Accueil > Cinéma, DVD > Prince of Texas, critique

Prince of Texas, critique

posté le 27/02/2014 FredP

LoupĂ© au cinĂ©ma Ă  l’automne dernier, revenons aujourd’hui sur le discret Prince of Texas sortant le 5 mars en vidĂ©o.

Si nous connaissons David Gordon Green pour ses films proches de l’Ă©curie Apatow avec DĂ©lire Express ou l’exĂ©crable Votre MajestĂ©, ce serait oublier qu’il avait commencĂ© avec des films plus confidentiels, indĂ©s, s’intĂ©ressant Ă  l’amĂ©ricain moyen. Avec Prince Avalanche (retitrĂ© chez nous Prince of Texas), il retourne Ă  ce genre de petit film qui lui convient bien mieux. AprĂšs avoir dĂ©couvert le dĂ©cor d’une forĂȘt incendiĂ©e et vu le film islandais Either Way, il dĂ©cide d’en faire un remake dans ce contexte.

Le film raconte alors l’histoire d’Alvin et du frĂšre de sa femme qui passent l’Ă©tĂ© Ă  faire le marquage d’une route le long d’une forĂȘt incendiĂ©e. Un isolement que le premier vit plutĂŽt bien pour se recentrer sur l’essentiel tandis que le plus jeune a du mal Ă  se faire Ă  la solitude. Mais tout va voler en Ă©clats, leur relation s’envenimer quand la solitude deviendra trop pesante et surtout, quand Alvin dĂ©couvrira qu’il a Ă©tĂ© plaquĂ© par sa femme qui ne supportait plus son absence perpĂ©tuelle.

Prince of Texas est ainsi le portrait de deux hommes opposĂ©s, ravagĂ©s par la solitude et l’isolement, autant que les paysages qu’ils voient chaque jour. On comprend alors aisĂ©ment ces deux losers qui restent malgrĂ© tout attachants. C’est particuliĂšrement le cas de Paul Rudd qui ne s’est jamais montrĂ© aussi touchant que dans ce film oĂč il a enfin l’occasion de montrer plusieurs facettes de son talent tandis qu’Emile Hirsch rempli le rĂŽle du jeune chien fou.

Cette histoire simple, courte, mais touchante (en particulier au moment oĂč le hĂ©ros dĂ©couvre une maison en ruines) est Ă©galement bien mise en valeur par le rĂ©alisateur avec une photo magnifique et des cadres naturels qui sont lĂ  pour rendre justice Ă  la beautĂ© de la nature mĂȘme lorsque celle-ci est brisĂ©e. Instants fugaces Ă©clairĂ©s par magie avec poĂ©sie, ils font bien naĂźtre l’espoir des cendres et destructions qui ont prĂ©cĂ©dĂ© dans cette forĂȘt mais aussi dans l’esprit des personnages, impression renforcĂ©e par la musique aĂ©rien d’Explosions in the Sky.

Prince of Texas est ainsi un petit road movie rempli d’espoir et de tendresse pour ses personnages et pour une certaine frange de l’AmĂ©rique qui s’apprĂ©cie avec innocence.

A noter qu’il y a sur le dvd une interview intĂ©ressante du rĂ©alisateur revenant sur le film et son travail Ă  Hollywood.

publié dans :Cinéma DVD

  1. Pas encore de commentaire

ï»ż