Accueil > Actu ciné, Cinéma, Top > Top Cannes – les oubliés de palmarès

Top Cannes – les oubliés de palmarès

posté le 15/05/2018

Le Festival de Cannes bat son plein. Et si c’est toujours le plus grand festival de cinéma du monde, cela n’empêche pas parfois le jury de passer à côté de certains films. Voici donc un top des films injustement non récompensés depuis les années 2000, à l’image d’Il était une fois en Amérique qui était seulement présenté hors compétition en 1984.

 

1. Le Labyrinthe de Pan

OK, Cannes 2006 était une belle édition avec la récompense par le jury de Wong Kar-Wai de Le Vent se Lève ou encore Volver. Mais comment ont-il pu oublier le meilleur film de Guillermo Del Toro, conte de fée adulte, autant ôde à l’enfance et au fantastique que portrait de guerre. Le cinéma dans sa plus grande beauté. Qu’à cela ne tienne, le réalisateur sera récompensé pour la Forme de l’Eau à Venise et aux Oscars. Dire que Cannes aurait pu avoir 12 d’avance là dessus !

via GIPHY

2. Zodiac

Comment peut on faire pour avoir le meilleur film de David Fincher dans la sélection et ne pas le récompenser ? Des acteurs au top, une intrigue fascinante, une réalisation qui s’est calmée mais de toute beauté, un portrait d’Amérique parano et qui doit gérer ses propres démons. … Mais non, le jury de Stephen Frears a préféré des films déprimants.

via GIPHY

3. Two Lovers

James Gray s’était fait repéré avec the Yards et offre ici une superbe histoire d’amour tragique avec un Joaquin Phoenix au sommet ! Mais non, c’est une classe d’école française qui raflera la palme donc on ne remerciera pas Seann Penn.

4. Holy Motors

Leos Carax revient avec une nouvelle histoire d’amour pour le cinéma et l’acteur Denis Lavant. Un film original avec des instants de pure beauté comme des instants dérangeants. Bref, il y a tellement de chose qu’il fallait bien récompenser cette audace totale. Mais non, en dehors d’un Haneke à la palme prévisible, en 2012 le jury de Nani Moretti a fait dans le palmarès oubliable.

via GIPHY

5. No Country For Old Men

La même année que Zodiac, le jury de Stephen Frears aurait pu aussi récompenser le grand polar des frères Coen et Javier Bardem inspiré par Mireille Mathieu… Mais non, puisqu’on vous dit que le jury 2007 est totalement passé à côté de son palmarès !

via GIPHY

6. Valse avec Bachir

La même année que Two Lovers, le jury de Wong Kar-Wai est également passé à côté de l’opportunité de récompenser un film d’animation tout en étant pris au sérieux. Questionnements sur un sujet difficile et d’actualité, tous les ingrédients étaient là pour avoir avoir une belle pièce dans un palmarès riche. Mais on, on s’en est tenu au minimum.

7. A History of Violence

Récompenser des habitués comme les Dardenne ou Jarmush et aussi remercier Tommy Lee Jones, ça il y a du monde dans le jury d’Emir Kusturica … mais dès qu’il faut récompenser un grand polar issu d’une BD, même si c’est Cronenberg qui fout Viggo Mortensen nu dans un sauna (bah oui, quota de nu à Cannes oblige), il n’y a plus personne …

via GIPHY

8. the Immigrant

3e tentative pour James Gray. Injustement descendu par la critique alors que le film est magnifique avec le trio Phoenix / Cotillard / Renner en figures shakespeariennes supberbe. Du coup ça a du refroidir le jury de Spielberg qui a quand même eu du goût à côté de ça. Tant pis, Lost City of Z sera lui présenté à Berlin.

via GIPHY

9. Southland Tales

Grosse polémique. Le prodige de Donnie Darko présente son second et très ambitieux film encore non terminé. Résultat, une volée de bois vert qui a quasiment mis fin à sa carrière (juste le fantastique the Box et plus de nouvelles). Et pourtant, malgré sa complexité, le film est ambitieux, audatieux, passionnant et a d’un certaine manière, anticipé énormément de choses qui sont arrivées ensuite avec une Amérique ultra sécurité et complètement cinglée. Rien que pour ça le jury aurait pu tenter un coup de poker … mais bon, c’était la même année que le Labyrinthe de Pan….

via GIPHY

10. Mad Max Fury Road

Qu’est-ce qu’on retient de Cannes 2015 ? le jury des frères Coen ? la palme pour Dheepan, la classe de Lambert Wilson en maître de cérémonie ? Non rien de tout ça. On retient surtout en hors compétition le Vice-Versa de Pixar et surtout le retour de Mad Max avec un George Miller vénéré par tous en redéfinissant l’action post-apo ! Tellement grandiose que le palmarès fera pâle figure à côté.

via GIPHY

 

publié dans :Actu ciné Cinéma Top

  1. Pas encore de commentaire