Accueil > Critiques SĂ©ries, SĂ©ries > Battle TV : How I met your Mother vs. the Big Bang Theory

Battle TV : How I met your Mother vs. the Big Bang Theory

posté le 30/05/2011 FredP

himym vs tbbt

Fin de saison pour les deux séries comiques phares de CBS : How I met your Mother et the Big Bang Theory. Entre crises de rires et crises de larmes, retour sur une année partagée entre une bande de geeks et une bande de potes.

A ma droite, la dĂ©clinante How I met your Mother. A ma gauche des geeks en plein dĂ©lire dans The Big Bang Theory. Il est Ă©tonnant comme, en partant d’ingrĂ©dients similaires Ă  sa voir un appartement, des personnages forts, des rĂ©fĂ©rences Ă  n’en plus finir ou des guests, les deux sĂ©ries de CBS prennent chacune des chemins diffĂ©rents mais qui finiront peut-ĂŞtre par se rejoindre.

how i met your mother saison 6

L’après Friends a Ă©tĂ© un coup dur pour les amateurs de sĂ©ries comiques tournant autour d’une bande d’amis. Heureusement est arrivĂ©e How I met your Mother, sĂ©rie la plus Ă  mĂŞme de prendre la relève avec un 5 amis un peu dĂ©jantĂ©s vivant Ă  New-York. Le petit plus de la sĂ©rie, son scĂ©nario. En effet, en partant du principe qu’il s’agit d’une histoire raconter pour savoir comment Ted rencontrera la mère de ses enfants, les crĂ©ateurs Carter Bays et Craig Thomas mĂ©nagent les effets de surprise pour toujours faire mouche, n’hĂ©sitant pas Ă  revenir sur un dĂ©tail d’un Ă©pisode 2 saisons plus tard (la chèvre, l’ananas) ou gardant en rĂ©serve un Ă©pisode au dĂ©lire assurĂ© (le running gag des baffes de Marshall).
Mais avec une 6e saison au compteur, la sĂ©rie se ramolli. En effet, Ă  force de tirer en longueur sur la corde, la rupture de crĂ©ativitĂ© des scĂ©naristes n’est pas loin. Après 6 ans, il devient difficile de balader le public sans lui prĂ©senter enfin la femme idĂ©ale de Ted. On y aura pourtant cru cette saison avec Zoey … en vain. Et comme les gags auto-rĂ©fĂ©rentiels sur les Ă©pisodes prĂ©cĂ©dents sont tous Ă©coulĂ©s, il devient difficile de trouver de nouveau Ă©clats de rires assurĂ©s. MĂŞme le revival de Let’s go to the Mall avec Space Teens ne nous fera pas autant d’effet.

En fait, cette baisse de rĂ©gime sur l’humour est compensĂ©e par une grosse touche de nostalgie. Comme si la bande Ă©tait touchĂ©e de plein fouet par la crise de la trentaine. Que ce soit Lily et Marshall qui essaient Ă  tout prix d’avoir un enfant, la perte du père de Marshall ou Ted qui s’accroche Ă  Zoey, nous sommes plus dans l’Ă©motion que dans l’humour. Alors oui, nous serons par moment très touchĂ©s par ses personnages que l’on voit avancer dans la vie et vivent des Ă©vĂ©nements que connaissent les spectateurs qui ont sensiblement les mĂŞmes problèmes existentiels, mais la pilule a plus de mal Ă  passer sans cet humour dĂ©lirant qui nous faisait rire aux Ă©clats pendant les prĂ©cĂ©dentes saisons.

Ce dĂ©clin est bien reprĂ©sentĂ© par le personnage de Barney. En effet, lui qui Ă©tait un peu l’âme de la dĂ©connade dans How I met your Mother, celui par qui la plupart des situations invraisemblables arrivaient et nous faisaient rire, n’est plus. Après un chant du cygne chantant sur les costumes, le voilĂ  qui tombe lui aussi dans la nostalgie en allant Ă  la recherche de son père. Oui, nous avons perdu l’essence de Barney et donc par extension l’essence de la sĂ©rie.
Alors que Barney s’assagit, Sheldon Cooper empire. En effet, Sheldon qui est de son cĂ´tĂ© le moteur comique de The Big Bang Theory devient de plus en plus asocial et intriguĂ© par les comportements de ses « amis»  simples humains sans pour autant les mettre de cĂ´tĂ©.

