Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Petits Meutres à l’anglaise, critique

Petits Meutres à l’anglaise, critique

posté le 16/07/2010 FredP

petits meurtres à l'anglaise affiche myscreens critique film blog cinema

Il y a des petits films sympathiques qui auxquels on ne prête pas grande attention. C’est le cas pour une grande partie des comédies british et ces Petits Meutres à l’Anglaise ne déroge pas à la règle avec son trio d’acteur so fresh.

petits meurtres à l'anglaise affiche myscreens critique film blog cinemaMaintenant, même les anglais se mettent à nous piquer nos petites comédies bien de chez nous. Mais rassurez-vous, les rosbeef ne vont pas transformer La Totale en True Lies à la manière de James Cameron. Avec tout le flegme qui les habite, ils vont plutôt donner une grande touche so british au sympathique Cible Émouvante (avec notamment Jean Rochefort).C’est ainsi qu’arrive Petits Meurtres à l’anglaise.

Pour la petite histoire, nous suivons un tueur à gages de 50 balais qui doit régler son compte à une jeune escroqueuse d’art. Mais il va l’épargner pour finalement la protéger, elle et un jeune naïf qui se tape l’incruste.

Soyons honnête, le film ne brille pas par son originalité ou par sa mise en scène. En même temps, ce n’est pas ce qu’on demande à cette petite comédie sans autre prétention que de nous faire passer un moment fort sympathique au cinéma. S’appuyant sur des bases solides qui ont fait leurs preuves, Jonathan Lynn fait donc honnêtement son boulot de réalisateur pour nous livrer un divertissement qui remplit bien son contrat en insufflant à son film une touche british bienvenue.

Bien entendu, il est fortement aidé par un trio d’acteur dont le charme agit instantanément dès les premières minutes. Bill Nighy est imperturbable, froid, pince sans rire et a la classe internationale, Emily Blunt est fraîche et pétillante à souhait dans un rôle bien plus léger qu’à l’habitude et Rupert Grint confirme ici tout le talent comique montré dans Harry Potter.

Vous voilà donc bien entourés pour passer un agréable moment et pousser quelques éclats de rire face à un petit humour noir, des dialogues qui font mouche et quelques situations rocambolesques. Des fois, en plein été, il faut rester dans la simplicité et là, il  n’y a pas plus efficace pour rester au frais.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire