Accueil > Comics, Critique Comics > Comics en vrac, la sélection de la rentrée

Comics en vrac, la sélection de la rentrée

posté le 24/10/2016 FredP

Depuis septembre, bon nombre de comics sont sorti et il y en a pour tous les goûts, entre SF, horreur, et super-héros. Alors voilà qu’on parle des nouveaux tomes de Walking Dead, Saga, Descender et Invincible mais aussi des nouvelles séries Paper Girls, Alex + Ada et Chrononauts ! Rien que ça ! Et comme ce n’est pas près de s’arrêter avec encore plein de sorties en cours, on continue très vite.

Les tomes de Walking Dead se suivent et se ressemblent avec une petite attaque de zombie par-ci, un monologue de Rick par là, et quelques événements qui prennent un peu trop leur temps et deviennent vraiment prévisibles. Tout cela car on ne connait que trop bien nos personnages mais aussi car l’auteur ne cherche pas vraiment à se réinventer ou à réinventer son univers. Après l’apparition surprise des chuchoteurs qui ont initié un nouveau conflit, c’était un peu le calme plat avec des rebondissement sans grand intérêt et on ne peut pas dire que ce nouveau tome aille beaucoup plus loin. Cependant il réveille enfin un personnage que l’on attendait de voir sortir de ses cartons. Et maintenant que c’est fait, finalement ce n’est peut-être pas une bonne idée tant la menace qu’il représente risque de faire du réchauffer. Cela dit, le rythme est toujours là, Kirkman excelle toujours dans les dialogues et Adlard ne se lasse pas au dessin et rend l’ensemble agréable à lire.

Au contraire, du côté d’Invincible, Kirkman s’amuse toujours autant à renverser les codes et propose à notre meilleur super-héros de s’inquiéter sur sa personnalité et sa famille après le retour inattendu d’Angtrom Levy toujours aussi menaçant. La série et toujours aussi dynamique et continue d’exploiter à merveille l’univers et les personnages mis en place depuis le début. D’autant plus que des alliés ont vu leur personnalité changer récemment et des dilemmes pourraient bien nous surprendre prochainement. Du côté des dessins, Ryan Ottley est toujours présent et s’éclate vraiment, nous procurant alors un vrai plaisir de lecture pour ce qui reste le meilleur comics de super-héros du moment depuis maintenant plus de 10 ans.

Brian K Vaughan poursuit de son côté sa Saga, toujours aussi passionnante. Alana et Marko se sont retrouvés et doivent donc s’unir pour retrouver leur fille capturée et amenée en prison. Les mois passent et la jeune fille grandit en tentant de préserver son secret. Et pendant ce temps le Testament a pété un plomb. Multipliant les rebondissement mais n’hésitant pas non plus à faire une pause pour l’émotion la série est toujours un véritable plaisir à lire, avec des personnages que l’on aime voir évoluer à chaque tome avec de rapports naturels et un univers toujours emplis de nouvelles surprises. Pour cela, l’inventivité et l’émotion qui se dégage des dessins de Fiona Staples est indispensable. Bref, Saga confirme encore à chaque tome qu’elle est sans doute l’une des plus belles histoires des comics de ces dernières années. Indispensable.

Et Brian K Vaughan ne se repose pas sur ses lauriers puisque ce mois-ci nous est aussi proposé le 1er tome de sa nouvelle série Paper Girls. Une plongée dans les années 80 qui vire à l’étrange SF pour un groupe de gamines auquel on s’attache assez vite. Le monde y est tout chamboulé après l’arrivée d’étranges créatures et voyageurs temporels. Beaucoup de choses sont introduites dans ce premier tome donc pour confirmer tout le potentiel on attendra la suite.

Avec son premier tome Descender, Jeff Lemire et Dustin NGuyen nous avaient offert un véritable coup de coeur SF. Le duo poursuit sur sa lancée avec le second tome qui nous emmène dans le monde des robots. L’univers s’étend, la menace du retour des Moissonneurs se fait plus concrète et Tim 21 doit apprendre à gérer ses émotions face à Tim 22. Mais surtout, un nouveau personnage fait son irruption dans le récit et enclenche un traque dans l’espace pour retrouver l’enfant-robot. Entre Battlestar Galactica et A.I., nous avons vraiment droit à une véritable perle. Vivement la suite !

On continue avec les robots de Alex + Ada où, dans le futur, le solitaire Alex se voir offrir le nouveau modèle de robot pour qui il commence à avoir des sentiments contradictoires. D’abord refusant de posséder ce robot, il va finalement commencer à s’attacher à elle et vouloir lui donner un peu plus de personnalité. Entre Blade Runner et Her, le récit et les personnages de Sarah Vaughn sont intéressants et ont un beau potentiel même si l’on accroche moins aux dessins trop softs de Jonathan Luna.


Enfin, on termine avec les voyages temporels insensé de Mark Millar dans son Chrononauts. Ici, on se contre fiche des conséquences d’un voyage dans le passé, les héros y font n’importe quoi et jouent avec les époques comme d’autres jouent aux Lego. Millar n’en a rien à faire des incohérences et casse ses jouets pour un récit je m’en foutiste bien rythmé mais jamais vraiment intéressant. Heureusement, cette histoire brouillonne est largement compensée par les dessins d’un Sean Murphy particulièrement inspiré par ce jeu entre les siècles et rien que pour ça, ça vaut le coup d’oeil.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire