Accueil > Cinéma, DVD > Sanctum, le dvd

Sanctum, le dvd

posté le 05/07/2011 FredP

Après la case cinĂ©ma en 3D, Sanctum vient de sortir en dvd. Retour un concentrĂ© de clichĂ©s du film d’expĂ©dition.

On connait le goĂ»t de James Cameron pour les aventures marines. Lorsque que son ami Andrew Wight lui raconte donc l’histoire de Santum, il saute donc sur l’occasion pour en produire le film. L’histoire d’un groupe de spĂ©lĂ©ologues expĂ©rimentĂ©s qui se retrouve piĂ©gĂ© dans une immense grotte et part donc Ă  la recherche d’une sortie.

C’est le rĂ©alisateur australien Alister Grierson qui se voit confier la camĂ©ra. Et puisqu’Avatar a cartonnĂ© en 3D, Cameron (grosse caution technique) dĂ©cide que le film sera tournĂ© en relief pour montrer toute la claustrophobie de l’enfermement dans ces grottes. Mais la mission n’est pas vraiment rĂ©ussie.

Car si Sanctum n’est pas dĂ©sagrĂ©able Ă  regarder, il rassemble tout de mĂŞme bon nombre de clichĂ©s pour convaincre. Comme dans tous les films d’expĂ©dition, nous aurons donc des personnages on ne peut plus stĂ©rĂ©otypĂ©s avec le meneur expĂ©rimentĂ© (Richard Roxburgh), le riche financier de l’expĂ©dition qui est un vrai salaud (Ioan Gruffud), le jeune casse-cou(illes), et la caution fĂ©minine tĂŞte Ă  claques. Avouons que c’est mal parti pour trouver de l’originalitĂ©.
Mais on continuera avec les situations dĂ©jĂ  vues qui s’enchainent. Entre les pĂ©tages de câbles, les fausses alertes, celui qui veut cacher qu’il est blessĂ©, … Tout est prĂ©visible on sait presque depuis le dĂ©but du film qui sortira de la grotte et comment. Autant dire que si on loupe un passe, on a vite fait de raccrocher au wagon en un clin d’oeil.

Pourtant tout n’est pas Ă  jeter dans le film. Car si tout est clichĂ©, on ne peut pas nier l’investissement des acteurs. Ils ont vraiment l’air de prendre leur rĂ´le au sĂ©rieux (trop peut-ĂŞtre mĂŞme) et se sont bien entrainĂ©s. Il y a une certaine expertise qui se dĂ©gage du film et on a l’impression que de vrais plongeurs spĂ©lĂ©ologues sont bien Ă  la dĂ©couverte d’une grotte inconnue.
D’ailleurs certaines sĂ©quences choc sont lĂ  pour nous rappeler que la spĂ©lĂ©o c’est pour les pros et on ferait mieux d’y attacher nos cheveux. Et si l’on pourra parfois reprocher au film son manque de claustrophobie pour en jeter plus sur les cascades dans des dĂ©cors un peu carton-pâte, on apprĂ©ciera par contre le dĂ©veloppement de l’intrigue père-fils plutĂ´t juste au milieu du film qui aurait mĂ©ritĂ© un long-mĂ©trage beaucoup plus intĂ©ressant Ă  elle-seule.

Sanctum est donc un film vite vu et très vite oubliĂ© qui ne manquera pas d’alimenter nos chaines de la TNT sous prĂ©texte qu’il est produit par James Cameron (argument marketing imparable) et une sorte de best-of des clichĂ©s qui hantent les films d’exploration.

CĂ´tĂ© dvd, on peut noter que nous avons droit Ă  un documentaire de 45 minutes qui revient Ă  la fois sur les origines de l’histoire et sur les conditions de tournage. Et pour une fois, on apprend vraiment des trucs d’un making-of promo, de l’implication de James Cameron Ă  l’utilisation de la 3D en passant par les expĂ©riences dans des grottes comme celles du film. Un petit plus qui n’est pas nĂ©gligeable et permet d’en savoir davantage sur la manière de faire ce film, Ă  la limite plus intĂ©ressant que le film lui-mĂŞme.
Et Ă©galement quelques scènes coupĂ©es oĂą les effets n’ont pas Ă©tĂ© intĂ©grĂ©es et donc remplies de fonds verts. On comprend alors bien pourquoi il y a si peu de sensation de claustrophobie dans le film.

Merci Ă  CinĂ©trafic pour m’avoir envoyĂ© ce dvd test de Sanctum et le milieu subaquatique au cinĂ©ma.

publié dans :Cinéma DVD

  1. Pas encore de commentaire