Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > Under the Dome, saison 1

Under the Dome, saison 1

posté le 17/10/2013 FredP

Retour sur le carton de l’Ă©tĂ© sur la tĂ©lĂ© amĂ©ricaine, je veux bien sur parler de Under the Dome, la sĂ©rie inspirĂ©e du livre de Stephen King. Mais malgrĂ© son pitch intĂ©ressant et une entrĂ©e en matière plutĂ´t efficace, la sĂ©rie va très vite s’effondrer.

VoilĂ  une sĂ©rie qui avait tous les ingrĂ©dients pour fonctionner parfaitement, Ă  la fois en audience mais aussi en qualitĂ©. A la base, il y avait un livre de Stephen King dans lequel une ville se retrouve piĂ©gĂ©e sous un dĂ´me indestructible et infranchissable. A la production, on retrouve Steven Spielberg et parmi les scĂ©nariste, il y a le gĂ©nial Brian K Vaughan (Lost, Y the Last Man, Saga). Le premier Ă©pisode sera d’ailleurs diablement efficace. Ne s’embarrassant pas trop de nous prĂ©senter les personnages, le dĂ´me tombe tout de suite sur la ville Ă  la manière d’un petit film catastrophe. Une image sera d’ailleurs particulièrement marquante, celle d’une vache coupĂ©e en deux.

C’est une fois ce postulat Ă©tabli que nous allons commencer Ă  connaitre les personnages, du shĂ©rif au fugitif en passant par quelques ados, un curĂ© et Ă©videmment, un grand reprĂ©sentant de l’autoritĂ© de la ville… Le premier Ă©pisode se montre en cela particulièrement efficace, installant une mythologie qui pourrait bien nous prendre au piège en posant des questions sur le dĂ´me mais en nous intĂ©ressant aussi aux personnages de cette ville. Un peu de Lost pour le mystère et son approche d’une communautĂ© sans oublier les prĂ©occupations de King, on attend alors rapidement que les classiques du genre arrivent : mise en place petit Ă  petit d’une forme de dictature, la dĂ©rive religieuse, … Mais il faudra aussi compter avec une dose de fantastique quand certains gamins sont pris de crises et vont trouver un « Ĺ“uf»  mystĂ©rieux qui leur donnera des visions. Alors les pistes sur le dĂ´me et le devenir de la communautĂ© s’Ă©largissent.

Malheureusement, très vite, les choses se gâtent et les personnages deviennent rapidement très bĂŞtes avec des rĂ©actions tout sauf naturelles, cĂ©dant Ă  la folie en quelques heures (Ă  l’image de Junior), ignorant certaines preuves et tĂ©moignages d’innocence pour trouver un bouc Ă©missaire, faisant revenir on ne sait trop comment des personnages disparus das un passĂ© lointain alors que l’on sait bien que tout se sait dans ce genre de petite ville (l’intrigue sur Maxine, ridicule)… En quelques Ă©pisodes, nous n’avons plus qu’une envie, donner des baffes Ă  tous les personnages pour qu’ils arrĂŞtent de se comporter comme des idiots et tout le bon vouloir de Mike Vogel, campant seul personnage un peu censĂ©, ne pourra rien y faire.

Pourtant, certaines questions ne sont pas Ă©ludĂ©es (l’approvisionnement en eau et l’appauvrissement des ressources, le contact avec les proches Ă  l’extĂ©rieur du dĂ´me,…) et les questions sur la gestion de la petite communautĂ© (plus on avance, moins on a l’impression qu’il y a des habitants dans cette ville) seront Ă©videmment abordĂ©es mais bizarrement, la gestion des armes laisse Ă  dĂ©sire (normal aux USA). Mais tout cela est fait avec une lourdeur dĂ©sespĂ©rante et invraisemblable. Évidemment, en temps de crise, les villageois dĂ©sespĂ©rĂ©s vont se trouver un nouveau leader aux tendances dictatoriales, mais c’est ici fait en dĂ©pit du bon sens (construire une potence n’est tout de mĂŞme pas ce qu’il y a de plus spontanĂ© de nos jours). Quand au mystère surnaturel, il donne finalement plus l’impression d’ĂŞtre un ajout superficiel qui ne mènera nulle part.

Dès lors que l’on ne s’intĂ©resse plus aux personnages ni au mystère, on ne voit plus très bien pourquoi on suivrait cette sĂ©rie qui n’a jamais compris l’intĂ©rĂŞt de son concept et adopter une Ă©criture convaincante. C’est dommage car le concept Ă©tait bien prometteur (et le potentiel thĂ©matique est toujours lĂ ) mais on prĂ©fère encore regarder le film des Simpsons.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. 17/10/2013 Ă  11:46 | #1

    D’accord avec toi, j’ai lu le livre qui sans ĂŞtre excellent Ă©tait suffisamment intĂ©ressant pour aller au bout des deux tomes. Mais je n’ai pas terminĂ© la sĂ©rie, qui Ă©dulcore bien trop le rĂ©cit par rapport au roman et y intègre des intrigues particulièrement inutiles.

  2. eva
    17/10/2013 Ă  12:32 | #2

    tout Ă  fait d’accord j’ai terminĂ© la première saison juste pour dire. Les personnages et les intrigues intestines sont ous sauf naturels et crĂ©dibles. Les baffes se perdent tellement il y a d’Ă©vidence Ă  ne pas faire ce qu’ils font tous: les imbĂ©ciles….Bref une sĂ©rie Ă  laisser tomber.