Accueil > Cinéma, Critiques ciné > Harry Potter 6 – la critique

Harry Potter 6 – la critique

posté le 16/07/2009 FredP

HP6 thumb

Ca y est ! Enfin ! J’ai pu voir hier soir, après tant d’attente, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. Et on peut dire que le réalisateur David Yates s’en est très bien sorti pour ce volet de transition avant le final.

harry potter 6 fr

Pour la faire courte sur l’histoire, dans ce nouveau volet, Harry va se rapprocher de Dumbledore pour en savoir plus sur son ennemi Voldemort. Vous l’aurez donc deviné, ce volet s’annonce bien plus sombre que les précédents et c’est bien le cas. Les destins tragiques se croisent dans ce drame adolescent.

David Yates, déjà réalisateur de l’Ordre du Phénix, poursuit sur ça lancée avec une esthétique magnifique, un ton sombre qui rappelle parfaitement le ton du livre. Le film transpire le drame, le mal qui arrive. On ressent la menace des Mangemorts plus que jamais. Pour ce qui est de l’adaptation du livre, elle est très bonne. Ici, je n’ai pas ressenti de manque comme dans le 3e et 5e. Toutes les scènes importantes sont là. En particulier la retranscription de la recherche du collier de Voldemort dans la grotte, incroyable moment de douleur et de frayeur. C’est clair, nous avons abandonné la magie des débuts pour la magie noire.

Mais cet épisode est aussi le plus drôle de la saga. Pour détendre l’atmosphère, le réalisateur profite des talents en comédie de Rupert Grint (Ron) pour nous faire rire plus souvent que dans les 5 premiers volets réunis. Un humour super drôle et pas lourd, qui ne dénature pas du tout le film et créé même quelques surprises dans la dramaturgie. En tout cas, il n’y a pas à dire, Yates sait diriger ses acteurs et mettre en avant les liens qui les unissent et se tissent plus profondémment entre certains personnages. Il est clair que les acteurs débutants du début sont maintenants des acteurs confirmés. Ils ont bien grandit les petits. Mentions spéciales également pour Jim Broadbent qui incarne le Professeur Slughorn, nouveau venu, tel qu’imaginé dans le livre et à Drago Malfoy dont on ressent enfin dans ce volet toute la tragédie du personnage.

Évidemment, certains reprocheront à ce volet de se centrer plus sur les sentiments que sur l’action. En ce point c’est comme le livre. Ce volet sert à amorcer le final à venir, à poser les derniers enjeux et à connaitre le moyen de détruire Voldemort avant la confrontation finale. Il reste donc passionnant à regarder et il faut profiter de ces derniers instants de lumière avant l’obscurité qui va peser sur les 2 films qui composeront l’adaptation du dernier livre.

Plus d’infos sur ce film

publié dans :Cinéma Critiques ciné

  1. 16/07/2009 à 11:13 | #1

    La critique donne bien envie, je pense que je vais aller le voir ce week-end

  2. 16/07/2009 à 12:05 | #2

    he bien si il vaut le coup tant que ça, j’irais peut être le voir au cinéma alors !! (je sais c’est con, je vais très rarement au ciné, je préfère acheter les dvd et les matter tranquillement dans mon canapé … mais bon je ferais peut être une exception cette fois ci ^^

  3. Fred
    16/07/2009 à 13:09 | #3

    C’est vrai qu’au ciné, ça vaut vraiment le coup, c’est spectaculaire à souhait, et en plus hier, soir, premier soir, l’ambiancefan était sympa et respectueuse. Du bonheur.

  4. Céline
    16/07/2009 à 17:20 | #4

    Alors c’était déjà sûr mais là je cours le voir dès que je peux!