Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac : Walking Dead, Deadly Class, Vision, Paper Girls

Comics en vrac : Walking Dead, Deadly Class, Vision, Paper Girls

posté le 14/04/2017 FredP

Voilà une série de nouveaux tomes de comics à se mettre sous la dent avec Walking Dead, Deadly Class, Vision et Paper Girls. Et le niveau de ce mois est donc plutôt bon.

Walking Dead – les Chuchoteurs

On a l’habitude de dire que Walking Dead tourne en rond et propose toujours le mĂŞme schĂ©ma narratif. Mais si ce 27e tome ne change pas vraiment la donne, il se rĂ©vèle tout de mĂŞme d’une efficacitĂ© redoutable, loin du dĂ©clin perpĂ©tuel de la sĂ©rie tĂ©lĂ©. Car maintenant que Negan est passĂ© Ă  l’acte, les reprĂ©sailles des Chuchoteurs vont devenir violentes. Ce tome laisse donc la place Ă  l’action avec un vĂ©ritable affrontement entre les troupes de Rick et leurs sauvages assaillants. Et certains de nos hĂ©ros vont devoir user de mĂ©thodes inĂ©dites et mĂŞme assez dĂ©gradantes pour lutter contre l’ennemi.
Mais ce tome laisse aussi un peu de place Ă  la rĂ©flexion. Rick n’Ă©tant pas sur le champ de bataille, il a tout le loisir de rĂ©flĂ©chir Ă  l’avenir de sa communautĂ©. Sans pour autant avoir de morts mĂ©morables et de lourdes pertes, on sent que la communautĂ© de Rick en prend un coup mais surtout, on dĂ©couvre que ce n’est que le dĂ©but. Et c’est donc dans le prochain tome que la menace la plus complexe Ă  gĂ©rer devrait arriver. On a donc hâte de voir si Robert Kirkman et Charlie Adlard nous rĂ©server quelques surprises !

La Vision – tome 2

Après un premier tome qui surprenait autant par l’histoire que par le ton autour du personnage de la Vision est dĂ©jĂ  venu le temps de la conclusion. La mini-sĂ©rie qui suit les aventures de la famille toute neuve inventĂ©e par le synthĂ©soĂŻde des Avengers et imaginĂ©e par le scĂ©narise Tim King va donc approfondir les consĂ©quences d’un meurtre cachĂ© avec une profonde rĂ©flexion. La famille, l’intĂ©gration d’Ă©trangers, l’impact d’un meurtre sur le mental qui fait dĂ©conner mĂŞme des robots, la conscience. Tout cela mène donc Ă  la conclusion tragique prĂ©vue. Avec du recul, cette sĂ©rie, sur laquelle on ne va pas dire grand chose, est donc une excellente surprise qui rĂ©serve autant de profondeur que d’interrogation et pose enfin un rĂ©cit inĂ©dit sur un personnage que l’on pensait annexe. Preuve complĂ©mentaire qu’avec un bon scĂ©nariste, un personnage secondaire ou has been peut tout de suite devenir passionnant et rĂ©intĂ©grer les leaders avec panache. On verra donc ensuite comment sera exploitĂ© la Vision et ce qu’il reste de son attachante famille.

Paper Girls – tome 2

Dans le surprenant et dĂ©routant 1er tome, Brian K Vaughan nous prĂ©sentait ses personnages principaux (4 ados des annĂ©es 80, un peu freaks) et son concept Ă©trange de voyage temporel avec autre langage et fin du monde en vue. Dans ces nouveaux Ă©pisodes il va donc plus loin en exploitant plusieurs facettes de certains de ces personnages et nous fait donc dĂ©couvrir son univers avec ses monstres et la course pour que les 4 filles arrivent Ă  retrouver leur chemin. C’est ainsi que la jeune Erin va se dĂ©couvrir quelques doubles qui vont l’aider dans son aventure avec ses nouvelles amies. Mais peut-elle vraiment leur (se) faire confiance ? Les filles vont devoir mĂ»rir très vite pour dĂ©couvrir le fin mot de toute cette histoire. De son cĂ´tĂ© Cliff Chiang s’amuse toujours autant au crayon pour donner vie aux Ă©tonnants concepts et monstres de la sĂ©rie. Si on doutait Ă  l’issue du premier tome, ce second nous donne par contre bien envie de continuer l’aventure.

Deadly Class – Die for Me

La bande d’ados issus des souvenir d’adolescence dans les 80′s de Rick Remender n’est toujours pas au bout de ses ennuis. Après un meutre qui n’aurait pas du avoir lieu, voilĂ  la bande de freaks qui doit faire face Ă  une nouvelle directive de leur directeur d’Ă©cole (rappelons qu’il s’agit d’une Ă©cole d’assassins). C’est simple, l’examen final consiste Ă  tuer tous ceux qui n’ont pas de vrai sang d’assassin dans leurs veines pour gagner son passage en classe supĂ©rieure, une sorte de Battle Royale dans l’enceinte mĂŞme de l’Ă©cole avec ce qu’il faut d’actes violents et de trahisons. Marcus et ses potes vont donc avoir du mal Ă  s’en sortir indemnes, d’autant plus que le grand bad guy ne sera pas forcĂ©ment la brute du lycĂ©e. C’est toujours aussi radicalement pessimiste, violent et rĂ©fĂ©rencĂ© mais ce petit pic de violence fait tout de mĂŞme du bien !

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire