Accueil > Cinéma, Critiques ciné, Evenement > Nous Finirons Ensemble, critique

Nous Finirons Ensemble, critique

posté le 29/04/2019

Elle était attendue depuis 9 ans. Guillaume Canet et sa bande de potes lui ont enfin donné suite. Les Petits Mouchoirs deviennent donc Nous Finirons Ensemble. Alors irez-vous passer de nouvelles vacances au Cap Ferret ?

Il y a 9 ans, malgré plusieurs critiques reprochant au film ses gros sentiments et son côté film de vacances entre potes, Les Petits Mouchoirs était un véritable succès au box office et une tout de même belle leçon sur l’amitié. Forcément tout le monde demandait une suite à Guillaume Canet qui aura pris le temps d’y réfléchir et de faire évoluer ses personnages.

Dans Nous Finirons Ensemble, Max (François Cluzet) revient passer un peu de temps tranquille au Cap Ferret et pense vendre la maison. Mais comme c’est son anniversaire, ses amis emmenés par Vincent (Benoit Magimel) débarquent par surprise. Evidemment Max est perturbé, d’autant plus que cela fait un moment que leur amitié a volé en éclat. Comment vont-ils alors vivre ensemble pendant une semaine et se réconcilier ?

Les vacances de l’enfer

Le film ne commence pourtant pas très bien. François Cluzet en fait des caisses dans la mauvaise humeur, Benoit Magimel complètement bouffi et les larmes aux yeux pendant tout le film (manque de drogue ?) est atroce, et le film semble vouloir jouer les règlements de compte. Il n’y a guerre que les arrivées de Marion Cotillard et Laurent Lafitte pour redonner un peu de lumière à un tableau un peu terne.

Tout cela d’autant plus que le film rejoue la partition de la bande d’amis en vacances qui se dispute ou qui (ré)apprend à vivre. On sent aussi que le scénario cherche en vain un message aussi fort que celui, dramatique, du premier film, sans jamais y parvenir. Si bien que certains événements semblent trop gros pour vraiment prendre, même si ils servent à faire avancer les personnages.

A cela il faut ajouter que certaines pistes sont complètement oubliées et donnent alors au film un côté complètement anecdotique et creux. Les enfants de Max ? Aucun intérêt. Le concurrent de Max qui rencontre son ex-femme, survolé, Vincent qui retourne vers sa femme ? forcé, et son malaise avec son fils, ignoré… Antoine, aucune évolution. Bref tout cela sonne vide pendant 2h15.

Un peu de soleil

Mais heureusement, il y a tout de même quelques bonnes séquences qui redonnent un peu de lumière. Les prestations de certains acteurs tout d’abord. Evidemment Laurent Lafitte est hilarant dans son personnage de gamin qui n’a pas évolué et a le don de sortir des répliques gênantes à tout va. Et puis il y a Marion Cotillard qui incarne avec force Marie devenue mère sans le vouloir.

D’ailleurs les scènes plus intimistes entre Marion Cotillard et Gilles Lellouche sont surement les moments intimes les plus tendres et réussis du film avec quelques instants lors des dîners ou une séquence de parachute bienvenue pour lâcher un peu de lest.

Nous Finirons Ensemble se situe donc dans la lignée du premier film avec cependant beaucoup moins de choses à raconter et pas mal de personnages qui n’ont pas d’intérêt. En ressortent tout de même quelques bonnes séquences grâce à certains attachements. Mais globalement, retrouver la bande du Cap Ferret n’avait pas forcément grand intérêt.

 

PS : Merci au Club 300 Allociné pour l’invitation et la rencontre avec l’équipe du film.

 

 

publié dans :Cinéma Critiques ciné Evenement

  1. Pas encore de commentaire