Car de son cĂ´tĂ©, la sĂ©rie 100% geeks dĂ©glinguĂ©s n’en finit pas de nous faire rire. Il est certain qu’avec 2 ans de moins au compteur que sa sĹ“ur, tout n’a pas Ă©tĂ© explorĂ© dans la bande de Leonard et ils nous le montrent chaque semaine. Quels que soient les personnages, ils ont tous leurs facettes qui nous font rire mais ce sont surtout leurs rapports qui font le cĹ“ur de la sĂ©rie. Alors que tout tournait autour de Leonard et Penny dans les premiers temps de la sĂ©rie, les scĂ©naristes ont su faire Ă©voluer ce dilemme amoureux en apportant de nouveaux personnages rĂ©guliers qui ont permis renouveller les situations comiques au sein du show.
Ainsi, l’ajout de Bernadette et d’Amy a non seulement changĂ© les manières d’agir des 4 geeks mais elles ont aussi formĂ© un 2e groupe de personnages avec Penny dont les rapports sont très drĂ´les. Ainsi, en plus d’avoir seulement 4 geeks qui se disputaient et alignaient les rĂ©fĂ©rences, The Big Bang Theory, c’est aujourd’hui des histoires de couples contrariĂ©es, d’amitiĂ©s mises Ă  l’Ă©preuve, une dĂ©couverte de la vraie vie des gens normaux et une opposition des sexes très drĂ´le.

Car dans TBBT, chaque gag fait toujours mouche, toutes les 2 minutes. Que ce soit l’attitude toujours pince sans rire Ă  l’intĂ©rĂŞt purement scientifique de Sheldon et Amy , celle complètement dĂ©sinvolte de Raj avec un coup dans le nez, ou dĂ©placĂ©e d’Howard qui a pourtant un cĹ“ur d’or. Sans oublier les running gags toujours amenĂ©s d’une manière que l’on n’attendait pas (le roomate agreement, les secrets de l’appartement de Leonard, les parents de Raj, la mère d’Howard, …).

the big bang theory

La seule chose que l’on pourrait dĂ©plorer chez nos geeks, c’est la moindre prĂ©sence de guest-stars. En effet, si How I met your Mother les aligne (cette saison nous avons eu Chi McBride, Katy Perry, Nicole Scherzinger, Kyle MacLachlan, John Lithgow, Jorge GarcĂ­a), The Big Bang Theory n’a sorti que George Takei et Eliza Dushku. Peut-ĂŞtre parce que l’une en a plus besoin pour se rappeler de son heure de gloire alors que l’autre n’a besoin que de son scĂ©nario et de ses gags fort bien sentis pour vivre. Toutefois, ne crions pas victoire pour les geeks trop vite.
Finalement, si How I met your Mother nous pliait en quatre par le passĂ© et devrait s’Ă©teindre après la saison prochaine, il y aura bien un moment oĂą les scĂ©naristes de The Big Bang Theory tomberont eux-aussi en panne d’inspiration et auront Ă©puisĂ© toutes les Ă©quations pour nous faire rire. EspĂ©rons que cela arrive le plus tard possible.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. Rafom
    30/05/2011 Ă  11:06 | #1

    J’adore ces deux sĂ©ries, mais elles ne me font pas rire comme Friends le faisait. Pas plus tard qu’hier je suis tombĂ© sur un Ă©pisode de friends de la saison 8 ou 9 il me semble et j’Ă©tais pliĂ© en deux.

    Et le constat est lĂ , TBBT et HIMYM, ne m’ont pas fais rire comme sa durant leur dernière saison.