Accueil > Comics, Critique Comics > SuperWorld, le french comics à découvrir

SuperWorld, le french comics à découvrir

posté le 25/09/2013 FredP

Si la France se cantonne sans arrêt aux carcans de la BD traditionnelle franco-belge, certains auteurs bercés par le format américain sautent parfois le pas pour proposer leur vision des comics avec une french touch qui peut parfois faire mouche. C’est le cas de SuperWorld qui est une bonne surprise.

Dans le monde de SuperWorld, les super-héros ont disparu après avoir installé un bouclier qui protège la Terre. Leurs enfants qui ont hérité des super-pouvoirs sont alors regroupé dans une résidence hautement surveillée au pied de la Tour Eiffel où ils peuvent mener aveuglément une vie de luxe sans causer de soucis à la communauté. Mais tout cela risque de changer bien rapidement quand un attentat aura lieu contre la petite communauté.

Dans ce premier tome, Jean-Marc Rivière ne va pas directement dans l’action mais se consacre plutôt à apporter de la consistance au monde qu’il crée. Il lui apporte un passé par petites touches, installe ses personnages et plante les graines d’une intrigue qui a de quoi tenir sur la longueur avec un cliffhanger final qui donne envie d’en savoir plus.

Évidemment, au vu de ce début d’intrigue et d’univers, inutile de dire que l’auteur a sans doute été influencé par Watchmen et Rising Stars (en même temps, qui ne le serait pas ?) mais il s’approprie suffisamment ces codes pour créer un monde qui lui est propre, sans en faire de trop sur l’aspect français du titre, et dans lequel les personnages devraient être intéressants à suivre. Certains vont-ils devenir des héros, d’autres vont-ils mal tourner ? Et quelle menace extérieure pourrait bien faire son retour ? Autant de pistes qu’il sera intéressant d’explorer dans la suite.

Si l’histoire est prenante, ce sont les dessins de Francesca Follini qui risquent de déconcerter au premier abord. Plus orientés nouvelle BD française que pur comics, on peut avoir parfois l’impression qu’ils sont un peu brouillons mais la dessinatrice trouve tout de même un bon rythme de narration et un découpage efficace avec son lot de pleines pages que l’on aime détailler. Si bien que, finalement, on ne fait plus trop attention aux défauts du dessins qui servent pleinement l’intéressante histoire à raconter.

Références parfaitement digérées pour créer un monde intriguant et des personnages qui ont un bon potentiel, SuperWorld est donc une très bonne surprise à découvrir et on attend a suite avec intérêt.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire