Accueil > Critiques Séries, Séries > Lost, un final intemporel

Lost, un final intemporel

posté le 03/06/2010 FredP

lost saison 6 final critique série myscreens

Comme qui dirait, ça y est, la boucle est bouclée. Après 6 ans d’aventures, l’exploration de l’île vient de s’achever dans un final réussi qui nous laissera quand même tout Lost.

Il y a 6 ans, la planète série se réveillait sur une île mystérieuse, inexplorée, dangereuse. J.J. Abrams venait de créer un mythe avec Lost. Très vite, la mythologie autour de l’identité réèle de l’île est devenu un phénomène geek que l’on n’avait pas vu depuis X-Files. Il faut dire que tout était là, un possible monstre imprévisible, des personnages bien cernés et surtout une manière innovante de raconter l’histoire.

Et après les flash-back, les flash-forward, les voyages dans le temps, voici que la bombe Dharma a éclaté. Et cette fois, c’est entre l’île et une réalité alternative que nous voyageons. Peu à peu, au fil des épisodes, les maîtres du show Carlton Cuse et Damon Lindelof montrent qu’ils savaient bien depuis un bout de temps où ils voulaient aller en nous apportant nombre de réponses, sans pour autant totalement lever le voile pour laisser libre court à l’interprétation des téléspectateurs, perpétuant ainsi le mythe.

Mais rassurez-vous, il y a bien une conclusion et cette saison mène à un double épisode final de toute beauté. Après avoir vu le retour de Claire qui a bien souffert de son passage dans la jungle, les retrouvailles émouvantes de Jin et Sun (bien que trop rapides) après des années de séparation (oui, avec ces voyages temporel …), des morts et résurrections, les origines de l’immortel Richard Alpert, de la fumée noire et de Jacob, la révélation de la destinée de 4 disparus (toujours les mêmes en fait !) nous en arrivons au cœur de l’île et de l’histoire. Car maintenant que tous les pions ont été avancés, les scénaristes peuvent enfin mener la bataille physique, psychologique et symbolique tant attendue entre deux esprits, deux visions, que l’on attendait depuis le début de la série : Jack contre Locke, le gardien de l’île contre le mal qui veut en sortir.

Je ne vais pas ici révéler plus avant de quoi il retourne pour ceux qui ne l’ont pas vu mais il y a une vraie fin, le nombre de réponses assez important et tombe juste. Le mystère de la série est presque révélé. Certains dirons évidemment qu’ils n’ont pas eu toutes les réponses qu’ils avaient eu et que la réponse ultime n’est pas venue. Mais justement, il est tout a fait normal que ce Lost nous laisse un peu perdus sur certains points. Et après tout, les 2 principales questions sur l’identité de l’île et le sort des rescapés (vont-ils retrouver le monde civilisé), ont toutes deux trouvé des réponses (même si celles-ci sont ouvertes à plusieurs interprétations).

Mais ce final, ce n’est pas que la lutte tant attendue pour sauver l’île ou des réponses que l’on attendait. C’est aussi et surtout la fin de l’aventure pour tous les personnages, même ceux qui ont quitté la série depuis un moment. Depuis le début de la série, les scénaristes n’ont jamais oublié les personnages profondément humains, complexes qui ont évolué dans la séries pendant des années (oui, toujours ces voyages temporels …) et en même temps un court laps de temps. Aujourd’hui s’en est assez émouvant lors des retrouvailles et inévitables souvenirs évoqués à l’issue de la série.

Bref, Lost se termine bel et bien en bouclant le cercle tracé il y a 6 ans. Il n’y avait pas meilleure fin possible pour cette série qui nous a perdu pendant tout ce temps. Chacun verra évidemment ce qu’il voudra dans ces retrouvailles à grande connotation spirituelle. Purgatoire, simple nouvelle vie, ou voyage dans temps, toutes les théories sont justifiées … ou non. Et c’est justement cette non-réponse finale qui va permettre à la série de perdurer encore, gardant toujours cette part de mystère qui a créé son intérêt depuis le début. Rassurez-vous, il y a ici une fin. Tout ou presque a été raconté par Cuse et Lindelof qui ont réussi à placer et organiser un nombre de thèmes universel et de références impressionnant pour aboutir à un melting pot efficace et tellement en rapport avec l’état d’esprit du monde actuel.

