Accueil > Cinéma, DVD > Avatar, la version longue en blu-ray (test)

Avatar, la version longue en blu-ray (test)

posté le 24/11/2010 FredP

avatar version longue test blu-ray myscreens blog cinema

Un an après son triomphe en salle et quelques mois après sa sortie dvd et ressortie en version allongĂ©e, voici que dĂ©barque enfin pour NoĂ«l l’Ă©dition d’Avatar que tous les fans attendaient, une Ă©dition de 3 blu-ray avec la version longue du film et une multitude de bonus. Petit tour d’horizon de l’ensemble.

DĂ©cidĂ©ment, on vient Ă  peine d’arrĂŞter d’en parler qu’on recommence. Après une ressortie du film en « Ă©dition spĂ©cial»  Ă  la fin de l’Ă©tĂ© voilĂ  qu’Avatar de James Cameron ressort maintenant en dvd et blu-ray pour une version longue et bourrĂ©e de bonus. Il faut dire que la première Ă©dition sortie Ă©tait assez pauvre de ce cĂ´tĂ©, laissant les fans dans l’attente de plus qu’une formidable dĂ©monstration de toutes les capacitĂ©s de la HD. C’est donc maintenant chose faite cette version qui va en donner plein les yeux Ă  votre Ă©quipement home-cinema et Ă  votre curiositĂ© sur le film.

On commence donc avec le principal, le premier blu-ray avec le film dans ses 3 versions. En effet, vous aurez non seulement la version cinĂ©ma mais aussi la version ressortie au cinĂ©ma et la nouvelle agrĂ©mentĂ©es de toutes nouvelles scènes. Soit pour cette dernière plus d’un quart d’heure de scènes supplĂ©mentaires par rapport Ă  la version initiale (dont la critique est toujours valable et lisible ici). Autant le dire toute de suite, il n’y a pas de changement majeur ou de remise en perspective sur la globalitĂ© du film (comme peuvent l’ĂŞtre les remontages de Kingdom of Heaven ou Abyss) mais les fans seront heureux d’en savoir plus sur Pandora avec une scène de chasse assez impressionnante, la dĂ©couverte de l’ancienne Ă©cole pour les Na’vi, quelques (inutiles) explications sur les rochers flottants, une fin plus insistante sur la noble mort de Tsu’Tey sans oublier la fameuse scène de « sexe»  oĂą les deux hĂ©ros se connectent. Mais la meilleure scène ajoutĂ©e est bien sĂ»r l’ouverture alternative oĂą, en seulement quelques minutes, on apprend l’Ă©tat de la Terre d’oĂą vient Jake, les nouvelles conditions de vie … A cĂ´tĂ© de tout ça, nous avons droit Ă  quelques sĂ©quences un peu allongĂ©es, y compris sur le duel Ney’Tiri / Quaritch mais on regrettera le manque d’exploration du personnage de Michelle Rodriguez qui mĂ©ritait bien une extension de son rĂ´le lors de la bataille finale. Au final, cette version longue se regarde avec autant de plaisir que la version cinĂ©ma mais n’apporte pas pour autant beaucoup plus de profondeur au film et aux personnages. On comprend alors pourquoi 2h30 suffisaient dĂ©jĂ  largement au rĂ©alisateur.

On saluera par contre la qualitĂ© du transfert sur le blu-ray qui est tout simplement hallucinante. Le film est aussi magnifique qu’au cinĂ©ma, Panadora toujours aussi magique, les couleurs captivantes et le son impressionnant. Une vraie claque sur un Ă©cran HD qui permet d’apprĂ©cier pleinement le spectacle.

Il est par contre intĂ©ressant de dĂ©couvrir les autres scènes coupĂ©es du film sur le second blu-ray. En effet, si elle n’avaient pas leur place dans le film car ralentissaient le rythme, certaines donnent une autre vision de certains aspects du film ou laissent entrevoir quelque chose de diffĂ©rent. Il est ainsi dommage de ne pas avoir vu en vrai les avatars se rĂ©volter dans la base, les hallucinations na’vi dignes d’un trip Ă  la Blueberry, le lĂ©ger revirement moral de Selfridge ou la jalousie de Norm Spellman. Avec 40 scènes coupĂ©es pas forcĂ©ment inutiles (et pas terminĂ©es), c’est lĂ  un bonus de choix auquel nous avons droit avant le plat de rĂ©sitance de ce second disque.

Le principal atout de cette Ă©dition blu-ray est bien sĂ»r le documentaire de près de 2H sur la conception du film, de son imagination il y a 15 ans Ă  sa finition. Toutes les Ă©tapes du tournage son montrĂ©es on comprend la rĂ©volution que reprĂ©sente Avatar. Non pas pour les spectateurs qui voient le produit fini comme un film lambda (la qualitĂ© de la performance capture et la 3D en plus) mais pour les professionnels. On imagine mieux ce que permet « le cube» , cette dĂ©composition des Ă©tapes de tournage, avec et sans acteurs, l’implication des animateurs des le dĂ©but de la production, la vision de Cameron et son utilisation des nouvelles technologies pour raconter son histoire. Tous les aspects sont abordĂ©s, du design (faune, flore et technologies humaines) au tournage en passant par les infographistes, la prĂ©paration des acteurs, … Et si certains aspects nous font nous demander pourquoi ne pas avoir rĂ©aliser le film de manière traditionnelle, le final nous montre qu’il s’agit lĂ  de nouvelles possibilitĂ© pour les rĂ©alisateurs Ă  l’imagination dĂ©bordante.

Ensuite, le reste des bonus ne sera pas forcĂ©ment du mĂŞme acabit. Car si on a droit Ă  un gentil petit document sur l’implication de James Cameron en Amazonie, on doit aussi subir une prĂ©sentation de l’Ă©quipe assez longue Ă  travers les yeux d’un « mocap actor»  dĂ©rangĂ© pas forcĂ©ment des plus instructif. Mais les essais des acteurs ou tests techniques ou comparatifs d’effets spĂ©ciaux permettent de dĂ©velopper quelques Ă©lĂ©ments aperçus dans le documentaires qui sont très intĂ©ressant Ă  voir.

Enfin, le 3e blu-ray fait un peu office de chutier. Ici c’est surtout un comparatif de certaines sĂ©quences Ă  diffĂ©rentes Ă©tapes de la production, telles qu’aperçues dans le documentaire. Ça marche bien au dĂ©but mais devient vite rĂ©pĂ©titif. Puis on a droit Ă  pas mal de featurettes qui font complètement doublon avec le docu puisque la majoritĂ© des sĂ©quences en sont issues mais permettent du coup une vision par thème souhaitĂ©. Puis ce sont plusieurs galeries remplies Ă  ras-bord de photos de production et de concept arts sur les machines, environnements, animaux, avatars, … que l’on peut regarder.

Bref, cette Ă©dition blu-ray d’Avatar en version longue sera Ă  coup sĂ»r l’une des valeurs sĂ»res au pied du sapin (gĂ©ant de Pandora), ne serait-ce que pour la claque HD qu’il reprĂ©sente et cet intĂ©ressant documentaire nous faisant comprendre une nouvelle manière de rĂ©aliser un film.

publié dans :Cinéma DVD

  1. 24/11/2010 Ă  11:07 | #1

    Au moins le blu-ray n’a pas le fail des DVD…

    sur les DVD le film est coupé en 2.

    Sur le DVD 1 on a la premier partie du film dans ses 3 versions. et sur le DVD 2 la 2eme partie dans ses 3 versions…

    pas cool de devoir changer de DVD pendant qu’on regarde un film aussi prenant!

  2. 24/11/2010 Ă  15:40 | #2

    Au final les coulisses du film sont bien plus intĂ©ressantes que le film lui-mĂŞme, alors… Tout ça pour ça, quand mĂŞme…

  3. 02/01/2011 Ă  00:39 | #3

    Thx pour cet avis fort bien agréable ! je vais essayer de me trouver le doc de 2h !!!

  4. Morgoth
    11/01/2011 Ă  21:47 | #4

    J’ai vraiment Ă©tĂ© déçu par Cameron qui, je le croyais, Ă©tait cohĂ©rent dans ses films. Quand j’ai vu la scène de chasse, je me suis dit que je rĂŞvais ! Des Na’vis qui tuent des bĂŞtes, rien que pour le plaisir ? Alors qu’au dĂ©but du film on voit Neytiri toute triste car elle a tuĂ© des sortes de chiens d’1 m et que quand elle voit son frère ou Jake tuer des bestiaux d’environ 5m, tous apeurĂ©s, elle est toute contente … -_- VIVE LA COHERENCE !