Accueil > Cinéma, DVD > Genghis Khan à la conquête du monde, critique

Genghis Khan à la conquête du monde, critique

posté le 11/03/2011 ChrisC

Début du mois de mars est sorti en DVD Genghis Kahn à la conquête du monde, nouvel épisode ciné retraçant le parcours sanglant du foudre de guerre qui unifia la Mongolie aux XII et XIIIème siècles.

Dans ce film, c’est l’incroyable destin de Genghis Khan, de sa naissance aux origines troublées jusqu’à son accession au rang de chef suprême des peuples mongoles (avant qu’il soit prêt à aller à la conquête du monde, d’où le titre). C’est plus par son rôle d’homme de famille que nous suivrons ses aventures que par son insatiable soif de conquête. En tant que fils, frère, puis mari et père, les différentes étapes du récit de sa vie sont mises en scène afin de s’achever juste avant sa sortie des frontières Mongoles. Devenu le leader incontesté de la Mongolie, il est près à en découdre avec le puissant voisin : le royaume de Chine du nord gouverné par la dynastie Kin, et le reste de l’Asie.

Adapté de multiples fois, nous retrouvons seulement une grande partie de la vie du grand Khan (le reste de ses conquêtes ne sont pas abordées ici). A la fin du XIIème siècle, Témoudjin, neuf ans, suit son père, le Khan (le seigneur) pour un voyage à travers les steppes pour se dégoter sa future épouse. Sur le chemin ils rencontrent une tribu alliée avec laquelle ils célèbrent leur amitié. Malgré les réticences de son père, Témoudjin choisit l’une des jeunes filles de la tribu, prénommée Borte. Il fait également la connaissance de son futur ennemi juré, Jamukha, le frère de sang, avec lequel il fait le serment d’unir les peuples de Mongolie (où règnent différentes tribus réparties en clans). Sur le chemin du retour, le père se fait assassiner et l’un de ses proches s’autoproclame son successeur (arguant le mystère qui auréole la pureté du sang de Témoudjin). La famille est donc bannie et n’aura de cesse que de vouloir protéger sa famille, récupérer sa femme et unifier les clans derrière lui.

Le film est bercé par une représentation de la morale du XIIème siècle avec ses enlèvements de femmes et son code de l’honneur du guerrier et une mise en image des combats pas trop porté sur le divertissement. Pudeur et déférence emprisonnent les personnages dans une trop grande inexpression mais la dévotion dont ils semblent tous être épris jette un cachet de qualité sur cette production. Les paysages sont époustouflants : ciel bleue, grandes plaines de verdure et animaux y paissant en toute liberté recréent un panorama naturel d’une grande beauté. Les aventures du conquérant se suivent donc avec un certain intérêt même s’il y manquerait bien un petit quelque chose pour pimenter le spectacle. En effet, le manque de sensations trop fortes pour le spectateur habitué aux épopées mouvementées à rebondissements lui feront parfois décrocher de cette fresque historique d’une très belle facture.

Côté bonus, les versions DVD et Blu-ray embarquent le journal du tournage et d’autres documents intéressants. Alors, de très belles images et un récit poignant raviront les adeptes, loin des blockbusters préférant les artifices sonores et visuelles pour compenser un manque de charisme de personnages pas trop vivants. Dans ce Genghis Kahn à la conquête du monde, point de cela ! Du grand spectacle et une folle envie d’aller visiter les steppes de Mongolie !

Genghis Kahn a la conquête du monde est sorti le 1er Mars 2011 en DVD et BLu-ray chez Metropolitan. Le film était proposé par http://www.cinetrafic.fr/. Pour en savoir plus sur le film cliquez ici ; et sur le moyen-âge au cinéma.

publié dans :Cinéma DVD

  1. Pas encore de commentaire