Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Le Choc des Titans, la critique

Le Choc des Titans, la critique

posté le 06/04/2010 FredP

Quand un frenchie s’attaque Ă  l’un des blockbusters les plus attendus au tournant, ça clash ! et pour cause, il s’agit du Choc des Titans. Un remake qui n’entrera malheureusement pas dans la mythologie.

Après Alice au Pays de Narnia … euh, je veux dire des Merveilles, la saison des blockbusters est officiellement ouverte avec l’arrivĂ©e sur les Ă©crans du Choc des Titans. Remake du film culte et kitsch de 1980 (pas encore vu donc je ne comparerai pas les deux mĂŞme si je ne doute pas du charme intemporel et dĂ©suet du fabuleux Ray Harryhausen), le combat de PersĂ©e contre la MĂ©duse et les dieux grecs devait faire voler les Ă©crans en Ă©clats.

Mais, si notre frenchie Louis Leterrier se dĂ©brouille très bien dans l’action et le spectacle, il n’y a malheureusement pas ce qu’il faut du cĂ´tĂ© du dĂ©veloppement de l’histoire et des personnages, sans compter la 3D inutile

En fait, au fond, ce Choc des Titans est bien ce qu’on attendait. Un gros film d’action avec des effets spĂ©ciaux gogo. Un voyage dans la Grèce antique et mythologique oĂą l’on croise des dieux, des animaux fantastiques, des crĂ©atures au regard glacial. Louis Leterrier confirme tout le bien que l’on peut penser de lui depuis son Hulk. Les cascades, les scènes d’actions dĂ©mesurĂ©es, il sait les filmer (Ă  dĂ©faut d’instaurer assez de tension dans des instants qui auraient pu ĂŞtre angoissants aux abords du Styx). Et il arrive aussi bien Ă  diriger ses acteurs. Sam Worthington confirme son statut d’acteur du moment, Liam Neeson en impose en Zeus (malgrĂ© son armure de Chevalier du Zodiaque) et Ralph Fiennes, Ă©chappĂ© d’Harry Potter, rĂ©ussi Ă  nous prĂ©senter un Hadès fourbe et manipulateur comme il se doit.

Alors pourquoi ça pèche ? Pourquoi ce remake ne sera pas aussi culte que l’ancienne version ? Tout simplement parce qu’il manque quelque chose pour rendre de choc mythique. Il manque vraiment un dĂ©veloppement de l’histoire et des personnages. Oui, quelques scènes introspectives ou Ă©voquant davantage le background des dieux grecs n’auraient pas Ă©tĂ© de trop, tout comme des scènes mettant plus en valeur les personnages secondaires. Un director’s cut en vue ? Ce ne serait pas de trop ! Draco (incarnĂ© par le pourtant très bon Mads Mikkelsen) est oubliĂ©, la mĂ©diatisĂ©e (en tout cas sur Canal+) participation de Mouloud Achour ne dĂ©passe pas les 2 rĂ©pliques et 5 minutes de prĂ©sence inutile et surtout, les personnages fĂ©minins (Andromède et Io) sont profondĂ©ment sans relief, n’apportant aucun enjeux.

Quand Ă  la 3D, la fameuse 3D travaillĂ©e en 2 mois suite au succès d’Avatar, une fois le film montĂ©, … que dire si ce n’est qu’elle est complètement … inutile et superflue. Et mĂŞme plus, non seulement elle attĂ©nue (comme toujours) les couleurs, mais surtout, elle gâche les scènes d’actions et les effets spĂ©ciaux en les rendant brouillon et rĂ©vĂ©lant leurs dĂ©fauts (les harpies, on ne les voit pas, MĂ©duse et plus belle en 2D, le kraken fait penser Ă  Godzilla et PĂ©gase vole sur un faux fond vert et les scorpions ont l’air en carton), sans qu’on puisse dire qu’ils soient mal faits puisque c’est leur incrustation 3D qui est malfoutue.

Mais tout de mĂŞme, le Choc des Titans version 2010, Ă  dĂ©faut d’ĂŞtre mythique, est tout de mĂŞme un divertissement qui se regarde sans dĂ©plaisir et qui assume bien son rĂ´le de grand spectacle.

PS : Merci Ă  @3Moopydelfy pour cette invitation en avp ce lundi et dont vous pouvez retrouver la critique sur son nouveau blog New Kids on the Geek par ici.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 06/04/2010 Ă  23:59 | #1

    Merci pour le ps et le lien.
    Draco voilĂ  je cherchais son nom x) j’arrivais pas Ă  me le remettre en tĂŞte.

  2. Fred
    07/04/2010 Ă  00:04 | #2

    @3Moopydelfy
    mais de rien, c’est bien normal.
    Oui Draco … comme dans … Harry Potter … dĂ©cidĂ©ment, que de points communs entre ces films ;)

  3. 07/04/2010 Ă  09:09 | #3

    Critique sympa et dans l’air du temps. En effet, tu es bien sur la mĂŞme longueur d’ondes que Niko. D’ailleurs, si ça te dit de participer au Palmarès, tu me fais signe !