Accueil > Cinéma, Critiques ciné > After Earth, critique

After Earth, critique

posté le 07/06/2013 FredP

Will Smith et son fils s’Ă©crasent sur terre et c’est M. Night Shyamalan qui doit filmer la catastrophe ! C’est clair, After Earth n’est pas le film qu’il fallait attendre.

Depuis A la recherche du bonheur, on sait bien que Will Smith veut faire de son fiston une vraie star, un digne hĂ©ritier du talent familial. C’est bien pour lui permettre d’acquĂ©rir ce statut qu’il a imaginĂ© l’histoire d’After Earth. Après un atterrissage forcĂ©, un père et son fils se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanitĂ© a Ă©tĂ© obligĂ©e d’évacuer la planète. Le paternel Ă©tant grièvement blessĂ©, le fiston va devoir entamer un pĂ©riple Ă  haut risque pour demander de l’aide.

Une relation père-fils en pĂ©ril, des prĂ©occupations Ă©cologiques, c’est naturellement que Will Smith producteur va confier le projet Ă  un M. Night Shyamalan en perte de vitesse depuis quelques temps (et mĂŞme au fond du gouffre depuis l’Ă©chec artistique cinglant du Dernier maĂ®tre de l’air) et qui aurait bien besoin d’un film pour remonter dans notre estime. HĂ©las, malgrĂ© des thèmes auxquels il peut ĂŞtre rattachĂ©, le rĂ©alisateur ne sera ici qu’un simple faiseur tout au service de sa mission : tenter de faire de Jaden Smith une star Ă  la hauteur de son père.

Malheureusement, Smith Jr n’a pas le talent de son père. Dès les premières scènes du film, en plus d’ĂŞtre particulièrement tĂŞte Ă  claque et agaçant, il dĂ©montre qu’il ne sait absolument pas jouer. Un dĂ©faut irrĂ©parable que M. Night Shyamalan (qui avait tout de mĂŞme dirigĂ© des mĂ´mes de manière magistrale dans Sixième Sens et Incassable) n’a pas pu gĂ©rer et qui plombe le film dès le dĂ©part. Et ce n’est pas le jeu froid du père distant qu’incarne Will Smith coincĂ© dans son fauteuil qui va arranger les choses puisque cela anĂ©anti complètement l’empathie avec les hĂ©ros de l’histoire et on ne souhaite qu’une seule chose, que le calvaire s’arrĂŞte rapidement.

Le rĂ©alisateur n’est pas non plus aidĂ© par un scĂ©nario bancal qui met bien 30 minutes avant de plonger l’essentiel, prĂ©fĂ©rant poser un univers et un contexte familial dans un long flashback qui aurait pu ĂŞtre largement raccourci. De mĂŞme, les Ă©preuves initiatiques que va vivre l’enfant sont assez convenues. Certes cela ramène aux mythes et aux rites dans lesquels les enfants devaient affronter la nature pour devenir des hommes. Malheureusement ce n’est pas explorĂ© de manière très intĂ©ressante, de mĂŞme que le discours Ă©cologique ne sert que de vague contexte.

Mais on sent surtout que le rĂ©alisateur s’efface complètement, tournant les sĂ©quences sans grand enthousiasme ou avec une vraie paresse. Jamais le film ne trouve le souffle Ă©pique dont il aurait besoin pour nous embarquer, manquant bien d’ampleur. C’est bien simple, le cadre est si serrĂ© que l’on a l’impression que le film a Ă©tĂ© intĂ©gralement tournĂ© dans les bois du coin et dans un petit studio. L’ambition de la fable de science fiction en prend donc un coup !
On peut alors se dire que le rĂ©alisateur a prĂ©fĂ©rĂ© s’intĂ©resser Ă  l’aspect intimiste de l’histoire, mais la relation entre les personnages est tellement impersonnelle qu’il ne peut pas en faire grand chose, d’autant plus que le but de l’initiation est d’arriver Ă  faire de l’enfant un adulte aussi dĂ©shumanisĂ© que son père (si bien que la dernière rĂ©plique avec une touche d’humour est totalement ridicule). Alors que l’on pensait aller de personnages froids vers plus de chaleur humaine, c’est l’inverse qui se passe et cela nous dĂ©tache plus du film Ă  chaque instant malgrĂ© quelques rares scènes touchantes qui ne doivent bizarrement rien aux acteurs.

MĂŞme si After Earth est bien moins honteux que son prĂ©cĂ©dent film, ce n’est malheureusement pas avec celui-ci que M. Night Shyamalan va remonter dans notre estime (le temps d’Incassable est clairement rĂ©volu). Et ce n’est pas non plus avec ce film que Jaden Smith va devenir une star telle que le souhaite son père, mais ça, c’est un moindre mal.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. fredo
    07/06/2013 Ă  11:16 | #1

    j’adore Will Smith ! Le voir jouer avec son fils me donne envie de voir ce film !

  2. FredP
    07/06/2013 Ă  11:19 | #2

    Ou pas … son fils est une catastrophe !

  3. Chris
    07/06/2013 Ă  16:05 | #3

    Merci pour cette critique c’est Exactement ce que j’en ai pensĂ© ! Ă€ la virgule prĂŞt ^^ Beau navet.

  4. Alex
    09/06/2013 Ă  19:08 | #4

    Dommage, je me souvenais de leur duo père-fils très rĂ©ussi avec « Ă  la recherche du bonheur» . Mais je vais me fier Ă  la critique car jusqu’Ă  maintenant elle m’a souvent frappĂ© par sa justesse !

  5. 11/06/2013 Ă  17:26 | #5

    Un très mauvais film, inepte et peu crĂ©atif. Effectivement le temps de « Incasable»  est bel et bien fini… 0/4