Avec une fin de cette qualité, la série initiée par le productif et roi du buzz J.J. Abrams retombe sur ses pattes et permet de se rendre de compte de tout ce qui a été fait depuis le début. Une irrépressible envie de regarder à nouveau tous les épisodes de la série nous prend pour tout comprendre maintenant que nous avons une vision d’ensemble de cet incroyable voyage temporel.

Finalement, avec ces audaces scénaristiques, ses mystères et ses personnages forts, Lost aura bien révolutionné la manière de faire une série originale. Rares sont les séries qui auront autant déchaîné les passions et les cerveaux et Lost aura été la série des années 2000.

publié dans :Critiques Séries Séries

  1. 03/06/2010 à 09:42 | #1

    Un final surprenant au premier abord mais qui se révèle finalement proche de la perfection. En creusant un peu, on se rend très vite compte que tout tient la route. Culte !

  2. 03/06/2010 à 21:51 | #2

    Les avis sont très partagés. Beaucoup crient au fiasco mais je lis ici, avec étonnement, que des personnes ont aimé ce final…que je n’ai pas vu :)

  3. Fred
    03/06/2010 à 21:55 | #3

    @cinemarium
    eh oui, beaucoup sont trop difficile ou attendaient que leur propre théorie soit validée. Mais en se laissant porter, on peut juste se dire que la série trouve une fin digne de sa mythologie.

  4. 06/06/2010 à 17:10 | #4

    Pour avoir plus d’explication sur le final de la série Lost, je vous recommande vivement ce très bon dossier :
    http://oblikon.net/dossiers/bilan-sur-le-serie-lost/

  5. 06/06/2010 à 19:18 | #5

    Bel article Fred ;)
    Pour ma part même si je vois quelques incohérences dans le tableau final, surtout par la présence de certains personnages, je n’ai pas été déçu. Après est-ce qu’il y avait possibilité de faire une meilleure fin ou pas, j’en sais rien mais dans l’évolution de la série depuis ses débuts, elle est tout à fait logique, et même un peu émouvante… ptain c’est quand même mon show préféré qui s’arrête là :(

  6. 08/06/2010 à 23:21 | #6

    ah toi aussi Niko tu te sens tout con…
    moi cette fin me convient car elle ne valide pas de théorie. en quoi cette fin est facile? Car on la voit venir? Ah bon, vous êtes sûr? En même temps, en 6 ans, toutes les théories ont été forgées, chacun de nous a réfléchi à ce qui pouvait bien se passer. les métaphores bibliques, les jeux de temporalités révèlent un attachement à chaque protagoniste de cette aventure. Et je pense que les rares incohérences que l’on suppose n’en sont pas vraiment.

  7. 13/06/2010 à 19:33 | #7

    Hello Fred,

    Heureux que certaines personnes aient apprécié la conclusion de Lost ; mais ne te méprends sur les raisons de ceux qui ont trouvé cette bouillabaisse biblique en dessous de tout : je n’avais aucune théorie et, à propos de Lost je n’ai jamais été difficile.

    Nous avons tenté, afin d’organiser un débat sur GeekCulture, de réunir des pro-Lost et des pros tout court capables de disserter sur le sujet et avec une vraie connaissance de la mythologie. Notre conversation s’est réduite- et, au final, c’est tant mieux – à une discussion autour de la saison 6 et de son final raté : impossible de trouver un spécialiste qui n’ait pas eu l’impression de s’être fait escroquer. L’interview croisée est ici :
    http://www.geekculture.fr/Lost-le-jugement-dernier.html

    Que l’on ait aimé, peu importe : ce final de Lost n’est pas à l’abri de critiques ! Alexandre, tu dis que cette fin n’est pas facile car on ne la voit pas venir. Bien sûr qu’on la voit pas venir, on nous a bien entubé. On nous a servit pendant une saison des sideways qui n’avaient absolument aucun lien avec la mythologie de Lost ! Je crois que Fred ne veut pas spoiler ici donc je ne vais pas plus loin – mais avouons qu’il était forcément impossible de réfléchir à ce final puisque la moitié de la dernière saison nous a servi du pathos qui n’a aucune raison d’être inscrit dans le récit de Lost. En dehors du fait que la fin est plombée d’incohérences et de niaiseries, j’ai eu l’impression de m’être bien fait arnaquer par la groooosse flemme de scénaristes qui ne voulaient fâcher personne.

    Sans rancune, je tempérais juste vos ardeurs messieurs.
    A tout.