Accueil > Comics, Critique Comics > Nou3 (We3)

Nou3 (We3)

posté le 29/06/2012 FredP

Dans Nou3, de mignons animaux transformĂ©s en machines Ă  tuer en fuite. Il n’y avait que Grant Morrison pour imaginer cette histoire avec talent. Mais fallait surtout son compère Frank Quitely au crayon pour y apporter une vĂ©ritable narration graphique innovante et surprenante !

Après un run remarquable pour relancer les X-Men chez Marvel, Grant Morrison et Frank Quitely ont vite fait de retourner chez DC pour toucher aux plus grandes icĂ´nes des comics (All Star Superman). C’Ă©tait aussi pour eux l’occasion de se lancer dans quelques projets plus indĂ©pendants sous le label Vertigo et c’est dans ce cadre qu’est nĂ© Nou3 (We3 en VO). Ici, on dĂ©couvre que le gouvernement a enlevĂ© des animaux de compagnie, un chien, un chat et un lapin, pour en faire des armes mortelles, des cyborgs puissants et sur-entrainĂ©s pour tout type de mission secrète, qui ont perdu toute leur nature affectueuse et ne font que tuer sur ordre de l’armĂ©e. Mais l’une des scientifiques en charge du projet ne va pas tarder Ă  les libĂ©rer pour leur rendre leur libertĂ©.

Si l’histoire est simple et assez prĂ©visible dans l’ensemble, Grant Morrison a le don de la raconter d’une manière tout Ă  fait inĂ©dite. Tout d’abord parce qu’en prenant 3 animaux pour en faire des machines de guerre, lĂ  oĂą d’autre n’auraient mis que des humains, il va rendre la violence du rĂ©cit encore plus percutante. Ceux qui croyaient que l’histoire allait ĂŞtre pleine de bons sentiments autour de 3 mignons animaux de compagnie seront vite dĂ©sarçonnĂ©s en voyant des planches sanglantes sur leurs mĂ©faits oĂą ce qui leur arrivera. Car nos 3 hĂ©ros vont en voir de dures. Poursuivis par l’armĂ©e alors qu’ils voudraient trouver leur propre maison tout en ayant chacun une vision diffĂ©rente du refuge qu’ils recherchent, ils vont se dĂ©chirer et se sauver les uns et les autres.

D’autre part, Morrison ne s’encombre pas de dialogues. Non seulement nos 3 hĂ©ros ne parlent qu’avec un vocabulaire ultra limitĂ© mais en plus la part belle est donnĂ©e aux images qui suffisent Ă  raconter l’histoire. Le dĂ©coupage qu’il a indiquĂ© a son compère lui permet de se passer facilement de mots. Il n’y a qu’Ă  voir la première partie du premier Ă©pisode, presque muette pour se rendre compte de la qualitĂ© de la plume de l’auteur. En fait, il ne fait dialoguer que les humains pour donner des indications sur le rĂ©cit mais on pourrait presque s’en passer.
D’une certaine manière, avec Nou3, Morrison explore davantage le principe qu’il avait du aborder dans l’Ă©pisode « nuff said»  de New X-Men (pendant 1 mois, les principales sĂ©ries Marvel avaient eu droit Ă  un Ă©pisode sans bulles de dialogues) pour l’appliquer Ă  un rĂ©cit qui s’y prĂŞte complètement.

Mais si Nou3 doit bien Ă©videmment beaucoup au rĂ©cit de Morrison, celui-ci est complètement transcendĂ© par les planches de Frank Quitely. Le dessinateur reste bien Ă©videmment fidèle Ă  son style qui se retrouve tout de suite dans sa manière de dessiner les humains ou les passages un peu gores mais c’est dans la construction du rĂ©cit et la dynamique des cases qu’il fait preuve de talent voir mĂŞme de gĂ©nie. C’est bien simple, dans Nou3, il y a presque une idĂ©e de composition par page qui rend le rĂ©cit aussi clair que passionnant Ă  suivre.
Ici, avec l’absence de dialogues et des hĂ©ros inhabituels, tout repose sur cette composition peu commune des pages.  Le dessinateur peu ainsi passer d’une d’une suite de vignette illustrant des camĂ©ras de surveillance Ă  une double page apportant d’un seul coup un Ă©lan de libertĂ© tout comme il n’hĂ©site pas Ă  dĂ©composer les sĂ©quences d’action au rythme d’attaque des hĂ©ros aux capacitĂ©s Ă©tonnantes.

Nou3 est ainsi, avec un rĂ©cit simple mais efficace, rĂ©ellement prenant, la dĂ©monstration du savoir-faire et de l’entente qui règne entre ses deux auteurs. Grant Morrison et Frank Quitely dĂ©livrent ici une vĂ©ritable perle du comics qui marque rĂ©ellement par sa narration graphique surprenante. L’album se rĂ©vèle ĂŞtre une curiositĂ© Ă  dĂ©couvrir, d’autant plus que l’Ă©diteur Urban Comics y a ajoutĂ© quelques intĂ©ressantes. pages de bonus sur la conception de l’univers de Nou3, montrant le travail de recherche des deux auteurs.

publié dans :Comics Critique Comics

  1. Pas encore de commentaire