Accueil > Cinéma, Critiques ciné > The Prodigies, critique

The Prodigies, critique

posté le 01/06/2011 FredP

Voilà un film sacrément original qui débarque dans les salles. The Prodigies a tout du film qui aura du mal à trouver son public. Mais poussez votre curiosité et venez  découvrir ce que nos frenchies peuvent faire en animation avec un univers passionnant.

prodigies afficheOn peut dire qu’Antoine Charreyron a pris un sacrĂ© risque pour son premier film. Non seulement il adapte le très sombre et violent La Nuit des Enfants Rois de Bernard Lenteric. Mais en plus il en fait un film d’animation au design original, Ă  la fois Ă©purĂ© et dynamique. Il en rĂ©sulte forcĂ©ment un produit hybride qui divisera Ă  coup sĂ»r le public.

The Prodigies met donc en scène un univers passionnant et des personnages intĂ©ressants. En effet, nous avons affaire Ă  une histoire de jeunes prodiges, surdouĂ©s, dotĂ©s de dons extraordinaires et qui pourraient faire de grandes choses. Mais ils sont surtout des victimes. Victimes de violences insoutenables qui vont entrainer chez eux un dĂ©sir de revanche irrĂ©pressible. Une histoire vraiment sombre oĂą la question de justice personnelle a toute sa place. Mais nous allons surtout nous intĂ©resser au personnage principal, Jimbo, moteur de l’histoire par qui la rĂ©demption doit arriver. Nous comprenons bien ses motivations personnelles Ă  vouloir sortir les gamins du cercle infernal dans lequel ils vont tomber. Malheureusement, l’histoire Ă©tant trop centrĂ©e sur Jimbo, on ne se penche jamais pleinement sur ses relations avec les enfants et les dilemmes de chacun. Un manque de profondeur qui nous empĂŞche de comprendre la nature profonde de leur envie de vengeance (qui, en plus de l’évènement sacrĂ©ment glauque que l’on voit dans le film, doit venir de leur passĂ© mais ceci est Ă©ludĂ©).C’est dommage car si nous en savions plus sur eux, l’enjeu du final aurait surement Ă©tĂ© plus intense.

Toutefois l’univers dĂ©veloppĂ© est très intĂ©ressant et c’est aussi en partie dĂ» au design adoptĂ©. Largement influencĂ© par les comic-book (la participation de Francisco Herrera et Humberto Ramos n’y est pas Ă©trangère et on retrouve mĂŞme bien leur patte), l’univers graphique est ici très fort, rarement vu au cinĂ©ma. Mais ce design parfois Ă©purĂ© Ă  l’extrĂŞme, d’autres fois bien fourni risque d’en dĂ©router plus d’un et c’est certainement la texture « cel-shadĂ©e»  qui va poser problème. En effet, elle confère au film un look assez froid et dĂ©sincarnĂ© duquel ont du mal Ă  sortir les Ă©motions que le rĂ©cit veut pourtant fortes. Mais que l’on adhère ou pas, force est de reconnaitre Ă  Antoine Charreyron une mise en scène qui dĂ©boite. Le rĂ©alisateur n’hĂ©site pas Ă  expĂ©rimenter, Ă  tester des plans et des mouvements de camĂ©ra brusques ou sortant de l’ordinaire qui nous accrochent Ă  notre siège dès que l’action est de la partie. Il essaie mĂŞme de faire quelque chose de la 3D qui n’est pas ici seulement dĂ©corative.

Derrière The Prodigies, il y a une sacrĂ©e ambition, celle d’offrir un cinĂ©ma d’animation occidental adulte qui peut ĂŞtre violent, Ă  l’image des mangas japonais. Il y a aussi un respect et une admiration sans bornes pour cette culture manga/comics qui transparait avec force Ă  l’Ă©cran. Du coup, mĂŞme si on peut lui reprocher son manque de profondeur et sa froideur, on se dit que l’univers dĂ©veloppĂ© a un sacrĂ© potentiel. Et malgrĂ© les problèmes qu’a pu rencontrer la production (budget, dĂ©localisation), The Prodigies est une excellente dĂ©monstration de ce que peut offrir l’animation française. Une sacrĂ©e prise de risque qui mĂ©rite d’ĂŞtre rĂ©compensĂ©e.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Zaourbek
    30/12/2011 Ă  15:43 | #1

    salut, j’ai franchement adorĂ© le film mais il m’a laisser extrĂŞmement perplexe.
    Par contre j’adore votre critique sur ce film et je me permet de donner un avis personnel sur le film j’espère de n’offencer personne.
    C’est un chef d’œuvre il n’y a rien a redire mais pour ma part il y a peut-ĂŞtre une envie trop importante de violence gratuite. Je m’explique. On ressent tout de suite une haine bestiale pour le personnage principal qui va sacrifier assez bĂŞtement sa vie alors que c’est un gĂ©nie…Ce que je ne comprends pas personnellement c’est pourquoi il ne leur a rien enseignĂ©, pourtant je croyais que c’Ă©tait son but? …
    Car « ok»  il les cherche, puis il les trouve, le mentor meurt, il lui promet de rĂ©ussir quelque chose mais on ne le voit pas leur expliquer quoi qu’il en soit; c’est mĂŞme l’inverse.
    Mais je ne pourrais assez dire à quelle point il me fait réfléchir sur la condition humaine..
    Merci au réalisateur de ce film.

  2. Zaourbek
    30/12/2011 Ă  15:55 | #2

    salut,
    j’ai franchement adorĂ© le film mais il ma laisser extrĂŞmement perplexe. Par contre j’adore votre critique sur se filme et je me permet de donner un avis personnel sur le film j’espère de n’offoncer personne.
    C’est un chef d’œuvre il n’y a rien a redire mais pour ma part il y a peut-ĂŞtre une envie trop importante de violence gratuite. Je m’explique on ressent tout de suite une haine bestiale pour le personnage principal de la part du monde entier Ă  commencer par ses parent qui ont une envie soudaine de le tuer parce qu’il existe.
    Bon c’est pareil pour tout les autres enfant on peut dire il sont dĂ©tester par la race infĂ©rieur plus fort physiquement et qui ne leur laisse pas le temps de dĂ©fendre.
    J’espère de tout mon cĹ“ur qu’il y aura un autre film d’une qualitĂ© encore supĂ©rieure!!
    Merci.