Accueil > Cinéma, Critiques ciné > L’Arnacoeur, la critique

L’Arnacoeur, la critique

posté le 17/03/2010

arnacoeur

Les comédies romantiques françaises sont rares. Celles qui sont réussies le sont d’autant plus. Alors profitez-en car avec L’Arnacoeur, nous avons enfin une petite histoire d’amour qui vaut un petit coup d’oeil.

arnacoeur affLes codes des comédies romantiques sont balisés et les américains les utilisent depuis bien longtemps pour nous offrir des films, certes pas très originaux, mais qui ont tout de même de quoi emporter l’adhésion. Un couple que tout oppose, un happy-end senti longtemps à l’avance, des personnages secondaires qui mettent un peu de piquant, quelques petites références et le tour est joué. Avec l’Arnacoeur, vous aurez droit à tout cela, mais étant donné que c’est fait d’une bonne manière, on ne s’ennuie pas un instant devant ce qui aurait pu être une navrante comédie romantique à la française.

L’histoire est donc sympathique. Romain Duris est un briseur de couple professionnel pour ouvrir les yeux des femmes en détresse. Sa nouvelle mission, faire balancer le cœur de Vanessa Paradis pourtant parfaitement heureuse. arnacoeurÉvidemment, les deux ne pourrons pas se voir puis tomberont petit à petit in love. Donc oui, l’intrigue est prévisible. Mais là où c’est bien fait, c’est que les petits rebondissement sont bien trouvés et les répliques bien senties. Les références à la pop-culture niaise (Wham! et Dirty Dancing) sont parfaitement intégrées à l’histoire et nous offrent même un séquence très drôle. Et puis il y a les seconds rôles à la hauteur. Julie Ferrier tente tant bien que mal de contenir un François Damiens hilarant avec un simple sourire bêta et une Helena Noguerra plus nymphomane que jamais.

arnacoeurPascal Chaumeil réussi donc son passage au grand écran avec un bon savoir-faire et ce qu’il faut de référence pour nous offrir un divertissement bien calibré qui devrait facilement emporter l’adhésion. Si l’Arnacoeur n’est pas non plus un grand film mémorable (et ce n’est pas là l’intention de toute façon), il permet de passer un moment fort agréable en compagnie de comédiens qui on prit plaisir à jouer dans cette comédie romantique digne ce que les américains peuvent faire dans le domaine et c’est déjà bien.

logoC300PS : Merci à Allociné pour cette avant-première dans le cadre du Club 300 avec la venue du réalisateur et du scénariste du film. Un bon moment pour un film qui s’est révélé être une bonne surprise.

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. Pas encore de commentaire