d’ĂŞtre de Batwoman. Une perle d’Ă©motion dans laquelle J.H. Williams montre tout son talent d’auteur et de dessinateur.
Puis l’histoire habituelle reprend, dans la droite suite du prĂ©cĂ©dent tome, poursuivant cette enquĂŞte sur la disparition d’enfants par un groupe aux Ă©tranges relations avec le surnaturel, le nouveau travail de l’hĂ©roĂŻne avec la mystĂ©rieuse organisation DEUS et toujours sa relation avec Maggie Sawyer, inspectrice en charge de l’enquĂŞte. Pas de surprise sur la qualitĂ© qui est donc au rendez-vous pour poursuivre le rĂ©cit haletant  qui place dĂ©finitivement l’hĂ©roĂŻne et la sĂ©rie comme les plus intĂ©ressantes du relaunch DC.
D’autant plus que cĂ´tĂ© dessins, mĂŞme si Williams n’officie plus aux crayons (pour se concentrer sur le scĂ©nario avec W. Haden Blackman, lui donnant plus de consistance et d’Ă©motions dès que Kate discute avec Maggie), le style est toujours lĂ . En effet, Amy Reeder et Trevor McCarthy arrivent Ă  maintenir une belle continuitĂ© et le dĂ©coupage toujours original des planches fait merveille pour donner son aspect mystĂ©rieux Ă  la sĂ©rie, donnant aux aventures de Batwoman un aspect labyrinthique et aux vilains un cĂ´tĂ© mythologique. Bref, on en redemande encore.

Revival – tome 1, Bienvenue Ă  la maison

En lisant le pitch de Revival, Ă  la base de morts revenus Ă  la vie (avec leurs conscience et leur souvenir, ce ne sont donc pas des zombies), on se dit que forcĂ©ment, un croisement entre Walking Dead et la sĂ©rie tĂ©lĂ© les Revenants, le tout plongĂ© dans une bourgade agricole du Wisconsin, au fin fond de l’AmĂ©rique, ne va pas ĂŞtre forcĂ©ment très originale. En s’attachant plus particulièrement Ă  l’une des flic du coin et Ă  sa sĹ“ur qui vient de revenir Ă  la vie, on a mĂŞme l’impression d’avoir les ingrĂ©dients pour un tĂ©lĂ©film de l’après-midi sur M6.
Et pourtant, Tim Seele et Mike Norton  arrivent Ă  tirer leur Ă©pingle du jeu en contournant habilement les clichĂ©s de l’histoire et en posant quelques questions intrigantes pour la suite. Car on s’attache assez vite Ă  ces personnages dĂ©passĂ©s par ces Ă©tranges Ă©vĂ©nements, Ă  ceux qui essaient de mener une vie après avoir ressuscitĂ©. Et il faut dire que l’intrusion d’une histoire de dĂ©mon peut sembler un peu grotesque mais apporte du rythme et une sous-intrigue intĂ©ressante. D’autre part les auteurs n’hĂ©sitent pas Ă  jouer la carte gore sans en faire de trop mais juste assez pour donner de a personnalitĂ© et ses moments choc Ă  la sĂ©rie.
Évidemment, Revival n’est pas forcĂ©ment la sĂ©rie la plus marquante du moment mais nous offre un bon moment de lecture et c’est toujours bon Ă  prendre.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire