Accueil > Cinéma, Critiques ciné > La Route, la critique

La Route, la critique

posté le 02/12/2009 FredP

road thumb

Parce que La Route est un livre intense et ultra primé, son adaptation au cinéma était attendue au tournant. Un défi relevé haut la main qui nous donne un film bouleversant.

roadA l’origine, il y a un roman, La Route de Cormac McCarthy (auteur de No Country for Old Men, dĂ©jĂ  brillamment adaptĂ© par les frères Coen), une oeuvre crĂ©pusculaire racontant le parcours d’un père et son fils dans un monde post-apocalyptique. RĂ©compensĂ© par le prix Pulitzer, le roman offre une lecture sombre de l’avenir de l’homme en milieu hostile et en mĂŞme temps tout l’espoir que l’on peut porter sur ses enfants avec une relation père-fils intense. Il faudra donc tout le talent de John Hillcoat (rĂ©alisateur australien encore inconnu mais très estimĂ© avec The Proposition que nous pourrons dĂ©couvrir le 16 dĂ©cembre) pour mener Ă  bien le projet d’une adaptation au cinĂ©ma.

Dès les premières images, on est surprit de voir le roman prendre vie. Les paysages apocalyptiques, ce monde de cendres, sans soleil, aux immeubles dĂ©truits, aux arbres morts est tel qu’imaginĂ© Ă  la lecture du livre. Au milieu de ces ruines, un père et son fils font route vers le sud. La route est longue, difficile. A la recherche perpĂ©tuelle de nourriture tout en voulant Ă©chapper aux autres groupes d’humains  devenus (pour beaucoup) cannibales. Un père et un fils dont nous ne connaitrons jamais les noms mais auxquels on s’attachera tout de suite tant la relation qu’ils partagent est forte et proche de ce que tout parent peu ressentir. De ce cĂ´tĂ©, l’adaptation est en tout point fidèle au roman.

road viggoLa seule diffĂ©rence est la prĂ©sence un peu plus prononcĂ©e de la mère dans les flash-back. Une mère qui ne voulait pas que son fils vive dans ce monde et qui abandonnera sa famille. Mais cette prĂ©sence importante n’est en aucun cas une trahison puisqu’elle renforce le drame vĂ©cu par le père et le fils. Avec leur lutte, leur parcours et leur relation, ces deux personnages portent beaucoup de questions sur notre nature d’humains et de parents. Pourrions-nous vivre dans un tel monde ? Comment tout transmettre Ă  notre enfant pour qu’il survive dans ce monde hostile lorsque l’on va disparaitre ? Jusqu’oĂą peut-on aller pour protĂ©ger et nourrir notre famille ?

road kodiAjoutez Ă  cela que les comĂ©diens sont tous d’une justesse Ă©poustouflante. Viggo Mortensen Ă©tait Ă©vident dans le rĂ´le et le rempli Ă  merveille, il n’y a que lui pour faire passer autant d’Ă©motion dans ces regards et ces mots et porter ainsi Ă  ses cĂ´tĂ©, le jeune Kodi Smit-McPhee, petit prodige d’une intensitĂ© incroyable. Ce duo fonctionne Ă  merveille et ils rendent Ă  eux deux cette histoire et cette relation uniques et terriblement touchantes. Ils rencontreront sur leur chemin un Robert Duvall mĂ©connaissable et un Guy Pearce ambigu jusqu’au dernières images plus rĂ©confortantes. Quand aux flash-back, Charlize Theron y apporte une luminositĂ© qui s’Ă©teindra peu Ă  peu.

road2

Dans ce drame bouleversant, des Ă©motions intenses se dĂ©gagent de certaines scènes, entre mĂ©lancolie nostalgique (le coca-cola ou le garde-manger), l’horreur (la maison des cannibales) et le dĂ©sespoir permanent. Mais au final, malgrĂ© toute la mĂ©lancolie qu’il se dĂ©gage du rĂ©cit, l’espoir surgira, en espĂ©rant un monde meilleur oĂą il reste encore des gentils dans ce monde.

La Route est donc plus qu’un simple rĂ©cit. C’est un parcours menĂ© avec le cĹ“ur d’un homme et de son fils qui cherchent Ă  survivre. Une experience Ă©motionnelle hors norme et bouleversante sans ĂŞtre larmoyante, simplement profondĂ©ment humaine. C’est simple, lorsqu’arrive le gĂ©nĂ©rique de fin, on a du mal Ă  quitter son siège.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 05/12/2009 Ă  15:46 | #1

    Ce film est une petite merveille qui malheureusement passe plus ou moins inaperçue Ă  cause de sa sortie en salle coincĂ©e entre Twilight, Paranormal Activity et Avatar , du coup, personne n’en a vraiment parlĂ© !!
    C’est vraiment dommage car c’est vraiment une Ĺ“uvre Ă  dĂ©couvrir d’urgence !!

  2. Fred
    05/12/2009 Ă  19:11 | #2

    C’est clair, un film comme ça, aussi intense, est vraiment Ă  dĂ©couvrir. De mon cĂ´tĂ©, il a de fortes chances de se retrouver dans mon Top10 de l’annĂ©e.