Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > True Blood, 3e saison

True Blood, 3e saison

posté le 24/09/2010

true blood saison3 critique myscreens

La 3e saison de la saignante et sulfureuse sĂ©rie de HBO a pris fin il y a quelques jours aux USA. Et après une seconde saison rĂ©ussie, Alan Ball commence Ă  s’Ă©parpiller. Mais vous reprendrez-bien quand mĂŞme une dose de True Blood !

Alors que nous avions auparavant appris Ă  explorer l’univers particulier de la sĂ©rie, suintant littĂ©ralement le bayou, le sexe et le sang, au cours d’une première saison lente mais intĂ©ressante, la seconde avait mis les bouchĂ©es doubles pour attirer les spectateurs. D’orgies en massacres, la sĂ©rie Ă©tait menĂ©e Ă  un rythme d’enfer, enchaĂ®nement les rebondissement et personnages secondaires charismatiques (La Reine et Godric). On avait alors laisser notre tendre mais agaçante Sookie avec un Bill kidnappĂ© alors qu’il allait la demander en mariage. Mais qui peut en vouloir au couple le plus mordant de la tĂ©lĂ© cablĂ©e US ?

Si vous trouviez que les 2 ou 3 intrigues diffĂ©rentes de la seconde saison Ă©taient trop difficiles Ă  suivre ou manquaient de rythme, autant dire que vous serez assez déçus par cette saison. En effet, alors que nous avions 2 intrigues principales avec un enjeu et un message fort, cette annĂ©e, Alan Ball offre la vedette Ă  … tous les personnages. Chacun possède sa story line tout au long de la saison. Cela a plusieurs effets, autant positifs que nĂ©gatifs. Car si nous en savons plus sur les caractères des personnages et que chacun Ă©volue grandement au long des 12 Ă©pisodes, rĂ©vĂ©lant plusieurs secrets ou en apprenant plus sur ses origines, il y a un manque d’intrigue principale regroupant tout ce petit monde autour d’un enjeu plus global que leur simple petite personne.

Ainsi, nous aurons Sookie Ă  la recherche son vampire et au prises avec le seigneur du Missisipi ses loups-garous, Sam Merlotte Ă  la rencontre de sa famille, Jessica qui apprend Ă  vivre la nuit, Tara qui se fait harceler par un vampire timbrĂ©, Eric et ses problèmes avec les autoritĂ©s vampiriques, Lafayette qui tombe amoureux d’un sorcier , Jason qui tombe amoureux d’une mystĂ©rieuse jeune fille en bossant pour la police … un peu beaucoup non ? Il y aura bien la trame globale autour du mĂ©galo Russell qui regroupe plusieurs personnages mais on a souvent l’impression que les uns ne savent jamais ce que font les autres, et surtout, qu’ils ne se parlent en fait presque plus. Des fois, on ne reconnait mĂŞme plus les personnages que l’on avait appris Ă  aimer au fil des saisons tant le caractère de certains a changĂ©, parfois assez radicalement (Sam en particulier). Alors que Sookie est (toujours) agaçante et que Tara ne reprĂ©sente (toujours) aucun intĂ©rĂŞt, on se rĂ©fugie dans l’histoire d’Eric (plus sombre), de Jessica (plus attachante) et Lafayette (plus originale).

Mais si on suit l’ensemble avec moins d’intĂ©rĂŞt car l’enjeu est moins fort qu’Ă  la seconde saison, ce n’est pas sans dĂ©plaisir que l’on suit la sĂ©rie. Les ingrĂ©dients (sexe et sang) sont toujours lĂ  et la vision d’ensemble, avec du recul nous permet de voir la direction que prend la sĂ©rie. En fait, il s’agit apparemment plus d’une saison de transition, servant Ă  poser les personnages sur de nouvelles bases, plus complexes mais plus intĂ©ressantes pour la suite qui devrait nous rĂ©vĂ©ler quelques surprise. C’est en tout cas comme ça qu’il faut la prendre pour l’apprĂ©cier.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. 25/09/2010 Ă  13:37 | #1

    CarrĂ©ment d’accord. Bon, j’ai largement apprĂ©ciĂ© cette saison, mais la deuxième Ă©tait très forte. True Blood reste quand mĂŞme une belle claque visuelle, et quel gĂ©nĂ©rique!